lundi 15 avril 2019

[GeeKritique] Notre avis sur Dead Mount Death Play Tome 1

Depuis que j’ai commencé à lire des mangas, je dois avouer que j’en ai lu de toute sorte, des slice of life, des aventures incroyables, des histoires d’amour etc... Mais je dois avouer qu’il y a un genre que j’apprécie tout particulièrement en plus des slice of life, c’est bien le genre qui ne se prend pas au sérieux. Dead Mount Death Play, est un seinen écrit par Ryohgo Narita et dessiné par Shinta Fujimoto et édité chez nous par les éditions Ki-oon dans leur catégorie seinen ! Et je dois avouer que dans le genre non prise au sérieux, mais avec un fond ce dernier se place plutôt bien !


Résumé de l’éditeur :
Les Magiciens démoniaques aussi ont le droit de se réincarner ! 
Le monde est au bord de l’abîme. Le Maître des corps, un démon nécromancien, a accumulé une puissance incommensurable. Pour les humains, il ne subsiste qu’un seul espoir : la victoire du légendaire chevalier sacré. La confrontation finale s’annonce titanesque ! Mais, au dernier moment, le monstre use d’un mystérieux arcane magique qui enveloppe le héros d’une étrange lumière... 
Tout à coup, changement de décor. Un jeune garçon se réveille dans une ruelle sombre de Shinjuku, en plein Tokyo contemporain... Désorienté, il s’étonne de ne rien reconnaître et, surtout, d’être poursuivi par une jeune fille qui cherche à le tuer ! En un instant, il la terrasse grâce à... ses pouvoir de nécromancien !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce seinen prend le parti de renverser les codes de ce que l’on a l’habitude de lire, nous n’allons pas suivre le «héros» à proprement parlé, mais au contraire l’ennemi de ce dernier ! Le «Maître des corps». Qui se ré-incarnera dans le corps d’un petit garçon répondant au nom de Polka Shinoyama. Comme le dit le résumé de l’éditeur ce dernier est poursuivi par une jeune fille voulant le tuer ! Autant vous le dire tout de suite, le manga commence vraiment rapidement, on a pas le temps de souffler que l’on se rend déjà compte des pouvoirs du Maître des Corps, à quel point ce dernier est puissant !

© Ryohgo Narita, Shinta Fujimoto / SQUARE ENIX CO., LTD.

Pour ce qui est de la suite, nous-nous retrouvons très rapidement avec une aventure classique amenant notre personnage principal à rencontre tout un tas d’autres personnages, l’amenant à les suivre et à faire parti d’une bande de malfrats. C’est ce genre d’histoire que j’accroche particulièrement, lorsque l’auteur ose aller assez loin dans son délire, au point de créer des personnages totalement loufoque, mais malgré tout, qui donne envie d’en apprendre plus sur eux ! Car ces derniers ont un passé, que l’on demande qu’à connaître !

Il y a également les ennemis qui nous sont présentés, qui eux aussi ont l’air d’avoir un sacré passé avec nos protagonistes, plus que ça encore, ils ont un but à atteindre et sont capable de tout pour arriver à leur fin. Ce qui leur donne une sacré personnalité et beaucoup de profondeur.

C’est d’ailleurs peut-être ce que j’aurai à reprocher au scénariste, il a l’air de prendre bien plus de plaisir à écrire et inventer des personnages secondaires plutôt que de s’intéresser au personnage principal, ce dernier étant souvent mit au second plan. Il agira seulement lorsque la situation est si compliqué que seuls ses pouvoirs peuvent régler le problème.

Pour faire un petit détour sur les dessins, je dois avouer que j’aime beaucoup ce style, suffisamment détaillé pour se rendre compte des belles planches que peut dessiner Fujimoto, mais se permettant également quelques visages dans le styles chibi ce qui permet un peu de fun dans des moments de sérieux !


Il faut que je vous avoue qu’au début je trouvais l’histoire plongeant un peu dans du déjà vu, mais plus l’histoire avance, plus les personnages se mettent en place, plus j’appréciais ma lecture, au point ou, lorsque je suis arrivé à la fin du tome, je me suis étonné à penser : «Déjà ?!» surtout sur un cliffhanger tel que celui-ci !

Dead Mount Death Play s’avère être finalement une chouette surprise, faisait appel à certains de mes souvenirs envers des œuvres que je trouve vraiment bonne (notamment Get Backers que je vous conseille totalement !). Maintenant que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l’univers dans lequel le Maître des Corps va évoluer, je souhaite vraiment savoir où l’histoire va l’emmener. En espérant que cela ne tourne pas vite en rond et que le personnage principal devienne plus intéressant avec le temps !

GeeKritique de Mystic Falco

Dead Mount Death Play Tome 1
de Ryohgo Narita (scénario) et Shinta Fujimoto (dessins)
Lire les premières pages du Tome 1.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire