jeudi 14 mars 2019

[TEST] Evoland: Legendary Edition sur Nintendo Switch

Coucou les amis c'est Laylorane. Aujourd’hui nous allons aborder un jeu que j’ai totalement poncé ! Pour nos lecteurs qui ont eu la chance de connaître les jeux des années 80-90, vous allez avoir le plaisir de retrouver toute l’évolution graphique et technique d'un jeu vidéo. Je me suis surprise à complètement oublier qu’il s’agissait d’un test qu’il fallait que j’écrive. Je veux bien sûr parler d’Evoland: Legendary Edition ! À noter que ce test regroupe en réalité 2 jeux. Pourquoi 2 me diriez ? C’est simple et je vous propose donc d’attaquer ensemble le décorticage de cette perle.


I - Il était une fois... Il était deux fois !
Dans le premier opus, il est question d’un voyage qui prend vie dans un jeu d'action et d'aventure. Nous allons découvrir au fil de notre progression de nouvelles technologies et mécaniques de jeu ainsi que des graphismes davantage soignés. Du noir et blanc au rendu 3D mélangeant des combats au tour par tour, ou des affrontements épiques en temps réel. Votre but sera d’anéantir un être malfaisant, qui fait régner le chaos sur nos terres.

Pour ce qui est du second jeu, les graphismes changent au long de votre aventure et son système de jeu évolue avec l'intrigue. Notre héros se réveille chez le chef du village, avec la fille du chef qui lui explique que son père vous a trouvé inconscient au milieu de la forêt. Problème vous concernant, vous ne vous souvenez d’absolument rien ! Ce second chapitre nous offre un scénario basé sur le voyage temporel : exploration de différentes époques et changement du cours de l'histoire pour le meilleur... ou peut-être pour le pire !

Ce que vous allez retrouver au fil des deux jeux : de nombreux clin d’œil au classique des jeux vidéo (Diablo, Zelda, Final Fantasy et bien d’autres) mais surtout beaucoup de touche d’humour. Passons maintenant cher lecteur au gameplay.


II - Gameplay à la Zelda, Final Fantasy et Professeur Layton ?
Evoland I et II sont vraiment bien créés. Les concepteurs ont, pour moi, vraiment réussi leur pari de nous faire revivre toute l’évolution d'un jeu vidéo. Par exemple dans le premier opus, nous retrouvons notre héros (que vous nommerez comme vous le souhaitez) et ne pourrez avancer que de façon linéaire. Ce n’est qu'en trouvant certains coffres que vous allez débloquer de nouveaux mouvements et nouvelles capacités d’armes et de combats. Cela fera apparaître en bas de votre écran un petit cadenas ouvert avec la capacité ou la technologie débloquée.

Côté combat, vous allez toucher à tout. Mais il faut que je vous avoue une chose : Evoland est le premier jeu sur lequel j’ai expérimenté les combats en tour par tour. À part Pokemon, je n’en avais jamais fait, pour la raison simple que je suis une fonceuse et qu’attendre mon tour bien sagement n’est pas vraiment mon style de combat.


Vous entrerez aussi dans des donjons, comme on les retrouve dans Zelda, qu’il faudra visiter plusieurs fois pour être sûr de ne rien oublier lorsque vous aurez tout votre équipement de combat. Tous ça pour dire que j’ai survécu et j’ai même aimé ça ! Tous les combats sont vraiment fluides et permettront à toutes personnes de s’amuser. Que dire d'autre ? Ah oui, faites attention aux marchands, certains d’entre eux possèdent des objets qui aident à l’évolution de votre jeu ! Ne faites pas comme moi qui suis totalement passée à côté… Je m’en suis rendu compte à la fin du premier jeu.

Durant le second jeu, j’ai eu droit à de bons fous rires. Déjà avec une énigme qu’un PNJ vous lance à la professeur Layton (ce clin d’œil était cool), ensuite nous avons les énigmes à la Zelda à résoudre et pour finir le clin d’œil qui à décrocher la palme de l’excellence est l’utilisation d’un carton, pour passer inaperçu devant les gardes des geôles pour vous enfuir. Celle-là est vraiment mythique car elle enchaîne du début à la fin des dialogues blasés de votre compagnon d’aventure qui vous trouvera ridicule à souhait.


III - Musique 8-bits et Pixel-art !
Côté musiques et graphismes, sa tient également la route, une belle promesse d’évolutions. Nous sommes sur de la musique simple mais agréable et qui se fond bien avec le jeu. Ce que j’entends par-là, c’est qu’elle n’est pas exaspérante ou trop répétitive au point de juste la supprimer et de finir le jeu sans elles.

Pour les graphismes, nous allons varier sur plusieurs styles différents du Pixel, de 2D à la 3D, avec bien sûr des couleurs et des dessins totalement différents. Par exemple pour Evoland, vous allez vous retrouver dans une zone très familière pour les joueurs de Diablo et les couleurs qui vont personnifier ce niveau sont beaucoup plus sombres et chaudes.


IV - Il est temps de terminer cette histoire…
Comme vous l’avez sûrement deviné, ce jeu est devenu mon premier coup de cœur découverte de cette année 2019. Le jeu représente totalement l’évolution du jeu vidéo que ce soit du côté des graphismes et des actions. Ses différents clin d’œil sont un bel hommage à tous les classiques du jeu vidéo sans parler de ses nombreuses touches d’humour qui arriveront toujours à vous décrocher un sourire. Que vous dirent d’autre à part de vous lancer dans l’aventure ! En plus l’avantage avec ce jeu, c’est qui est disponible sur tous les supports en plus de la Nintendo Switch. Alors vraiment n’hésitez pas et foncez chers amis lecteurs. En attendant, je vous dis à la prochaine.

Test de Laylorane

Ce que j'ai aimé :
  • L’évolution du jeu 
  • L’humour
  • Les multiples clins d’œil
  • Les énigmes

Ce que j'ai moins aimé :
  • Me faire avoir sur certains achats avant les boss


Prix : 19.99€
Genre : Aventure, RPG, Action
Taille eShop : 1 013.97 MB
Développeur / Éditeur : Shiro Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur. Les images et vidéo de gameplay publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire