lundi 4 novembre 2019

[TEST] Destiny Connect: Tick-Tock Travelers sur Nintendo Switch

Destiny Connect: Tick-Tock Travelers est un jeu qui m'avait interpellé lors de sa première présentation en mars 2019, si je ne m'abuse. Étant particulièrement friand de RPG et voyant que NIS America en était l'éditeur, j'étais très curieux de savoir si nous avions là un jeu qui pourrait faire partie des références du genre. Heureusement j'ai pu le tester et voici mon verdict, ma fois sans appel !


Dans la ville de Clocknee, le temps s'est arrêté pour une raison inconnue à l'aube de l'an 2000. Sherry, une jeune demoiselle, a réchappé à cette malédiction qui touche les habitants ainsi que toute la ville et dont les appareils ménagers prennent vie pour en prendre le contrôle petit à petit. Heureusement pour elle, elle ne sera pas la seule à pouvoir essayer de corriger cette situation car son jeune ami trouillard et bricoleur ainsi qu'un robot bien sympathique vont l'aider dans cette épreuve tout en traversant les époques à la recherche des réponses à ce mystère.

On pourrait croire à une redite de Retour vers le Futur, grâce à cette entrée en matière intéressante et à un personnage qui ressemble à s'y méprendre au Doc, malheureusement il n'en est rien et ce pour les raisons que je vais vous exposer maintenant.

En premier lieu, graphiquement le jeu a un style très particulier. Avec son orientation cartoon mais très enfantin, avec des personnages aux gros yeux et des mimiques qui tentent d'êtres drôles, il risque de ne pas plaire à tout le monde. Mais c'est un parti pris qui aura au moins l'audace de ne pas rester dans des standards soit trop japonisant, soit trop américanisé. Du coup, même s'ils ne sont clairement pas adaptés à un public adulte, on arrive à s'y faire petit à petit. Mais on sent que tout manque de finition ou simplement de détails. Par exemple tout bon RPG moderne nous permet de modifier l'accoutrement de nos héros en fonction des objets ou tenues récoltées en chemin. Ici rien de rien, vos personnages resteront les mêmes du début à la fin, avec leurs style propre quoi que vous fassiez comme changement dans l'inventaire.

    

Pour ce qui est des décors et lieux à visiter, là aussi on va rapidement tourner en rond. Avec une zone principale qui est la ville et quelques à-côtés comme la forêt, un ou deux bâtiments et des chemins de traverses, peu de zones intéressantes à découvrir, même lors des voyages temporels d'autant que celles-ci n'ont pas subit un effort surhumain en technique. Tout est plutôt fade, simpliste et vraiment vide, sans vie. Car pour que le scénario soit respecté, les seuls êtres « vivants » dans le jeu se sont vos personnages et les quelques ennemis robotisés jaunes (avant d'entrer en combat) que vous croiserez tout au long de votre aventure. Autant vous dire qu'à l’exception des personnages clefs de l'histoire, vous n'allez pas être débordés par les PNJ et autres tentations sur votre chemin.

D'ailleurs techniquement, là aussi rien a été optimisé pour rendre votre expérience vraiment plaisante. Que ce soit en mode portable, ou docké, je jeu à une fâcheuse tendance à être flou et terne tout en ayant des effets d'ombre tramés qui donnent un effet pixelisé sur vos personnages. On aurait pu passer outre ou en tout cas l'excuser si le jeu avait été un monstre graphique, mais ici rien ne semble pouvoir mettre la console dans ses retranchements, bien au contraire tant il y a peu de complexité à afficher. Le saut dans le passé n'est pas que scénaristique...

Du coup les balades dans des « forêts » vides, ou dans la ville où les décors sont sommaires, sans être un calvaire, sont assez ennuyeuses. Car même si l'histoire en elle même reste intéressante à parcourir au final, car les voyages dans le temps rajoutent une couche « un peu » travaillée au scénario (malgré les incohérences) et les personnages sont attachants, ne vous attendez pas à, comme dans tout bon RPG, partir à l'aventure, chercher dans le moindre recoin un indice pour avancer dans l'histoire, ou même vous perdre dans les méandres d'un donjon caché derrière une colline. Non, ici tout est indiqué, expliqué et facilité par les déplacement instantanés et les indications sur la carte. On se rend vite compte que le principal point fort du jeu seront ses affrontements...


Un bon RPG se doit donc d'avoir un système de combat intéressant. Avant chaque confrontation, vous verrez vos ennemis sur votre chemin. Représentés par des robots de plus ou moins grande taille, vous saurez d'avance si ceux-ci seront plutôt costauds ou pas, pour pouvoir anticiper l'affrontement ou l'éviter. Vous n'aurez que trois personnages présents en combat à chaque fois, sachant que votre robot sera un peu votre pièce maîtresse du jeu. Inamovible, il ne pourra être remplacé par un autre de vos coéquipiers, il déclenchera un Game Over s'il vient à mourir en combat (contrairement à vous), mais il bénéficiera d'une résistance accrue, de plus de PV que vos autres personnages et au fil de l'aventure obtiendra de nouvelles « formes » qui le rendront plus polyvalent.

Car le système de combat est avant tout basé sur les résistances des ennemis. Un robot qui sera à base de glace sera plus sensible au feu, un fer à repasser, à la glace et un ennemi volant à la foudre par exemple. Sachant qu'à tout moment vous pourrez savoir si l'ennemi est sensible ou pas à un type d'attaque élémentaire précise. Toutes vos caractéristiques et sorts se débloqueront au fur et à mesure de votre montée de niveau et si Sherry sera un peu l'attaquante/soigneuse du groupe, les autres pourront soit taper fort, soit être plus aptes à faire des sorts de zone ou des buffs pour booster votre équipe. À vous de bien constituer votre équipe pour affronter les boss, qui seront les vrais challenges du jeu en tout cas sur la majeure partie de votre aventure. De fait, pour augmenter votre puissance de frappe, vous pourrez augmenter chaque sort grâce aux divers loots récoltés sur les monstres, ou simplement acheter de l'équipement ou autres boissons au café du coin. 


Votre robot ne sera pas en reste puisque, pour débloquer ses propres compétences vous devrez le customiser via un arbre de talent qui lui sera propre, là aussi en lootant des objets à utiliser chez le robot bricoleur de votre ville.

La montée de niveau se fait d'ailleurs assez rapidement, la difficulté des combats n'étant pas vraiment très complexes, sauf en de rares occasions. D'autant que si vous engagez votre ennemi par derrière, vous obtiendrez dès lors les premières attaques, ce qui simplifie beaucoup les affrontements. Au moins ceux-ci sont plutôt correctement retranscrits, avec de l'intensité et quelques peu de panache dans certaines attaques critiques qui donnent au moins un sentiment de puissance.

Un autre point où le jeu n'excelle malheureusement pas, c'est sur son côté musical très morose, avec une ambiance certes triste ou en tout cas plombée au vue des événements, mais qui ne change que rarement, même quand les personnages ont des raisons d'être joyeux, voire drôles. Du coup on a toujours cette mollesse musicale qui nous plombe le plaisir et qui n'est brisée que par celle des combats qui prends du coup un ton plus épique.


En conclusion, Destiny Connect: Tick-Tock Travelers est un jeu qui manque d'ambition. On pourrait facilement le conseiller à un joueur novice qui voudrait découvrir les RPG, mais la console ayant tellement de pépites à offrir actuellement, qu'il serait difficile de le mettre en avant par rapport à d'autres jeux. Totalement en anglais, même si d'un niveau assez simple, avec des voyages dans le temps pas si inspirés au niveau de l'histoire qui ne rattrapent malheureusement pas une technique en deçà des attentes, surtout au vu des graphismes simplistes du jeu. Très linéaire, avec peu, voire pas, d'exploration mais avec des combats intéressants et travaillés, il souffle le chaud/froid tout au long de sa courte histoire, mais n'arrive que rarement à nous impliquer totalement dans ce que vivent les personnages finalement trop lisses.

Il restera donc un RPG qui aurait pu être intéressant, mais qui au final semble être d'un autre temps.

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Les combats plutôt bien ficelés
  • Le robot et ses transformations bien trouvées
  • Des boss costauds
  • Le système de customisation du Robot
  • Le style graphique osé mais...

Ce qu’on a moins aimé :
  • ...techniquement pas folichon
  • Les voyages dans le temps auraient pu être mieux travaillés
  • Des personnages pas très charismatiques
  • Peu, voire pas d'exploration
  • Vide dans son ensemble
  • Ennemis redondants
  • Durée de vie rachitique pour un jeu du genre


Prix : 39,99€
Genre : RPG, Aventure
Taille eShop : 4 891 MB
Développeur/Éditeur : NIS america

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire