vendredi 5 juillet 2019

[TEST] Super Cane Magic Zero sur Nintendo Switch

Je ne sais pas si c'est la chaleur caniculaire qui s'est dernièrement abattu sur notre beau pays, ou tout simplement le fait d'avoir un jeu totalement loufoque à vous présenter aujourd'hui, mais quoi qu'il en soit Super Cane Magic Zero, Legend of The Cane Cane est vraiment le style de jeu qui apparaîtrait dans votre esprit si le soleil avait tapé un peu trop fort sur votre tête de gamer... Publié par Intragames et supervisé par le dessinateur Italien Simone « Sio » Albrigi (pour ceux qui connaissent) ce Action/RPG est là pour vous surprendre de bien des façon et je vais vous expliquer pourquoi !


Avant toute chose, voici la belle histoire qui nous est contée en tant que pitch du jeu (ainsi vous comprendrez déjà un peu mieux l'ampleur du délirium ici présent). Gâteau, le magicien est mort (paix à son âme) et de ce fait son chien magique a un peu pété les plombs. Ce dernier est devenu la plus grande menace du monde car selon son humeur il peut déverser toutes sortes de choses dévastatrices sur la planète, comme des météores de bonbons par exemple...

Et c'est là que vous intervenez ! Choisissez votre classe de personnage parmi quatre héros sans peur, comme le boulanger, l'influenceuse, le sorcier ou la plombière, avec chacun un pouvoir spécial et des attributs propres. À noter aussi une difficulté parmi quatre qui apportera selon son degré (qu'elle sera simple ou bien plus dure) des trésors et autres équipements plus ou moins importants. Qui n'a jamais rêvé d'être un plombier dans un jeu vidéo, hein ?! Ooooh wait...

Bref, après un atterrissage un peu brutal sur la planète et une arrestation en bonne et due forme par les autorités locales qui vous prennent pour un/une extraterrestre, vous pourrez partir à l'aventure quelques minutes plus tard, graciée par le fait que c'est jour de pardon et que tout le monde est libre. Décidément, c'est votre jour de chance ! Sur ces belles paroles il est temps d'entrer dans le vif du sujet pour parler de ce qui se remarque en premier dans le jeu, à savoir le style graphique !


Le jeu a une patte graphique totalement inédite et des styles fun et simpliste totalement assumés. Comme vous pourrez le voir sur les photos, nous sommes loin des standards où le héros est généralement stylé et classieux (c'est valable aussi pour ces dames évidemment). Ici tous les personnages ont un style déjanté avec yeux décalés, bouches improbables, mimiques invraisemblables, mais étrangement ça fonctionne plutôt bien. Ne serait-ce que par la qualité de la 2D HD vue du dessus façon ancien The Legend of Zelda, utilisée ici. Tout est parfaitement lisible, coloré et ça fourmille de détails ça et là. Ce n'est pas du pixel art, mais on n'a pas non plus l'impression d'être sur un énième jeu flash basique.

Les effets de lumières sont agréables et variés selon les sources d’où ils proviennent, il y a toujours quelque chose à regarder au sol ou autre et les ennemis sont tous plus inventifs les uns que les autres. Bref si vous accrochez au style visuel couplé à l'humour totalement barré, qui de toute façon ne plaira forcément pas à tout le monde vu le parti pris, c'est déjà un grand pas en avant.

En ce qui concerne la jouabilité, nous sommes ici sur un usage des deux joysticks. Je m'explique. joystick gauche pour se déplacer, joystick droit pour viser. Voilà, rien de plus complexe. On aurait presque préféré avoir une jouabilité classique, mais au final vu les possibilités du jeu c'est plutôt sympa. En effet, hormis le fait de pouvoir choisir la direction de sa frappe ou de ses pouvoirs magiques selon l'arme équipée, et après quelques bons coups sur les ennemis pour les assommer, vous aurez la possibilité de les soulever pour les lancer contre les murs, il en va de même pour les autres bestioles féroces qui en voudraient à vos cheveux soyeux !


En fait vous allez vite vous rendre compte que vous pouvez soulever quasiment tout ce qui traîne au sol. Mais pas que pour les lancer, aussi pour les manger. Car bon nombre d'objets sont de la nourriture pour se soigner, ou perdre de la vie, sinon c'est pas drôle, certains même sont là pour vous donner des bonus provisoires, à vous de tout tester ! Évitez juste les pierres, elles sont peu comestibles au final...

Mais comme dit précédemment, nous sommes ici devant un action RPG et de ce fait vous allez avoir les mécaniques propres à ce type de jeu. À vous les joies du loot à gogo pour équiper votre personnage avec de magnifiques chapeaux en forme de cône de signalisation, ou d'une superbe épée en branche de bois véritable... ou peut-être que vous aurez la chance d'avoir le slip de super héros jaune que vous avez toujours voulu... Qui sait ! Sans oublier les quelques énigmes à résoudre souvent à base d'interrupteurs à activer avec le bon objet par exemple.

Évidemment chaque objet vous octroiera bonus divers et variés qui aideront votre personnage à ne pas se faire occire par une plante smartphone un peu trop vorace ou un M. tomate légèrement enclin à vous rajouter à sa sauce.


Nombre de quêtes viendront égailler votre aventure, toujours avec des dialogues totalement délirants et drôles. C'est d'ailleurs une des forces de ce jeu, son humour potache et décalé qui se marie à merveille avec l'ambiance globale du titre. Le nombre de lieux à visiter est d'ailleurs assez vaste et il vous faudra au minimum une vingtaine d'heures pour en voir le bout. Enfin si vous arrivez à supporter la musique qui peut être à la fois entraînante et super agaçante ! En fait selon les endroits du jeu elle peut être très agréable et douce tout en ayant une touche 8/16bits tirée des vieilles production d’en temps et parfois un rythme élevé, mais très rapidement entêtant voir saoulant. Évidemment chacun l'appréciera à sa façon. Pour ma part c'est en demi teinte !

Par contre, il y a une chose où tout le monde sera d'accord pour pester et moi le premier, ce sont les temps de chargement. Heureusement que les zones à explorer sont vastes, car dès que vous franchirez un portail, ou qu'il y ait un changement de monde, un magnifique temps de chargement horriblement long vous fera limite regretter d'avoir lancé le jeu. Pour vous dire, la première fois qu'il y a eu ce loading, j'ai cru que le jeu avait planté et je l'ai relancé pour voir s'il n'y avait pas eu un souci. En fait non, c'était quasiment 2 minutes d'attente pour continuer à jouer. Croyez-moi, la première fois ça surprend et pas en bien...


En marge de cela, sachez que vous pourrez parcourir toute l'aventure à 4 joueurs en écran splitté, chacun ayant une classe de personnage sur les 15 que vous pourrez débloquer au cours de votre périple et que vous avez un arbre de talents personnalisable pour donner à votre personnage la vision loufoque que vous préférez et que vous avez un mode arène plutôt fun avec 8 maps jouables là aussi à 4 histoire de se défouler un peu.

En conclusion Super Cane Magic Zero est un énième ovni dans l'univers trop souvent aseptisé du monde du jeu vidéo. Dans la lignée graphique d'un Adventure Time avec ses propres codes RPGèsques, il vient perturber notre esprit de façon souvent bénéfique, si l'on adhère à la proposition de base bien évidemment avec ses graphismes léchés mais déjantés, son humour potache et débridé et son aventure pleine de surprises qui vous feront sourire plus d'une fois. Évidemment tout n'est pas rose, notamment au niveau des temps de chargement lunaires et d'une jouabilité parfois brouillon sans être non plus retors et une musique qui selon votre oreille musicale vous bercera, ou vous fera saigner des tympans, mais qui au final se laisse parcourir avec plaisir

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • L'humour déjanté
  • Les graphismes délirants mais propres
  • Le mode multi à 4
  • Jouer une plombière c'est une première... ou pas !
  • La durée de vie et la variété du monde
  • Nous sommes une comète !
  • Tout en français ! C'est à signaler

Ce qu’on a moins aimé :
  • Les temps de chargements horriblement longs
  • La jouabilité pas toujours limpide
  • Ne plaira pas à tout le monde pour son parti pris


Prix : 24.99€
Genre : Action RPG
Taille eShop : 2 208,30 MB
Développeur / Éditeur : Intragames et Studio Evil / Dead Good Media

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire