mardi 12 mars 2019

[GeeKritique] Mon avis sur Astra - Lost in Space Tome 1

Personnellement, j’apprécie plutôt le manga du genre survie et si en plus on y ajoute une pointe de SF, ça me va encore mieux. On se retrouve donc aujourd’hui pour parler d’une nouvelle série qui débarque aux éditions nobi nobi!. Astra - Lost in Space est un manga créé par Kenta Shinohara mettant en avant un groupe de jeunes qui pour une raison particulière vont devoir s’entraider mutuellement pour comprendre ce qui a bien pu se passer lors de leur voyage scolaire. L’éditeur nous offre là une série plutôt courte avec 5 tomes de prévus et tous sortiront cette année. Sur ce, voyons ce que j’ai bien pu penser de ce premier tome…


Résumé de l’éditeur :
En 2063, Kanata, Aries ainsi que sept autres de leurs camarades débarquent sur une planète inconnue dans le cadre d’une mission spatiale de leur cursus scolaire. Mais ils ont à peine le temps de commencer à explorer ce nouvel univers qu’ils se voient projetés à des années-lumière de leur point de départ par une étrange sphère d’énergie ! Comment survivre perdus au beau milieu de l’espace ? Quelle est donc cette étrange sphère qui continue de les poursuivre ? Autant de réponses à découvrir dans ce récit de survie haletant sur fond de science-fiction et de mystères !

Étrangement, ce 1er tome m’a fait penser à un animé du nom de Uninhabited Planet Survive, où de jeunes élèves échouent sur une planète déserte suite à un voyage scolaire dans l’espace qui s’est mal déroulé. Dès lors, ils s’adaptent à ce nouvel environnement, plutôt dangereux d’ailleurs avec la présence d’animaux immenses et féroces, afin d’y survivre au mieux en espérant un jour pouvoir rentrer chez eux.

Comme vous avez pu lire dans le synopsis ci-dessus, on va donc suivre les aventures d’un groupe de lycéens (8 précisément accompagnés de la petite sœur de 10 ans de l’un d’entre eux) qui ne se connaissent pas à proprement dit et qui se rendent sur une autre planète pour une expérience scolaire où leur quotidien va se retrouver chamboulé. À peine déposer sur McPa, ils tombent nez à nez avec une étrange sphère qui les aspirent un à un. Les voilà projetés dans l’espace à 512 années lumières de McPa. Très vite, ils découvrent la présence d’un vaisseau, l’Astra, qui semble abandonné. Ni d’une ni deux ils s’y rendent… Devenus naufragés, c’est alors qu’ils vont devoir apprendre à compter les uns sur les autres afin de survivre au mieux à cette nouvelle vie qui les attend.

L’histoire prend forme assez vite, certains élèves font connaissance, notamment Kanata et Aries suite à une petite mission sauvetage. Plus tard, tous font face aux premières difficultés concernant notamment le nécessaire de survie. En effet, il leur faudrait 3 mois pour rentrer chez eux mais ils ne disposent que de 3 jours en matière de vivres et autres kit nécessaires à bord de ce vaisseau. Cette mauvaise nouvelle n’est pas sans apporter au sein du groupe une première tension… Il faut donc prendre une décision : atterrir. Prochaine destination donc la planète Vilavurs qui va leur réserver son lot de surprises !

Tout au long de ce 1er tome, on fait plus ou moins la connaissance de chacun, tous aux caractères bien différents. L’un plutôt sportif et très courageux, une autre assez capricieuse, une autre encore s’avère être assez tête en l’air, un des lycéens est loin d’être joviale envers ses camarades et j’en passe... Chacun d’eux excelle aussi dans un domaine bien spécifique comme Kanata qui a les atouts d’un leader, n’a pas peur de se lancer au secours d’autrui. Il est d’ailleurs le personnage le plus à l’honneur dans ce 1er tome. Ce jeune homme montrera plus d’une fois son courage et qu’il a de quoi être le chef de ce groupe. Il a pour rêve de devenir explorateur spatial et on le met donc souvent sur le devant de la scène aussi au travers de son vécu passé. On peut aussi s’arrêter sur Zack qui n’est autre qu’un navigateur expérimenté et il ne manquera pas d’apporter ses connaissances et son sens de la déduction à Kanata en fin de tome où un cliffangher intéressant vous attend. Nous ne manquerons pas d’en parler brièvement lors de la prochaine chronique.
Le mangaka, Kenta Shinohara, nous offre ici un scénario prenant, mettant en avant diverses valeurs comme le fait par exemple qu’il est important de se serrer les coudes et que l’entraide est aussi un moyen de s’ouvrir aux autres. On relève aussi que l’amitié marque une bonne présence dans ce tome. Bien qu’un lecteur adulte puisse accrocher, on ressent tout de même que le public visé est ici les jeunes adolescents. Et je dirai que Astra - Lost in Space peut être une série intéressante afin de découvrir le genre « Aventure » certes mais surtout le Space Opera.

Pour ce qui est du scénario, je peux donc affirmer avoir bien apprécié la découverte, ce premier tome a de quoi nous embarquer dans une aventure à la fois intrigante et passionnante. Le tout mis en avant par des dessins de bonne facture, plutôt dynamiques aux moments opportuns. La faune et la flore, aussi étrange qu’elle soit, est bien mise en avant et le lecteur appréciera ce rendu visuel à sa juste valeur. C’est vraiment très propre et les personnages sont expressifs. Les plus jeunes lecteurs sauront profiter pleinement de cette aventure qui ne fait que commencer pour ce groupe de camarades.

Kenta Shinohara entame un bon départ avec ce premier tome d’Astra - Lost in Space, disposant du nécessaire pour piquer la curiosité de son lecteur. La lecture est fluide, on ne s’ennuie pas et on a hâte d’en savoir davantage d’autant plus que ce premier tome se termine sur une scène assez intrigante concernant nos 9 compagnons. On se demande alors qui du groupe est concerné. Je n’en dis pas plus car la suite des événements risquent de nous réserver de bonnes surprises.

Un voyage dans l’espace comme on aimerait en voir plus souvent !

GeeKritique de Samy Joe

Astra - Lost in Space Tome 1
de Kenta Shinohara

Aucun commentaire:

Publier un commentaire