mercredi 14 août 2019

[GeeKritique] Mon avis sur Hell's Paradise Tome 3

Les condamnés et leurs exécuteurs sont sur l’île et ont déjà engagés certains combats face à des créatures assez étranges. Tous ont le même objectif : ramener l’élixir d’immortalité et Gabimaru compte bien y parvenir. Nous allons donc, dans ce troisième tome de Hell’s Paradise, suivre divers condamnés au travers de cette quête qui s’avère plus périlleuse que jamais !


Résumé de l’éditeur :
Entre trahisons et alliances, les condamnés à mort et leurs exécuteurs potentiels continuent à chercher l’élixir. Mais l’île abrite des monstres et des dangers aussi mortels les uns que les autres et le nombre de survivants s’amenuise. Gabimaru et Sagiri, accompagnés d’un autre duo, s’aventurent plus loin et tombent face une créature différente des autres. Ferait-elle partie des “Immortels” ?!

Un 3ème tome qui démarre plutôt bien avec la rencontre d’un homme de bois, une créature assez spéciale appelée Hôko qui, après un face à face avec nos protagonistes, va leur demander de lui remettre la jeune fille après qui Gabimaru courrait. Il semblerait que cette créature ait de quoi intéresser notre héros. En effet, il évoque l’élixir tant recherché par Gamimaru et emmène donc notre groupe (Gamimaru, Sagiri, Yuzuriha et Senta) dans son village, un endroit qui ressemble davantage à une ruine. Il leur fournit de la nourriture, de quoi prendre un bain avant de leur expliquer ce qu’est cette île pour eux, les créatures. Elles la nomment « Kotaku », qui signifie « Terre où vivent les Dieux », ce qui pour nos compagnons semble étrange dans le sens où ces monstres ne ressemblent pas trop à des Dieux. Et me concernant, je pensais pareil sur le coup. Enfin bref…

Lors de cette fameuse discussion nous en apprenons davantage sur l’élixir qui porte pour nom « Tan », une source de vie éternelle qui serait donc un médicament. Hôko explique ensuite que l’île est décomposée en 3 zones et dans laquelle d’entre elles se trouverait l’élixir. Nous récoltons donc ici quelques bonnes informations et faisons la rencontre de Maître Tensen, réputé pour ne jamais laisser partir un être humain de cette île. Et quand on le découvre, nous autres lecteurs, voyons de quoi il est capable. On est mesure d’attendre du très lourd pour la suite. D’autant que le personnage est très stylé, d’une violence extrême et il dégage un sacré charisme !

JIGOKURAKU © 2018 by Yuji Kaku/SHUEISHA Inc.

On évoquait plus haut le fait que ce 3ème tome nous fournissait certaines informations, que ce soit sur l’île et ses diverses zones, ou encore Maître Jensen. Mais ici on lève le voile sur une des interrogations émises sur les tomes précédents, à savoir pourquoi on voyait sur cette île des personnes acquiesçant un sourire et recouvertes de fleurs sur le corps. Oui, vous saurez donc pourquoi mais surtout comment cela se produit et cette révélation est plutôt intéressante !

Moult combats sont ici de mises où on découvre que les monstres sont assez puissants et disposent d’une sacrée palette de mouvements. Les affrontements sont toujours aussi dynamiques et divers condamnés sont à l’honneur aux côtés de leurs exécuteurs. Outre la violence qui fait rage, j’étais surpris de voir une certaine entraide entre condamnés. En même temps, ils n’étaient pas de trop face à une certaine créature. Et je ne vous cache pas que la mort est présente dans ce 3ème tome… Sinon de son côté, Gabimaru entame un sacré affrontement et non des moindres au travers d’un combat qui nous en met plein la vue ! Mais face à qui ?

Une fois encore, je soulève le coup de crayon de Yûji Kaku avec de belles planches bien détaillées. L’histoire évolue ici un peu encore, on écope de bonnes informations et l’action ne manque pas. Un 3ème tome percutant, qui après la scène finale laisse présager un éventuel face à face.

Comme d'accoutumé, je tiens à remercier Anita et les éditions Kazé pour l'envoi de ce tome et leur soutien habituel.

GeeKritique de Samy Joe

Hell’s Paradise Tome 3
de Yûji Kaku

Aucun commentaire:

Publier un commentaire