jeudi 15 novembre 2018

[TEST] Candle: The Power of the Flame sur Nintendo Switch

« Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres. » de Lao-Tseu. C’est ainsi que notre héros va s’occuper des ténèbres, en allumant une bougie. Cette dernière sera la base de toute une histoire, de tout un gameplay et surtout d’une race de créatures. Candle: The Power of the Flame est un jeu indépendant d’aventure/plateforme et surtout réflexion. Il est développé par Teku Studios, édité par Merge Games et est sorti en 2016 sur Steam puis le 26 juillet 2018 sur les consoles de nouvelles générations notamment sur Nintendo Switch. Mais alors de quoi ça parle donc Candle: The Power of the Flame ? Calme-toi lecteur impatient ! Je vais te raconter l’histoire de ce chouette petit jeu !


Candle: The Power of the Flame commence par une histoire qui nous est contée par une voix off, le tout étant illustré par des images. Le monde a été créé par des Dieux. Ils ont fait couler les rivières et les océans, ils y ont apporté la vie grâce à la végétation et sont devenus maîtres omniscients de ce monde.

La Terre se forma peu à peu et des créatures ont commencé à se développer et vivre sur cette planète. Malheureusement, comme toute créature douée de conscience, elles ont commencé à vouloir se battre. Guerres de territoires, de religions, de différences... Tout est un bon prétexte pour déclencher une guerre, pour notre histoire et c’est l’enlèvement d’un chaman qui a lancé cette animosité entre les clans.

C’est à ce moment précis que nous rencontrons notre héros, Teku, qui voudra à tout pris sauver le chaman de son village des griffes des Wakchas. Pour se faire, Teku aura besoin de sa capacité, le rendant bien spécial. Il est équipé d’une bougie à la place de sa main, qui l’aidera dans sa quête.


C’est ainsi que commence l’aventure de Candle et franchement c’est un bon début ! C’est agréable qu’une histoire soit posée de la sorte, nous apprenons tout ce qu’il y a à savoir dès le début du jeu, les enjeux dramatiques du scénario et nous faisons très vite la connaissance du héros. Bon après, c’est un classique, le héros qui s’en va de son village pour répondre à une quête. Pour ceux qui connaissent, nous sommes totalement dans le récit du Héros aux mille et un visages !

Pour les non connaisseurs, sachez que c’est un livre qui a été écrit par Joseph Campbell théorisant sur les schémas narratifs des histoires. Selon ce livre, toutes les histoires qui ont été écrites et qui continuent à l’être, sont toutes calquées sur de mêmes bases, ce qu’il appelle le « monomythe », le voyage initiatique du héros. Prenez par exemple Star Wars ou encore Harry Potter, le héros sera obligé de partir dans une quête bien plus grande que lui, récupérant un pouvoir ou un objet magique l’aidant dans sa quête, le tout étant aidé par des amis et un mentor. C’est exactement ce que l’on a ici avec Candle et c’est très agréable d’avoir une histoire, avec ce type d’écriture très « basique » mais qui marche toujours très bien. D’autant que le média qu’est le jeu vidéo s’adapte parfaitement à ce genre d’histoire !


Il y a bien un genre qui s’adapte parfaitement quelque soit l’histoire, c’est bien l’aventure/plateforme ! Bien qu’un peu « mou » et lourd, Teku se maîtrise très bien. Les commandes répondent parfaitement à ce que l’on veut faire. Il suffit simplement de bien prendre en main l’inertie du personnage, une fois cela fait, ça passe tout seul. En revanche, on retrouve quelque chose qui n’est pas ergonomique selon moi dans le gameplay, c’est l’utilisation des objets.

Pour pouvoir en utiliser, il faut pour cela que l’endroit où l'on se trouve propose d’en utiliser, ensuite, il faut le sélectionner dans un slide déroulant, pour enfin s’en servir... Je trouve que ça nous coupe totalement dans l’élan du jeu, mais ça se pardonne pour une bonne raison : la partie réflexion du titre.


Candle: The Power of the Flame est un jeu à énigmes et autres casses-têtes, en plus d’être orienté aventure/plateforme. Comme tout bon jeu du genre, il vous faudra récupérer des objets, réaliser des actions bien précises, aider les PNJ et jen passe afin de pouvoir résoudre les énigmes qui se posent à nous.

Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ça en commençant le jeu, mais il y a des idées qui sont très bonnes dans les énigmes proposées, mais comme les jeux de point and click, certaines sont très alambiquées... Ce qui est clairement un point noir pour moi, on en vient à se demander ce que l’on fait exactement afin d’arriver à un tel résultat et pour ça je trouve que les moments de réflexions ne sont pas très bien réalisés.


Ce qui est très bien réalisé en revanche c’est tout l’aspect esthétique du jeu. Nous sommes ici avec un style dessiné du plus bel effet permettant de donner vie aux personnages et surtout au monde dans lequel nous évoluons ! Au premier abord le style de dessins, presque crayonnés, pourra en surprendre plus d’un, mais plus nous avançons dans l’histoire, plus nous nous rendons compte à quel point il fallait ce style, correspondant à un style de dessin du genre contes pour enfants.

Tout est très cohérent dans la réalisation, cela permet une immersion bien plus importante dans ce Candle, ce qui le rend très touchant et très mignon par son aspect conte. Les musiques ne sont pas en restes et accompagnent parfaitement le récit, augmentant ainsi l’immersion, sans pour autant que cela soit trop criard.



Il est clair que Candle: The Power of the Flame n’est pas le jeu de l’année, d’autant que celui-ci est sorti à la base en 2016. Cependant, il saura marquer les esprits par son histoire, certes déjà vue et revue mais qui fonctionne toujours aussi bien. On est aussi saisi par son aspect poétique et son esthétique de conte très bien retranscrit ! Il faudra cependant ne pas oublier le gameplay qui est en deçà du reste du jeu selon moi, mais après tout on s’y accommode très bien, permettant une immersion presque totale, dans l’aventure de ce petit Teku !

Aussi, vous pourrez retrouver ce titre sur toutes les plateformes de téléchargement de votre choix, au prix de 19,99€.

Test de MysticFalco

Ce qu’on a aimé :
  • Un magnifique conte, très poétique
  • Tout en gardant des thèmes et des propos forts !

Ce qu’on a moins aimé :
  • Un gameplay un peu lourd et pas ergonomique
  • Des énigmes très obscures


Prix : 19.99€
Genre : Aventure/Plateforme, Réflexion
Taille eShop : 3761,24 MB
Développeur / Éditeur : Teku Studios / Merge Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l'éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire