vendredi 24 mai 2019

[TEST] Atelier Lulua ~The Scion of Arland~ sur Nintendo Switch

Retour ici avec un nouvel opus de la série « Atelier » des studios GUTS dont l’histoire se déroule bien des années après les événements d’Atelier Meruru: The Apprentice of Arland. Tout juste sorti sur Nintendo Switch, entre autres, Atelier Lulua ~The Scion of Arland~ nous invite à prendre part à un tout nouveau voyage, explorant ainsi les terres d’Arland afin que Lulua perce les secrets des terres appartenant à sa famille. Ce nouvel opus est l’occasion de (re)voir de nombreux personnages déjà croisés dans d’autres jeux de la licence et il peut être judicieux de soulever qu’il n’est pas obligatoire d’avoir joué à la précédente trilogie pour bien comprendre le scénario de l’opus ici concerné.


N’étant de base pas très douée, notre jeune alchimiste Lulua a ici envie de suivre les pas de sa mère, la grande alchimiste Rorona Frixell. Faisant preuve d’ambition, la jeune fille va alors faire tout son possible de que cela se concrétise et la voilà chanceuse car un vieux manuscrit, arrivé ici comme par magie, va lui venir en aide. Ce Codex (manuscrit) que l’on nomme « Alchemy Riddle » va alors s’avérer indispensable pour la bonne réalisation de sa quête.

Il faut savoir que je n‘ai pas eu l’occasion de jouer aux précédents opus avant de mettre la main sur ce 4ème volet et comme je le spécifiais plus haut cela n’a ni entravé la bonne compréhension au niveau de l’histoire ni d’un point de vue relationnel avec d’autres personnages. Par contre, un minimum de compréhension de la langue anglaise est requise.

Pour ceux qui n’auraient joué à aucun des opus « Atelier », sachez que cela se base fortement sur le domaine de l’alchimie, c’en est le cœur même de la licence. Vous serez donc amené à créer bon nombre d’objets ou autres à partir de divers matériaux récoltés notamment lors de votre exploration ou encore face aux ennemis affrontés. Nous allons donc parcourir plusieurs chapitres basés une grosse partie sur de l’exploration mais qui reste assez limitée toutefois (on en parle plus en détails plus tard), et des phases de combats mais moindres. Notre équipe, basée de 5 joueurs, devra aussi collecter diverses pages de l’Alchemy Riddle afin de le compléter. Bien que l’histoire de base soit des plus simples, il en émane au départ un petit côté mystérieux qui s’avère toutefois un peu décevant force d’avancer dans les chapitres.


On récolte donc beaucoup et on va user d’une grosse marmite, non pas celle faite pour créer de la potion magique de Gaulois, mais c’est tout comme. En effet, il y a moult recettes à concocter, ingrédients à récolter et j’en passe… Bien que la récolte soit variée, on constate que les ingrédients se caractérisent par les éléments connus que sont le feu, l’eau, la terre et j'en passe... Il sera judicieux d’apprendre à maîtriser la création à bon escient car force d’avancer le jeu monte d’un cran niveau difficulté. Il est donc important de pouvoir créer des objets davantage puissants afin d’améliorer vos propres caractéristiques, sans oublier de ne pas négliger son système de soin. Il vous est donc possible de créer diverses recettes et autres objets de qualités bien distinctes. Ne manquons pas non plus de préciser que vous pourrez aussi fabriquer des armes ou des pièces d’armures.

Dans cet opus, il est question de l’Alchemy Riddle, ce mystérieux manuscrit qui nous propose de venir à bout de diverses énigmes afin d’en découvrir intégralement son contenu. Mais pourquoi souhaiterait-on découvrir des pages non nécessaires à l’histoire ? Eh bien, cela permet au joueur de bénéficier de plusieurs récompenses qu’il pourra alors s’attribuer en combat par exemple. Mais il sera tout aussi possible de débloquer divers outils. Et puis, il existe aussi cette envie de vouloir compléter le manuscrit pour son propre amour de gamer, une sorte de réussite personnelle.

Passons désormais à l’aspect technique du titre avec des phases de gameplay dont les combats se font en tour par tour, comme dans tout bon RPG qui se respecte. Vous disposez donc de plusieurs attaques et autres objets qu’il sera même possible d’utiliser si ce n’est pas votre tour. On notera donc que cette capacité dite « d’interruption » sera appréciable et judicieuse surtout pour soigner ou ressusciter un allié tombé au combat. J’ai beaucoup apprécié les mécaniques de combats de cet opus permettant d’élaborer aussi une certaine stratégie grâce au système d’interruption. De quoi se faire plaisir face à des boss ! Par contre, pour ce qui est du bestiaire, je l'ai trouvé peu garni.


Ayant précédemment joué à Nelke & the Legendary Alchemists ~Ateliers of the New World ~ (lire notre test), on peut soulever que le rendu graphique est tout aussi coloré, chatoyant ! Le cell shading est ici d’assez bonne facture malgré quelques passages avec présence d'aliasing et ce aussi bien en version TV que portable Par contre, je regrette qu’il y ait toujours autant de dialogues car cela vient par moment nous empêcher de profiter des décors. C’est un peu ce que je reprochais déjà au précédent opus auquel j’ai joué mais il faut croire que c’est aussi une marque de fabrique dans la licence. Et en parlant d’exploration, je trouve dommage que les zones ne soient pas davantage exploitées, on trouve bien trop vite ded ressources par endroits, ce qui casse un peu le côté « je fouille un peu à droite à gauche ». Ça manque un peu de profondeur et c’est dommage.

En ce qui concerne la prise en main, on appréciera la simplicité ici de mise par contre on regrette cette rigidité dans les déplacements dont font part les protagonistes du jeu. Certains n’y verront pas forcément de mal, on peut même dire que j’en fais parti mais c’est un point que je tenais à soulever. Pour ce qui est de la bande son, elle s’avère entraînante, appréciable à écouter, dans la même trempe que d’autres opus. Et pour ce qui est de la durée de vie, vous aurez de quoi faire au travers des 11 chapitres et de quoi lire aussi. Comme je le disais les dialogues sont bien trop nombreux et occupent une bonne partie des heures de jeu.


Pour conclure, il ne fait nul doute que les fans de la série sauront apprécier ce nouvel opus offrant notamment un système de combats réussi, moult recettes à concocter. Il n’en demeure pas moins que certains défaut persistent encore et toujours comme cette rigidité dans les déplacements, ou du blabla à n’en plus finir. Ce genre de points négatifs qui peuvent te faire stopper une aventure qui mériterait d’être davantage poussée sur l'exploration !

Test de Samy Joe

Ce qu’on a aimé :
  • L’aspect graphique coloré
  • Le système de combat avec cette phase « d’interruption »
  • La création d’objets/recettes très étoffée

Ce qu’on a moins aimé :
  • Le fait que ça parle beaucoup trop et du coup ça casse un peu le rythme du jeu
  • L’exploration très peu poussée dans le sens où on se promène bien plus qu’on ne cherche ce dont on a besoin
  • Quelques ralentissements que je n’ai pas évoqué plus en détails dans ce test (cela n'étant pas non plus excessif)


Prix : 59.99€
Genre : RPG
Taille eShop : 5 499,78 MB
Développeur / Éditeur : GUTS / Koei Tecmo

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues d'un kit presse de l'éditeur et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire