mardi 16 avril 2019

[TEST] Valthirian Arc: Hero School Story sur Nintendo Switch

Alors qu’habituellement les jeux vous proposent de devenir un héros sans peur et sans reproche, dans Valthirian Arc: Hero School Story le héros ce ne sera pas vous. Du moins pas dans le sens où on l’entend. En effet, le titre du Studio Agaté vous invite à prendre la direction de l’école la plus prestigieuse de Valthiria, celle qui forme les héros.


EN CES TEMPS TROUBLES, VOUS APPORTEZ L’ÉRUDITION...
Alors que le Haut Principal actuel de l’école et mari de la Haute Reine du royaume a décidé de prendre une retraite bien méritée, il nous choisi comme successeur. Après avoir assisté à la passation de pouvoir, la lourde charge de faire évoluer l’école et de la faire prospérer nous revient donc.

Dans un premier temps, il faudra construire de quoi accueillir les futurs héros dans de bonnes conditions : construction de salles de classe et de dortoirs seront donc au programme afin de voir arriver de nouveaux élèves. Pour que l’école gagne en prestige et puisse se développer, il sera nécessaire de faire augmenter de niveau vos élèves. Tous les 6 mois, les élèves ayant au moins atteint le niveau 10 pourront être diplômés. Plus le nombre d’élèves diplômés et leur niveau de formation est important, plus les récompenses seront conséquentes.

La formation de vos élèves se fera à la dure. En effet, dans cette école, on ne devient pas héros en traînant sur les bancs des classes mais réussissant les quêtes et missions mises régulièrement à votre disposition. Pour les quêtes, vous ferez partie du groupe de héros et il vous sera possible d’incarner n’importe quel personnage, passant de l’un à l’autre avec les flèches. L’action se déroule un peu à la manière d’un hack’n slash. L’action au début du jeu est gentillette mais la difficulté peut vite augmenter en fonction des membres qui composent votre équipe surtout que l’action est parfois « brouillonne », ce qui rend difficile de savoir ce qu’il se passe réellement. Attention donc à vos choix lors de la composition de l’équipe, veillez à sélectionner des membres en adéquation avec la difficulté annoncée.


En ce qui concerne les missions, tout se fait de façon automatique : on sélectionne une équipe, elle part en mission et revient après un certain délai plus ou moins long. Dans les 2 cas, si vos recrues en sortent victorieuses, elles feront le plein d’XP et ramèneront les composants nécessaires à l’élaboration d’armes, d’armure et de tout un panel d’améliorations. Cela apportera également du prestige à l’école qui lui permettra également d’évoluer et de se développer.

UN JEU PLUTÔT COMPLET...
Le Studio Agaté a fait un travail plutôt sympathique sur l’univers : en plus des quêtes auxquelles vous participez, de nombreuses taches vous attendent :
  • Recevoir les nouveaux élèvent et intervenir lors des cours afin de donner votre avis ou des ordres, ce qui pourra vous faire gagner ou perdre des points en fonction de votre réponse. Ces petites scénettes sont plus agréables et bienvenues mais il est dommage qu’elles soient relativement répétitives, cela leur fait perdre de leur intérêt après quelques heures de jeu.
  • Gérer les compétences des élèves : quand ceux-ci partent pour l’école et reviennent victorieux, leur expérience augmente comme dans tout bon RPG et ils augmentent de niveau. Au niveau 5, il sera possible d’accorder un bonus d’attaque, de défense ou de mana. À partir du niveau 10, si vous ne le diplômez pas tout de suite, il sera possible de le spécialiser en tant que Mage, Guerrier, ou une autre des classes qui se débloquent au fur et à mesure que votre école s’améliore. Bien évidemment, la spécialisation permettra de gagner plus de points lors de la cérémonie des diplômes mais également d’assurer une victoire moins incertaine lors des quêtes qui ne manqueront pas de vous rappeler que l’on n’est pas là pour rigoler.
  • Construire armes et armures : en fonction des éléments récupérés par les élèves, il sera possible de se faire des équipements plus efficaces et plus en adéquation avec la classe des élèves.
  • Faire évoluer les infrastructures de l’école : lorsque l’école gagne en prestige, des nouvelles salles, bâtiments ou éléments extérieurs se débloquent. Chacun apportant de nouvelles opportunités à l’école.

Bien que l’univers créé par le studio soit assez étendu, il n’en reste pas moins qu’il doit faire face à un défaut qui gâche un peu le tableau qui est son aspect répétitif, que ce soit au niveau du gameplay qu’au niveau de sa technique. En effet, les environnements ne sont pas des plus variés et on fait encore et encore des quêtes qui se ressemblent plus ou moins.

… MAIS QUI AURAIT PU MIEUX FAIRE…
En effet, les graphismes sont plutôt jolis et colorés avec parfois des petits côtés cell-Shading que j’ai bien apprécié mais il n’en reste pas moins qu’au niveau des quêtes cela reste relativement pauvre. Ce sont plus ou moins les mêmes décors qui se répètent mais ordonnés de façon différente. Alors évidemment, on trouve parfois de bonnes choses mais malheureusement trop peu fréquemment.

En ce qui concerne la bande son, elle n’est pas désagréable, elle est juste oubliable. Elle n’a rien de particulier donc, au bout d’un moment, on n’y prête même plus attention. Bon point en revanche pour les petits effets sonores que j’ai trouvé assez agréables.

D’un point de vu purement technique, on regretta les temps de chargement à rallonge qui cassent le rythme surtout qu’il peut arriver que plusieurs chargements aient lieu en peu de temps.


EN CONCLUSION
Valthirian Arc: Hero School Story est un jeu original que j’apprécie malgré ses défauts. Il aurait mérité un traitement un peu plus approfondi, notamment de sa partie gestion qui a tendance à passer un peu au second plan. Certes, il est loin des Triple A mais il pourra apporter quelques dizaines d’heures de jeu agréables à ceux qui seraient intéressés ou déjà convaincu par le mélange des genres RPG, Gestion et Hack’n Slash.

Test de Ikekreham

Ce qu’on a aimé :
  • Les graphismes typés BD/Manga très colorés
  • Le mélange Gestion, RPG, Hack’n Slash
  • La durée de vie conséquente
  • Un jeu qui sort de l’ordinaire

Ce qu'on a moins aimé :
  • Les temps de chargements très longs et trop fréquents
  • L’action parfois un peu « fouillie »
  • Un gameplay relativement répétitif
  • L’aspect gestion peu poussé


Prix : 12,99€
Genre : RPG, Simulation, Hack’n Slash
Taille eShop : 2 495.61 MB
Développeur / Editeur : Studio Agaté / Pqube

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l'éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire