vendredi 29 mars 2019

[GeeKritique] Notre avis sur Histoires sans fin Tome 1

Il était une fois, une « Histoires sans fin » Tome 1... Oui c'est bel et bien le nouveau manga que je me permets de partager avec vous sur le blog. Même formule que d'habitude, on ne change pas une recette qui marche ! Nous avons donc entre les mains le premier tome d'une série qui devrait en comporter trois. Histoire sans fin est édité chez Ki-oon, plus précisément dans la collection Kizuna, au prix de 9,65 euros. Ce seinen est composé de 144 pages entièrement en couleurs, chose très rare dans le milieu du manga, comme le sens de lecture qui a été mis au format occidental. Cette œuvre est scénarisée et dessinée par Hirasawa Geco, qui est plus connue comme étant l'illustratrice des couvertures de la série Murakami-Kaizoku no Musume (La Fille du pirate Murakami).


Résumé de l'éditeur :
« Marie est une jeune fille fantasque et exubérante qui n'a pas sa langue dans sa poche. Lancée à la poursuite de son chat fugueur, elle se retrouve aspirée dans les pages d'un étrange magazine de bandes dessinées ! 
Elle se réveille aux côtés du rédacteur en chef, lui aussi coincé dans le désert des histoires sans fin du Nomad Comics. Il attend depuis des lustres la venue d'un élu doté du pouvoir de relancer la dynamique de ces récits en suspens... et Marie semble répondre à tous les critères ! Pour retourner dans le monde réel, elle va tout chambouler à sa manière. Première étape, un univers d'héroic fantasy en perdition, où la demoiselle se retrouve dans le camp... des démons ! »

Les dessins en couleurs n'ont pas le même impact que des dessins en noir et blanc, c'est un peu mon ressenti sur certaines œuvres que j'ai déjà pu lire. Ici avec « Histoires sans fin », le fait que cela soit en couleurs permet de mettre plus en valeur l'histoire que nous vivons en lisant cette œuvre que vit l'héroïne de ce manga. Le style est encore là assez particulier car les traits pour les contours ne sont pas totalement présents. Ce qui amène à profiter de dessins déstructurés et ce n'est pas forcément un mal, loin de là, puisque certains dessins d'arrière-plan et surtout les scènes d'actions sont avantagées par ce style.

Le scénario est assez unique en son genre. Nous allons suivre les aventures de Marie qui se retrouve plongée dans un magazine de comics où les histoires ne sont pas achevées. Elle va y rencontrer le créateur de cet ancien magazine à succès. Pour information, la première histoire à être traitée parle d'humains et de démons qui se déchirent durant une grande guerre. Avec son caractère bien prononcé, Marie fera tout pour terminer cette histoire. En soi, je n'ai jamais vu de manga avec ce genre d'histoire, où une héroïne va dans un livre pour en écrire l'histoire. Toutefois, ça me fait un peu penser au jeu vidéo Viewtiful Joe, où le héros rentre dans un film. L'histoire ici présente est vraiment prenante, car le lecteur se retrouve à être dans la peau de Marie, s’identifiant à elle.


En soi, « Histoires sans fin » est un bon manga et peut convenir à un public relativement ouvert d'esprit. Le côté déstructuré au niveau des dessins peut s’avérer rebutant, mais à titre personnel j'ai apprécié cela puisque la dessinatrice ne campe pas sur ses positions. L'histoire dispose d'une structure assez peu courante, mais les dénouements sont eux, très classiques. Ce fut une réelle surprise en lisant ce manga et je n'attends qu'une seule chose, pouvoir lire la suite !

GeeKritique de Swordy

Aussi, nous remercions Victoire et les éditions Ki-oon pour leur soutien constant, ce qui nous permet de partager avec vous nos belles découvertes.

Lire les premières pages du Tome 1.

Histoires sans fin Tome 1
de Hirasawa Geco

Aucun commentaire:

Publier un commentaire