jeudi 14 février 2019

[TEST] Bass Pro Shops: The Strike - Championship Edition sur Nintendo Switch

Vous qui avez l'âme d'un pêcheur, qui rêvez de vous perdre au milieu d'un lac et d'affronter seul et avec pour seule amie votre canne, les nombreux poissons qui vous feront face, alors Bass Pro Shops: The Strike - Championship Edition sera peut être pour vous à la fin de ce test. C'est Planet Entertainement qui s'y colle cette fois et nous allons voir si les développeurs arrivent à nous faire mordre à l’hameçon. En tout cas, niveau contenu, on devrait être servi : pas moins de 10 lacs tirés d'environnements réels, une bonne dizaine de poissons différents à pêcher, avec tout autant de leurres et bateaux de pêche que vous pourrez utiliser à bon escient et quelques modes de jeux que nous allons découvrir dans quelques instants.


Ah, le doux chant des oiseaux qui vous accompagne lors d'une partie de pêche, c'est merveilleux n'est-ce pas ? Eh bien ici, ça risque de vite vous agacer... Pas qu'ils soient absolument immondes, mais on a l'impression qu'ils ont étés enregistrés avec 2 oiseaux et qu'ils passent en boucle tout le temps... Enfin presque, parfois on a un canard qui vient se mélanger à ses compagnons à plumes. Bref... Ce un petit aparté, que vous découvrirez au bout de quelques secondes de jeu, n'empêche pas le jeu d'avoir comme nous le disions plus haut de nombreux modes de jeu :
  • Le mode Carrière qui vous donnera l'opportunité de mettre votre talent à rude épreuve contre l'ordinateur à travers différentes compétitions
  • Le mode Invitation qui se débloquera à la fin du mode Carrière
  • Le mode Pêche rapide
  • Le mode Challenges, qui vous permettra d'affronter jusqu'à 4 joueurs dans des courses de bateaux ou de précision à la ligne
  • La Salle des trophées, où vous pourrez admirer vos différents poissons et coupes
  • Le Garage où seront exposés vos différents bateaux avec leurs propres caractéristiques
  • Les Statistiques
  • Le Classement en ligne
  • Les Options
De quoi déjà bien s'occuper s'il en est, n'est-ce pas ?

Le jeu étant entièrement dans la langue de Shakespeare, il vaut mieux avoir de bonnes bases dans les jeux du genre, ou tout simplement être pêcheur à ses heures perdues pour comprendre toutes les subtilités car le jeu n'a pas vraiment de tutoriel complet. Certes lorsque vous débuterez la carrière vous commencerez par un petit entraînement, mais quasiment rien ne sera clairement expliqué. J'ai dû mettre 10 bonnes minutes à réussir mon premier lancer de ligne tant ce n'était pas intuitif et pour peu que vous ne connaissiez strictement rien à cet univers, alors les différents leurres seront encore plus une énigme pour vous. Hormis les essayer vous même, vous ne saurez pas vraiment à quoi vous en tenir pour attraper tel ou tel poisson.


De ce fait nous allons aborder directement la jouabilité. Comme vous serez uniquement sur des lacs, votre moyen de locomotion sera votre planche de salut pour aller où bon vous semble. Jusque-là rien à redire, le bateau se manœuvre facilement et avec aisance. Le mode Challenge vous permettra d'ailleurs de le tester en condition de course un peu à la Wave Race (pour ceux qui se souviennent), mais en beaucoup moins fun. Cela aura le mérite de vous amuser quelques courses, surtout si vous les faites à plusieurs.

Là où il vous faudra plus d'apprentissage, c'est lors de la pêche à proprement parler. Rien est vraiment expliqué et le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas clair. En gros une fois votre emplacement choisi vous aller pointer l'endroit du lac que vous voulez viser. En appuyant sur R2 une jauge apparaîtra et tout en restant appuyé, il faudra activer le lancer avec le joystick droit une première fois, attendre que la jauge aille à la distance voulue, revalider avec le joystick droit une seconde fois et quand la jauge arrive à destination lâcher au bon moment R2 pour envoyer votre leurre dans le lac.

Il faut avouer que sans explication, il fallait trouver. Vous avez aussi l'option Motion Control qui fonctionne plus ou moins sur le même principe mais avec le mouvement de votre poignet, qui cela dit en passant est aussi facile à utiliser que d'utiliser une agrafeuse pour enfoncer un clou... On y arrive, mais c'est pas du tout pratique.


Donc passé ce petit écueil et après quelques minutes d'essais tout rentrera dans l'ordre et vous pourrez pêcher à loisir et la capture se fera sans trop de soucis, bien que les poissons, ne se laisseront pas faire. Heureusement d'ailleurs sinon ou serait l'intérêt me direz-vous. Par contre, ne vous attendez pas à une intensité de folie, le tout sera tout de même assez mollasson pour ne pas dire ennuyeux. Même si les vibrations sont de la partie, les sensations ne sont pas assez poussées pour avoir cette adrénaline lorsque le poisson file à toute allure pour vous échapper. Dans mes souvenirs, Super Black Bass sur Super Nintendo était plus agréable sur ce plan à l'époque, pour vous dire...

Bref, passé cette petite déception, il nous faut parler de l'aspect graphique du titre. Là encore les sommets sont loin d'être atteints. Vous pourrez créer votre avatar, masculin ou féminin mais avec peu de paramètres au final. Hormis quelques visages et coupes de cheveux vous n'aurez pas beaucoup d'options pour avoir votre double idéal. Surtout que vu sa tête au final, on pourrait aisément s'en passer.


Vous l'aurez compris c'est assez succin techniquement, mais pas que sur les personnages. En fait pour être clair, on a plus l'impression d'être sur un jeu PS2 ayant un style réaliste remis au goût du jour, mais sans avoir profité des capacités de la console. Les décors sont simplistes, les fonds marin on ne peu plus basiques et peu ragoutants sont généralement vides où seule l'eau semble tirer un peu son épingle du jeu avec quelques beaux reflets et une animation agréable. À titre de comparaison, la pêche sur le récent Nintendo Labo est nettement plus joli à regarder et à appréhender.

Côté son, comme signalé plus haut, il n'y aura pas grand chose à vous mettre sous la dent. Les bruitages de votre canne à pêche, bateaux à moteur et nage des poissons entre autres sont en général corrects, les musique très rapidement oubliables et les chants d'oiseaux sont une ode à la chasse tellement on a envie qu'ils se taisent.


En conclusion, nous avons ici un jeu de pêche qui se contente du stricte minimum. Certes j'imagine que les passionnés pourront éventuellement y trouver des qualités ludiques plus poussées, mais entre le fait que l'ordinateur semble pêcher des mastodontes à vitesse grand V quand vous n'avez que des proies de quelques centimètres, ce qui découragera les néophytes. Le fait qu'il soit vraiment mou à jouer lorsqu'on voudrait ressentir l'action et qu'en plus graphiquement il se contente d'être assez simpliste dans sa recherche du réalisme, j'avoue qu'il va vous falloir beaucoup d'envie, ou simplement une passion débordante pour la pêche en général pour vous laisser tenter par le titre.

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Les lacs sont nombreux
  • Les poissons variés et jolis
  • Le nombre de leurres et leur utilisation
  • Un menu complet
  • Les courses de bateau...

Ce qu’on a moins aimé :
  • … alors qu'on préférerait pêcher avec passion
  • C'est mou
  • La PS2 sur votre Switch
  • L'ordinateur triche ? Ou je suis très mauvais...
  • Uniquement en anglais, certains termes peuvent être compliqués
  • Les bruitages des oiseaux


Prix : 49,99€
Genre : Pêche, sport, simulation
Taille eShop : 1 272,97 MB
Développeur/Éditeur : PLANET ENTERTAINEMENT

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur. Les vidéos de gameplay publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire