mardi 2 avril 2019

[GeeKritique] Notre avis sur Magus of the Library Tome 1

L’aventure avec un grand A, c’est ce qui attend généralement les héros de shonen et de seinen. Je vous laisse imaginer ce qui attend un héros qui ne rêve que de ça ! Magus of the Library est un manga seinen écrit et illustré par Mitsu Izumi et publié en France aux éditions Ki-oon. Le manga compte actuellement 1 tome en France contre 2 tomes au Japon !


Synopsis de l’éditeur :
Protéger les livres, c’est protéger le monde ! 
« Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement protéger le monde ! » 
Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources... Jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Je commencerai simplement par qualifier cet œuvre par une ode à l’aventure ! Shio adore se plonger dans les livres qu’il peut lire et c’est en s’y plongeant qu’il est amené à vivre l’histoire des héros de ces bouquins. Le seul problème c’est que ces aventures sont totalement fictives et ne sont présentes que grâce à son imagination.

Shio est l’archétype du héros de shonen, un gamin repoussé par tous ou presque, vivant dans la quasi pauvreté, mais ayant un grand cœur. L’appel de l’aventure se réalisera grâce à l’arrivé des Kahuna, des femmes faisant parties du département de restauration des livres de la grande bibliothèque d’Afshak. Devant tant de sympathie venant de notre héros, les Kahuna se lieront d’amitié avec lui, lui apportant un peu plus de savoir et d’amour envers la littérature.

S’en suivra une péripétie amenant habillement la magie au sein de l’œuvre, permettant au héros d’être sûr de son futur et ainsi nous amenant dans la grande aventure de ce récit !

Toshokan no Daimajutsushi © Mitsu Izumi / Kodansha Ltd.

S’il est vrai que Magus of the Library apporte tous les clichés du shonen, le développement de l’histoire ainsi que les traits des dessins nous permettent de sortir du shonen pur et dur, pour nous livrer une œuvre hybride rondement bien maîtrisée. Avec ce « manga à tiroir », mélangeant récit de l’aventure et histoire des livres que peut lire Shio, nous sommes amenés à avoir une réflexion sur l’objet entant que tel. En plus de nous apprendre beaucoup de techniques, aussi bien de conservation des livres, que de réparations, Magus of the Library nous fait nous poser des questions sur la conservation du patrimoine grâce aux livres et c’est un tour de force au vu de la mise en abîme que cela procure.


Cependant, il est clair que l’histoire, bien que maîtrisée, reste très convenue. C’est plus la façon dont cela est amené qui sort de l’ordinaire et cela apporte un petit vent de fraîcheur dans la globalité de ce premier tome. Les dessins quant à eux, m’ont extrêmement fait penser à un shojo, tant la finesse des traits et des visages sont remarquables !

Comme je le disais un peu plus tôt, Magus of the Library est une œuvre hybride, avec de grandes qualités et surtout un amour certain envers le livre et les aventures en tout genre. Après ce premier tome qui sert vraiment d’introduction, je suis curieux de voir ou les aventures de Shio vont nous mener et surtout si celui-ci atteindra son but : celui de devenir Kahuna !

GeeKritique de Mystic Falco

Magus of the Library Tome 1
de Mitsu Izumi
Lire les premières pages.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire