jeudi 18 avril 2019

[GeeKritique] Mon avis sur KakushiGoto Tome 1

Encore un nouveau manga qui pointe le bout de son nez aux éditions VEGA ! Nous allons brièvement nous attarder ici sur le premier tome de KakushiGoto, un manga de Kumeta Kôji, qui met en avant le travail de mangaka. Plus précisément, nous allons suivre la vie de Goto Kakushi, un père célibataire qui cache la vérité à sa fille Hime sur son travail de tous les jours.


Résumé de l’éditeur :
Goto Kakushi est auteur de manga et père célibataire d'une petite jeune fille, Hime. Dès le début de l'aventure, la jeune Hime découvre fortuitement le métier de son père, auteur de manga populaires bas de gamme. Problème, Goto n'assume pas du tout son métier, peu considéré par ailleurs au Japon. Et ce dernier cherche par tous les moyens à le cacher à sa fille, alors qu'il travaille chez lui. S'ensuit un jeu de cache-cache permanent où le père qui se fait passer pour un salaryman basique, mène quasiment une double vie. Problèmes : ses amis, ses fans, l'administration, son éditeur... tous savent qu'il est auteur de manga. Tout cela sous l'oeil circonspect de la jeune Hime, qui ne comprend pas les gesticulations de son père, mais décide de respecter son besoin de secret.

On suit donc le quotidien d’un père qui fait tout son possible pour cacher son métier de mangaka à sa fille et ce pour diverses raisons, notamment qu’il trouve son travail loin d’être gratifiant. À cela s’ajoute le fait que le genre de manga qu’il dessine est assez osé et il en a honte. Nous allons donc passer de situations embarrassantes à déjantées, le voyant cravacher pour cacher la vérité à sa « princesse ».

Le scénario de ce premier tome est assez prenant, on prend plaisir à découvrir les diverses péripéties de ce papa. C’est assez drôle à suivre, la série semble pas mal tabler sur l’humour et en plus on écope de nombreuses informations sur le métier de mangaka mais pas que. En effet, on découvre les difficultés rencontrées de la création d'un manga, de la vente de produits dérivés non officiels, sans oublier de mettre en avant l’importance d’un responsable de l’édition. Aussi, l’auteur ne manque pas de nous partager des moments tranches de vie, comme par exemple l’affection que porte un père envers sa fille...

Les personnages principaux sont davantage mis en avant comparés à ceux d’ordre secondaire. L’histoire priorise certains protagonistes et autres situations loufoques, le tout dessiné de manière simple mais agréable. Le trait employé par Kumeta Kôji n’est pas des plus vifs certes, ça manque aussi de décors en arrière-plan, mais l’ensemble reste appréciable.

Ce premier tome de KakushiGoto offre de bonnes premières bases au travers d’un scénario assez drôle et de dessins agréables. J’apprécie aussi la manière dont est faite la découpe d’images avec par endroits des personnages qui surplombe telle ou telle scène. En ce qui concerne la qualité du tome, celle-ci est de bonne facture, l’encrage très propre et on dispose même de pages couleurs en début et fin de tome.

KakushiGoto est un feel good manga qui saura plaire aux lecteurs du genre !

GeeKritique de Samy Joe

Merci aux éditions VEGA pour l’envoi de ce tome.

Kakushigoto Tome 1
de Kumeta Kôji 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire