vendredi 4 octobre 2019

[GeeKritique] Notre avis sur Murciélago Tome 5

Il y a une chose que j’apprécie énormément avec Murcielago, c’est l’absence de moralité de notre personnage principal. Kuroko est une femme qui se fiche des règles, et agit selon sa propre volonté. Bien qu’elle travaille pour le commissariat de son district, cela ne l’empêche pas de se fiche de leur tronche ouvertement. Cela nous permet d’avoir des scènes tellement drôles que cela en est rafraîchissant surtout quand on voit les scènes de violence qui peuvent être présentes. Notamment dans ce tome qui s'avère assez sombre au vu du coupable et de ses agissements...


Résumé de l’éditeur :
Un homme, trahi par tous, n’ayant plus la moindre confiance dans le genre humain... 
Plusieurs petites filles disparaissent les unes après les autres des jours de pluie dans le quartier de Ruruie. La plupart sont retrouvées étranglées avec leurs bottes et leur parapluie à leur côté. Alors que l’enquête piétine, Kuroko entre finalement en scène. Elle parvient rapidement à localiser la cachette du coupable, mais parviendra-t-elle à sauver la dernière proie en date du mystérieux agresseur ?

Un kidnappeur donc, qui plus est de petites filles... Autant certaines histoires peuvent être considérées comme assez fun, autant celle-ci m’a fait froid dans le dos. La raison est très simple, nous n’avons aucun contexte. Il y a un semblant d’explications, mais on devra se satisfaire de ça. C’est ce genre d’histoire que j’apprécie, même si le fait d’expliquer certains points reste important, il est bon de laisser planer le doute. C’est ainsi que se crée la peur d’ailleurs, les films d’horreurs les plus horrifiques selon moi, sont ceux où l’on en voit le moins ! Là où l’imaginaire fait tout le travail, à tel point que nous arrivons à nous poser des questions, que l’œuvre elle-même ne pose pas.

C’est ce qui arrive avec cette nouvelle histoire à laquelle Kuroko est confrontée. D’ailleurs, un aspect qui appuie mon propos, c’est le fait qu’elle arrive elle à comprendre le tueur. Que ce soit pour sa façon d’agir, ou bien même l’endroit où cet agresseur se cache. Pour la simple est bonne raison que Kuroko est une tueuse, au passé mystérieux dont on ne connaît absolument rien. Ses agissements sont faits sous le ton de l’humour, car elle est décalée, mais en dehors de ça, elle reste une sorte de « monstre ». Effrayante, froide et calculatrice.

Ce cinquième tome de Murciélago commence sérieusement à poser les bases d’une possible équipe pour Kuroko. Avec les rencontres des précédents tomes, on voit graviter autour d’elle plusieurs personnages qui peuvent devenir récurrents, au point d’aider notre protagoniste lors d’affaires bien plus périlleuses. D’ailleurs, les antagonistes possibles de notre héroïne se forment eux également, une équipe de « vilains », ayant chacun des capacités hors-normes, qui donnera du fil à retordre à Kuroko, à n’en pas douter.

Cependant il n’en reste pas moins un bémol, dont je parle depuis 2 tomes déjà, c’est le manque d’affaires sur la longueur. On est toujours sur un tome, une affaire, mais je suis convaincu que l’histoire et surtout les personnages peuvent faire durer une histoire de façon très intéressante sur plusieurs tomes, durant lesquels des révélations pourront être faites.

L’avenir nous le dira...

GeeKritique de Mystic Falco

Murciélago Tome 5
de YOSHIMURAKANA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire