samedi 5 janvier 2019

[TEST] Hunter's Legacy: Purrfect Edition sur Nintendo Switch

Hello les amis, c'est Laylorane ! Je suis de retour pour vous parler du dernier jeu testé en 2018. Un jeu développé par Lienzo qui est sorti le 13 décembre 2018. Que vous dire sur ce jeu ? Voyons voir…Bah pleins de choses, en fait. Oui, je suis nouille mais avec les fêtes de fin d’année mon cerveau ne pensait plus qu’à tout ces excellent plats que j'ai pu manger, de ses bons moments à profiter de la famille... Berf... Laissez-moi donc vous parler d'Hunter’s Legacy: Perrfect Edition, disponible sur Nintendo Switch !


I - Durant une partie de chasse…
Nous incarneront Ikki, une puissante chasseuse équipée d’épées jumelles, d’un arc et dotées de capacités magiques, qui devra sauver le Royaume d’Iripur du maléfique Morodir.

Voilà votre mission, il n’y a pas plus clair. Vous allez donc évoluer dans une quête remplie de félins prenant vie dans un univers fantastique remplis d'action, d'ennemis, de combats d'épées et d’une sensation classique d'une aventure Metroidvania. Tous ça dans un univers en 2D style plateforme.

Sur ce, passons directement à la partie gameplay si vous voulez bien.


II - Partons en chasse !
Bon que dire du jeu ? Déjà, il est vraiment très simple niveau prise en main. Notre Ikki connaît les classiques actions que sont courir, sauter, attaquer et esquiver. Personnellement,  je n’ai pas utilisé l’esquive durant tout mon test. Notre protagoniste principal est un chat, enfin une chatte, et qui dit chat dit sauter partout. Enfin, il sera question de pouvoir explorer toutes les zones où il faudra sauter pour vous accrocher aux interstices de la roche.

Qui dit MetroïdVania dit acquisition de pouvoir et d’armes au fils de votre aventure. Première arme que vous débloquerez c’est l’arc et rapidement par la suite les attaquées plongées et chargées afin d’avoir plus d’impacts sur vos ennemis. Cela vous permettra également d’accéder à de nouvelles zones du jeu.

Côté bestiaires ça donne quoi ? Eh bien, il est assez original. Nous allons devoir terrasser des larves géantes, des sangliers furax, des cactus hurleurs et de vilains insectes volants. Pour moi tout ce qui vole dans les jeux vidéo c’est de la saleté et ce jeu ne fait pas exception. Nous avons donc là un bestiaire assez varié et agressif. Donc, faite vraiment attention car dès qu’ils vous voient ils vous collent ! Au niveau de leur design, ils sont de taille raisonnable (à part les boss bien sûr).


Petite anecdote les amis, vous souvenez-vous du jeu Les Schtroumpfs ? Si oui, vous allez détester le passage du jeu où vous devez vous déplacer en bulles ou en feuille planeur… Du coup, s’il vous plaît pensez à votre innocente Nintendo Switch et évitez de la balancer à travers la pièce.

Pour finir, nous retrouvons en guise de point de sauvegarde, la stèle avec des symboles ésotériques dans chaque niveau. Par contre, attention lorsque que vous sauvegardez et ne reculer pas de nouveau sur la stèle si un ennemi vous attaque et que vous perdez de la vie car automatiquement la sauvegarde précédente sera perdue.


III - Côté musique et graphismes...
Bon je suis désolée mais pour la première fois je n’ai pas du tout aimé les graphismes… Oui désolée, ça arrive malheureusement. J’ai beau adorer les jeux style old school, ici je n’ai pas réussi à m’immerger entièrement dans le jeu. Les animations en général sont plutôt sommaires comme pour le gameplay ce qui fait que les combats deviennent rapidement ennuyeux. 

Côté sonore, la voix d’Ikki, notre héroïne est irritante à la longue. Quasiment autant irritante que la dame de l’anti-virus très connue qui vous vrille les tympans (tout mon soutien à ces personnes qui se sont faites avoir avec le casque à fond sur les oreilles). Point positif par contre du côté de la bande-son. Il y a en tout 25 musiques différentes dans le jeu et elles sont vraiment appréciables, arrivant à vous plonger en parti dans l’ambiance fantastique du jeu. Par contre, comme on a la fâcheuse manie de se perdre dans les différents niveaux, au bout d’un moment ça peut vite devenir irritant d’entendre la même musique en boucle.


IV - Pour conclure...
Derrière ce style de jeu simple accompagné d’une jolie musique se cache un jeu pouvant vite devenir frustrant, ennuyeux et sans saveur à la longue. Les graphismes ne m’ont pas aidé pour à l'immersion complète, la facilité des combats et les ennemis stalkers et kamikazes non plus… Par contre le fait que Hunter's Legacy: Purrfect Edition soit aussi facile est un bon point pour les débutants gamers. Il permet d’apprendre les bases que tous jeux utilisent en général et du coup devient très formateur.

Test de Laylorane

Ce que j’ai aimé :
  • La bande son
  • La facilité de prise en main…

Ce que j'ai moins aimé :
  • … peut-être un peu trop facile même
  • Les graphismes
  • Le manque de saveur du jeu au bout d’une heure


Prix : 6.99€
Genre : Action, Aventure, Plateforme
Taille eShop : 392.17 MB
Développeur / Éditeur : Lienzo

Test réalisé depuis une version gracieusement fournie par l’éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire