vendredi 9 novembre 2018

[TEST] LEGO DC Super-Vilains sur Nintendo Switch

On incarne souvent les gentils dans un titre estampillé LEGO mais quel effet ça fait de jouer les méchants ? Et est-ce qu’on va réellement jouer de véritables vilains ? Eh bien voyez-vous c’est ce que nous allons découvrir ensemble après avoir testé ce nouvel opus de la franchise LEGO qui nous plonge dans l’univers DC Comics afin d’entrer dans la peau de vilains tels que le Joker, Harley Quinn ou encore Lex Luthor et j'en passe toute une ribambelle ! Mais attention, un nouveau vilain fait ici son apparition et ce sera à vous de le créer de toute pièce. Découvrons donc ce que nous offre cette version Nintendo Switch de LEGO DC Super-Vilains !


Comme je le précisais donc, il va falloir créer un vilain de toutes pièces. Et quand je dis de toutes pièces cela signifie bien que l’on va pouvoir customiser la moindre partie de son corps. Vous pourrez donc choisir un bras gauche différent du bras droit et idem pour les jambes. Je ne vais pas vous énumérer les diverses pièces customisables mais sachez que la panoplie est très dense, on peut y intégrer diverses armes, capes, rayons lasers et même choisir un ton de voix. Bref, de quoi déjà y passer un sacré bout de temps pour créer un vilain bien badass ! Une fois cette étape passée, on va passer aux choses sérieuses et cela commence donc avec la présence de Lex Luthor que l’on va aider à s’évader de la prison de Metropolis. Et devinez qui se pointe ? La Ligue des Justiciers, bien sûr.

Toutefois, on dit ici « au revoir » à cette ligue qui va se faire balayer par « Le Syndicat des Justiciers ». Mais qui sont ces nouveaux héros ? Eh bien disons qu’ils sont des copies de La Ligue des Justiciers venant d’une autre dimension et ils ne sont pas là pour faire le bien. Ces derniers cachent en fait leurs véritables motivations, mais manque de chance pour eux car Harley Quinn a filmé toute la scène. Elle est d’ailleurs stupéfaite de ce qu’elle a vu, elle en parle alors à d’autres super-vilains mais faute de preuves ce n’est pas gagné jusqu’au moment où tous découvrent la vérité. C’est alors que les super-vilains vont tout faire pour les renvoyer d’où ils viennent et par une occasion détournée venir en aide à La Ligue des Justiciers.


Eh oui, on va donc jouer les méchants tout en jouant les gentils. Et franchement j’ai trouvé cela très intéressant. Cet opus est bien plus fun que le précédent testé, à savoir LEGO Les Indestructibles. Le fait d’incarner son propre méchant et toute une ribambelle d’autres s’avère plutôt jouissif. Tout au long de l’histoire, on se voit donc dans la peau de tel ou tel vilain et bien qu’on nous fasse d’office incarner un vilain en particulier dans tel chapitre, libre à vous de switcher vers un autre vilains pour castagner les gentils qui tentent de vous barrer la route. Par contre, il vous faudra utiliser comme à son habitude un personnage en particulier pour débloquer un accès obligatoire et avancer dans le scénario. Procédé qui permet donc d’entrer dans la peau de plusieurs méchants et de découvrir leurs différents pouvoirs et autres combos lors de phases de combats. C’est aussi aux commandes d’un personnage particulier qu’il faudra résoudre divers casse-têtes.


Comme d’accoutumé, tout n’est pas accessible lors du premier jet, il faudra revenir une fois le jeu terminé avec tel ou tel personnage pour débloquer l’accès à tel ou tel endroit. Ce système reste identique à ce que l’on connaît déjà des autres opus mais dans un sens je dirais que ce n’est pas plus mal car cela permet au joueur de découvrir des supers-vilains non connus à ce jour. Me concernant, je ne connais pas tous les vilains de l’univers DC et cela m’a donc permis de mettre la main sur certains, d’autant plus que certains d’entre eux disposent d’enchaînements bien plus dynamiques.

Le gameplay est toujours aussi bon et les habitués des jeux estampillés LEGO ne seront pas perdus. Il en va de même pour les nouveaux venus. La prise en main est vraiment intuitive et l’usage de certains pouvoirs est très bien expliqué. Il n’y a rien à reprocher en termes de maniabilité et c’est tout aussi valable pour les phases en véhicules car oui vous serez amené à conduire et vous vous retrouverez même à dos de crocodile.


Passons désormais au côté graphique du jeu. Sachez que j’ai particulièrement aimé cet opus, bien plus que d’autres car il a un côté bien plus sombre que les opus Ninjago, ou encore Marvel Super Heroes 2 par exemple. Cet aspect bien plus sombre dégage un tout autre dynamisme je trouve car le plaisir de jouer les vilains offre du coup une toute autre vision des niveaux. Les décors sont toujours soignés, les niveaux ne manquent de rien et certains sont même davantage détaillés. Je prends aussi pour exemple les divers affrontements face aux « boss » qui sont pour certains assez costauds et dont le face à face s’avérera bien plus intense. Par contre, on vient un peu à s’énerver quand la caméra fait des siennes et ne s’oriente pas comme on le souhaiterait et face à un boss c’est assez contraignant.

On sait aussi que les jeux LEGO ont l’avantage de marier habillement l’action à l’humour et ici on écope d’une bonne dose ! J’ai beaucoup aimé l’humour qui émane de cet opus et qui ne manque pas de garder un peu de mystère mais je n’évoquerai rien à ce sujet. Par contre, je peux vous dire que cet opus offre quelques petites nouveautés comme le fait de pouvoir se prendre en selfie ou encore d’acquérir de nouveaux pouvoirs en cours de jeu pour le personnage créé. Il faut savoir que notre propre vilain évoluera et récupérera divers pouvoirs afin que vous puissiez avancer dans le scénario et que vous pourrez le customiser à n’importe quel moment. Mine de rien, bien que les mécaniques de jeu et le principe de cet opus soient identiques à d’autres, le fait d’évoluer est une chose bienvenue.


Au même titre que d’autres opus LEGO, il est ici possible de jouer en coop. Il vous faudra pour cela une seconde manette, cet opus ne permettant toujours pas de partager ses Joy-Con. Ce qui est fort dommage une fois encore. Espérons que les développeurs y pensent un de ces jours… Sinon, le jeu à 2 est très fun et permet une meilleure entraide notamment lors de la résolution de puzzles. Par contre, il est toujours dommage de ne pas voir le principe de « casser pour reconstruire » évoluer un peu. Ce genre d’action casse par moment le rythme du jeu.

Parlons un peu de la bande son et du doublage qui sont de bonnes factures. On apprécie bien ce point à sa juste valeur avec des thèmes qui collent bien aux personnages incarnés comme aux décors dans lequel on est plongé. Cet opus est pour moi l’un des plus immersifs car cela convient fort bien aux personnages totalement barrés !



Que dire de plus en conclusion de ce test si ce n’est qu’il y a d’autres choses à découvrir comme le hall permettant de recevoir diverses informations sur les personnages telle leur première apparition en Comics par exemple. Ce qui est plutôt pas mal pour ceux qui ont soif de connaissance. Sachez aussi qu’il vous est possible d’entrer des codes afin de débloquer de nouveaux personnages et qu’il est même possible d’accéder à ce site afin de répondre à un questionnaire qui donnera droit à un code.

Bref, il y a de quoi faire pour passer un agréable moment seul ou accompagné et me concernant j’ai fait une bonne partie du jeu aux côtés de mon fils. Ce LEGO DC Super-Vilains est l’un des meilleurs opus auxquels j’ai pu jouer à ce jour !

Test de Samy Joe

Ce qu’on a aimé :
  • Incarner des vilains badass
  • L’immense panel de personnages
  • Un gameplay bien huilé
  • Une ambiance bien barrée
  • Le fun en coop
  • Certaines attaques bien explosives
  • L’humour et les manières des méchants qu’on apprécie fortement

Ce qu’on a moins aimé :
  • La caméra parfois mal orientée
  • On ne révolutionne toujours pas le genre mais pour ce type de jeu on sait de base à quoi s’en tenir


Prix : 59.99€
Genre : Action, Aventure
Taille eShop : 12 122.59 MB
Développeur/Éditeur : TT Games / WB Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l'éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de mes propres sessions de jeu correspondant aux premières heures de jeu pour éviter les spoils et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.


-- Galerie d'images personnelles -- 

































Aucun commentaire:

Publier un commentaire