vendredi 22 mars 2019

[TEST] Xenon Valkyrie+ sur Nintendo Switch

Aujourd’hui nous partons dans une aventure résolument rétro tout en surfant sur une mode bien présent en ce moment : le rogue-like. Le titre dont je vais vous parlez a été développé par le studio Demetrios. Partons donc à la découverte de Xenon Valkyrie+ sur Nintendo Switch !


Une histoire tenant sur un post-it !
L’histoire de Xenon Valkyrie+ se passe des siècles après une grande guerre longtemps oubliée. Le semblant de paix est menacé par de sinistres présences venant de la Lune. Toutes les créatures et les robots sur place sont devenus enragés et hostiles envers les humanoïdes. Faute à une sorcière voulant plonger l’humanité dans une ère de ténèbres. Mais nous sommes là pour y mettre un terme.

Voilà. C’est tout. En même temps pour un rogue-like, pas besoin d’une histoire très compliqué et très fourni pour apprécier le jeu. Tout se passe dans le gameplay !


Un rogue-like couplé à un plateformer
Xenon Valkyrie+ respecte les codes du rogue-like. Nous incarnons un des 3 personnages à notre convenance disposant chacun de statistiques propres. Le gameplay est très simple : une touche pour sauter, une pour attaquer, une pour tirer avec son pistolet, une touche pour utiliser des objets achetés dans un magasin et enfin une dernière pour utiliser la capacité spéciale de son personnage. En parlant de personnages les voici :
  • En premier nous avons Eloen. Sa capacité spéciale consiste en l’utilisation d’une bombe collante, très pratique pour se frayer des passages à travers la carte. Niveau stats, c’est le personnage le plus polyvalent des trois.
  • En second nous avons Renna. Sa capacité spéciale consiste en la détection de coffres sur la carte. Au niveau stats, ce personnage est clairement plus accès au corps à corps avec sa plus grande vitesse et puissance d’attaque.
  • Enfin le troisième personnage est Nue, un homme grenouille. Sa capacité est liée à sa nature : il peut sauter bien plus haut que tous les autres personnages. Niveau stats, ce personnage est lié aux attaques à distance.


Le premier rempart que j’ai pu rencontrer est tout simplement la difficulté du titre. Il est incroyablement punitif. Il ne laisse pas la place à l’erreur. La moindre petite erreur vous fait perdre des points de vie. Les niveaux étant générés aléatoirement à chaque run, impossible d’apprendre précisément les patterns de chaque ennemi. Seul les boss restent les mêmes. Pour les atteindre, il faut passer par deux niveaux minimum avant d’atteindre leur salle. Si on meure, retour à la case départ. Mise à part si nous débloquons des téléporteurs avec de la Teamerite, ressource rare mais très utile pour débloquer définitivement certaines choses. Bref le gameplay est simple, le maîtriser à la perfection est bien plus compliqué.


Un titre respirant le rétro
C’est ici que le bât blesse pour la seconde fois. En voyant l’image d’accroche, je ne pensais pas voir un jeu avec de tel graphisme. Vous l’avez bien vu à travers les captures d’écran tout au long du test : c’est une bouillie de pixel qui pique les yeux. Je vous donnerez ce conseil : jouez-y en mode portable. C’est plus « agréable » qu’en mode dock. Cet aspect pixel art est trop brouillon. Bon, j’arrive cependant à distinguer les personnages mais… c’est très brut de décoffrage.

Concernant les musiques, là aussi nous sommes dans le pur rétro. Je soupçonne que ce soit de la Cheap Tunes comme ce qui se faisait dans les années 90. Un peu trop répétitive à mon goût, mais ça se laisse écouter. Pour ce qui est du contenu, c’est un rogue-like, on s’est donc à quoi s’en tenir.

En conclusion, Xenon Valkyrie+ est un rogue-like exigeant qui plaira aux fans du genre. Si vous voulez vous lancer et que la difficulté ainsi que l’aspect graphique ne vous rebutent pas, alors vous pouvez y aller. Le titre vous apportera un challenge intéressant et des moments assez gratifiants pour votre ego.

Test de Pikabsynthe

Ce qu’on a aimé :
  • Les différents personnages
  • Une musique sympa malgré la répétition

Ce qu’on a moins aimé :
  • Dur de se faire aux graphismes
  • C’est dur au début, on n’a pas le temps de s’adapter à la difficulté


Prix : 9.99€
Genre : Aventure, RPG, Action, Plateformes
Taille eShop : 79.69 MB
Développeur / Éditeur : Demetrios / Cowcat

Test réalisé depuis une version dématérialisée gracieusement fournie par l’éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire