mardi 23 avril 2019

[GeeKritique] Notre avis sur Ragna Crimson Tome 1

Bien le bonjour cher lecteurs, ici Pikabsynthe. Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour une petite critique manga en partant à la découverte du manga RAGNA CRIMSON de Daiki Kobayashi. Édité par Kana, le manga se déclare lui-même étant « Le nouveau fer de lance de la dark fantasy ».


Résumé de l’éditeur
« Les chasseurs de dragons tuent leurs proies avec leur épée d’argent afin de toucher une récompense. Parmi eux, il y a Ragna, un jeu homme plutôt faible faisant équipe avec Léonica, une chasseuse de génie qui peut se vanter d’avoir tué bien plus de dragons que n’importe quel autre chasseur.
Seul un être puissant peut défier ces créatures. Pour s’opposer au terrible destin qui l’attend, Ragna n’aura pas d’autre choix que de repousser ses limites… ! »

Nous sommes donc en présence d’un manga de Dark Fanatasy qui va très vite partir dans tous les sens. Avec une contenance de 250 pages, l’histoire se met en place qu’à partir de la moitié de l’ouvrage, où nous suivions au préalable Ragna et Léonica. On nous explique les liens qui les unissent, les liens avec les autres personnages et surtout le monde assez noir dans lequel évolue nos protagonistes.

J’ai trouvé que c’était un peu du post-apocalyptique mais au temps des chevaliers, les dragons étant hiérarchisés et sans pitié lors des attaques contre les villes humaines. Lors de la seconde partie du manga, l’auteur s’aventure dans un terrain que je trouve dangereux dans toutes œuvres littéraires ou cinématographiques mais pour conserver l'effet de surprise je ne dirai rien de plus. On apprend juste pourquoi le manga s’appelle Ragna Crimson… En parlant de Ragna, c’est le personnage qui a le plus d’évolution (normal c’est le héros) mais pas d’une manière classique comme dans le plupart des shonen. C’est intéressant à voir, et j’avoue que j’ai assez hâte de découvrir la suite.


Côté dessin c’est agréable à l’œil mais sans plus. Ça essaie de lorgner sur du Berserk sans arriver à atteindre la pâte de l’œuvre citée, même si parfois il y a des pages qui forcent l’admiration. Surtout au moment où Ragna *spoil* et qui *spoil* avec *spoil* et… Bon d’accord j’arrête mon manège.

Tout ça pour dire que le premier tome de Ragna Crimson m’a plu, en tout cas assez pour découvrir la suite. Kana a d'ailleurs déjà prévu la publication des 3 prochains tomes de la série. J’ai hâte de vous en parler et surtout de voir comment va évoluer Ragna dans sa quête d’extermination des dragons.

GeeKritique de Pikabsynthe

Ragna Crimson Tome 1
de Daiki Kobayashi

Aucun commentaire:

Publier un commentaire