mardi 12 novembre 2019

[TEST] Call of Cthulhu sur Nintendo Switch

Bien le bonjour les amis me voici de retour pour repartir sur un nouveau titre tiré de l’univers de H.P Lovecraft. Eh oui encore, je sais, mais que voulez-vous j’en suis totalement accro. Mais bon avouez que vous aimez découvrir ce genre de jeu. Aujourd’hui, il faut remercier les développeurs de chez Cyanide Studio et leur éditeur Focus Home Interactive qui m’ont offert la possibilité de tester leur jeu sur Nintendo Switch. Chers amis lecteurs, il est temps que je vous parle de mon expérience sur « Call of Cthulhu ».




I - Secte morbide, détective au bout du rouleau...
Je commence par déambuler dans un endroit sombre, morbide, dans une caverne dont le sol est jonché de cadavres d’animaux marins. Des chants obscurs s’élèvent de quelque part... Je sens presque l’odeur de putréfaction qui entoure mon personnage. À force de déambuler, je finis par trouver une sorte de secte mais ça reste flou. Une espèce de créature humanoïde avec des habits de policier met en joue les membres du groupe et finit par se faire tuer. Je me retrouve projeté dans un bureau. Un cauchemar, tout ça n’était qu’un affreux cauchemar…

Nous incarnons Edward Pierce un détective privé qui n’a plus vraiment de vie sociale. Besoin de médicaments et d’alcool pour dormir mais c’est aussi un homme taciturne et il reste un très bon enquêteur. Quelqu’un rentre dans le bureau et demande notre aide sur un mystère. Il s’agit du père d’une artiste très connue, Sarah Hawkins, qui est décrite comme une femme ayant des visions mais aussi une artiste peignant des œuvres très obscures. Selon les dires de la police qui a enquêté sur sa mort, elle aurait mis le feu à sa maison en tuant son époux et son fils. Mais est-ce la vérité ? Cette enquête va vous mener sur la petite île lugubre de Darkwaters qui se trouve à quelques heures de Boston en bateau, et cette affaire s’annonce plus complexe qu’il n’y paraît…


II - Gameplay sombre et enquête complexe
Call of Cthulhu est un jeu de type RPG mêlé au jeu d’enquêtes. Vous allez vous diriger dans un monde ouvert et très peu dirigiste. Par exemple, on vous demande d’atteindre un point bien précis mais à vous de trouver comment y arriver. Vous pouvez avoir entre 2 à 4 solutions possibles pour entrer dans un lieu ou atteindre une personne. Lorsque vous discuter avec d’autres personnages n’hésitez pas à poser toutes les questions que le jeu vous propose. Pourquoi ? Pour la simple raison que les réponses données (une seule fois par tour) vous permettront d’avoir des informations cruciales pour débloquer une situation ou forcer quelqu’un à vous parler et vous donner les informations dont vous avez besoin. Choses que vous allez devoir faire à certains moments, ce sont des phases d’infiltrations. À vous de la jouer tout en finesse !

Au cours de votre investigation, vous allez trouver divers types de documents qui vous donneront soit des informations qui rejoindront votre enquête soit des documents qui vous permettront d’augmenter certains points de compétences. C’est point de compétences sont : Eloquences, Trouver objet caché, Psychologie, Investigation, Force, Médecine légale et Occultisme.

Il faut savoir que ces compétences sont également celles de base des jeux de rôles Call of Cthulhu. À vous de faire évoluer ces compétences de façon pratique et la plus logique possible pour faciliter votre avancé. Vu que nous sommes dans le menu parlons-en. Dans l’onglet dossier, vous retrouverez la continuité de toutes les enquêtes que vous avez menées et résolues. L’onglet nommé au nom de votre personnage, comme vous le savait déjà, est votre arbre de compétences. Dans Darkwater vous allez avoir trois mini onglets :
  • Insulaires, qui regroupe un tableau décrivant les personnages importants que vous avez croisés ou dont les personnages vous auront parlé (qui sont surtout important).
  • Le second regroupe tous les lieux visités.
  • Dans le dernier, intitulé « occulte », vous trouverez les éléments occultes trouvés.


Continuons la description du menu, vous aurez également un onglet « Indices » qui vous aidera à revoir certaines choses que vous auriez pu rater. Et pour finir un classique, notre inventaire. Pour le début du jeu vous n’aurez qu’un briquet et une arme à feux par la suite pour vous défendre contre les diverses créatures. Mais sachez également que vous allez devoir prendre des médicaments qui vous éviteront de devenir fou. Mais attention, contrôlez bien vos doses, je vous conseille de toujours en garder sur vous.

III - Graphisme suintant d’horreur et ambiance sublime
Il faut savoir que j’ai déjà pu faire le jeu aussi sur PC qui déjà et très beau avec des graphismes très propre. Gros point agréable pour moi, portage réussi pour ce qui est du rendu graphique. Point noir constaté (eh oui ça arrive) au niveau des cinématiques qui son saccadées en version portable. Après ça ne me choque pas beaucoup, le jeu est peut-être gourmand visuellement parlant. J’ai également remarqué deux types différents de cinématiques : les cinématiques d’histoire qui, elles, sont très belles et les cinématiques de personnages ou micro-cinématiques qui sont un peu moins travaillées. Peut-être quelque chose qui pourrait être résolu lors d’une éventuelle mise à jour ? Mais dans tous les cas, le jeu vous transmet bien l’horreur des lieux. L’ambiance retranscris parfaitement bien le stress, l’horreur jusqu’à même l’odeur du vieux port de pêche ou de l’odeur de brûlé du manoir. Surtout d’un point de vue visuel… Côté musique, elle colle parfaitement bien au jeu accentuant tout son ensemble.


IV - Il est temps de conclure ce test !
Que vous dire d’autres, à part que, c’est un grand oui pour moi le jeu est beau, bien porté (malgré quelques légers défauts). Le stress est tout du long palpable, les dialogues sont construits de façon très logique. Si vous faites une mauvaise impression à qui que ce soit, il vous en voudra tout le long de l’enquête, donc attention car cela vous mettra de jolis bâtons dans les roues. Conseils à vous donner : prenez votre temps, observez, écoutez et analysez chaque situation. Il s’agit d’un jeu de patience donc n’ayez pas peur de prendre votre temps. Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce Call of Cthulhu. Pour moi c’est un jeu qui se rapproche le plus du jeu de rôle. Il est donc temps pour moi de ne rien dire de plus, de vous laisser le découvrir par vous-même. La dragonne tire sa révérence et vous dit à la prochaine pour un nouveau test.

Test de Laylorane

J’ai adoré :
  • L’histoire
  • Le type de recherches à mener
  • Les différents chemins possibles pour atteindre vos objectifs
  • Les graphismes et la bande-son

J’ai peu aimé :
  • Les cinématique saccadées en mode portable


Prix : 39.99€
Genre : Aventure, RPG
Taille eShop : 8 529,12 MB
Développeur / Éditeur : Cyanide Studio  / Focus Home Interactive SA

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire