vendredi 29 novembre 2019

[TEST] The Sinking City sur Nintendo Switch

Bien le bonjour chers amis lecteurs, je suis de retour en cette période d'automne. Quoi on est déjà en fin novembre ? Oh mouise… euh… euh ben tant pis on fait quand même l’article du jeu d’Halloween ! Du coup je vous propose de vous plonger dans un univers totalement Lovecraftien avec ce monde, ou plutôt cette île, qui va nous proposer son lot de mystères, de créatures étranges et de légendes mystiques. Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps les amis et vous parler de The Sinking City, disponible sur Nintendo Switch !


I - Cauchemars, île immergée et folie collective !
Nous commençons notre histoire à bord d’un bateau où nous retrouvons notre héros Charles Reed, détective privé à Boston qui cherche à se soigner des multiples visions qui l’assaillent tout les jours. Ne trouvant pas de solution et voyant sa santé mental diminuer, Charles décide de contacter un homme qui certifie pouvoir le guérir et qu’il n’est pas non plus l’unique cas d’hallucinations qu’il ait traité. Mais quelles sont les visions de Charles Reed ? Celles-ci sont remplis de paysages étranges, une ville engloutie survolée de créatures ressemblant à d’immenses pieuvres. Ces visions sont pour lui synonyme d’une mort imminente. Le voici donc à bord d’un bateau pour se rendre à Oakmont, une ville du Massachusetts totalement sinistrée à cause d’une catastrophe naturelle que les habitants ont appelé « l’Inondation ». À vous de l’aider à comprendre ce qui lui arrive dans un univers sorti tout droit de l’univers de H.P. Lovecraft.

II - Enquêtes à la Sherlock Holmes
The Sinking City est un jeu se jouant à la 3ème personne où, comme vous l’avez compris, nous allons devoir mener différentes enquêtes dans un monde (que l’on pourrait croire) semi-ouvert sur ce qu’il vous arrive mais aussi sur les mystères que renferment Oakmont. Le gameplay est très similaire à celui de Sherlock Holmes, vous allez récolter des indices, parler aux différents personnages et par la suite vous allez vous rendre dans votre « palais de la mémoire » afin d’analyser les indices et de composer avec pour comprendre ce qu’il se passe. Le palais de la mémoire vous permettra de clore vos enquêtes.

Vous pourrez également analyser les scènes de crime mais aussi les reconstituer. À noter qu'Oakmont et divisé en 7 districts malfamés.


Première difficulté du jeu, vous n’êtes pas diriger, que ce soit pour les quêtes annexes ou principales. Donc à vous de bien écouter les dialogues et de mettre vos repères sur votre carte. Alors la monnaie du jeu m’a énormément surprise : ce sont des balles. Vous devez donc payer avec vos munitions. Pourquoi ? Très simple, les gens que vous allez croiser sont tellement au bout du rouleau qu’ils veulent toujours avoir au moins une balle sur eux pour mettre fin à leurs jours s’ils souhaitent ne plus lutter contre les difficultés quotidiennes.

Au fil de l’aventure nous allons découvrir des parties du passé de Reed et de la ville. Vous pensez que je vous est déjà tout dit sur ce Charles Reed ? Oh que non, car celui-ci à développé une capacité psychique qui lui permet de percevoir des indices et empreintes mais il peut également revivre les crimes commis. Attention par contre, c’est à utiliser judicieusement mais aussi avec parcimonie. Si vous l’utilisez trop longtemps votre santé mental va commencer à fortement décliner et faire apparaître des hallucinations à tout moment. Bon attaquons le côté ennemi, il faut savoir que lors de l’Inondation, d’étranges créatures ont fait leurs apparitions en ville : les Malbêtes ! Chers lecteurs arachnophobes, je vous annonce que vous allez détester ces créatures. Imaginer un amas de chaire entre le crabe et la pieuvre qui vous saute dessus dès que vous tournez le dos. Donc en gros, restez toujours bien à l’affût de ce qui vous entoure.


III - Bruits et ambiance glauques dans un monde de fou !
Par quoi pouvons-nous commencer… Parlons de la musique ou plutôt de l’ambiance du jeu. The Sinking City met son ambiance pesante et glauque en avant surtout par son manque de musique, servant du coup à accentuer l’ambiance. Et ça marche d’enfer ! Je vous conseille fortement le port du casque pour profiter du jeu à 100 %, ça n’en sera que meilleur.

Côté graphisme The Sinking City est beau, sombre, glauque et transpire la misère du monde. C’est typiquement le style graphique que j’attends d’un jeu qui sort tout droit d’un univers de Lovecraft. Bon par contre second petit point négatif le jeu est vraiment très sombre. Bon d’un côté c’est normal mais de mon point de vue il est un poil trop sombre, donc nouveau conseil que je vous donnerais : mettez-vous dans le noir. Comme je l’ai dit plus au-dessus le jeu est extrêmement glauque, et vous donnera presque la sensation de sentir l’odeur putride d’Oakmont tellement vous trouverez d’ordures de poissons, de pieuvres et de cadavres. Donc évitez de manger devant ce jeu.

Bon on attaque le point important, la différence entre les versions PC et Switch ! On voit bien qu’il y a eu des coupes aux niveaux graphismes mais le jeu n’en reste pas moins beau ! Pour ma part il s’agit d’un portage assez bien réussi.


IV - Il est temps de conclure !
The Sinking City est un très bon jeu d’enquêtes, d’horreur et d’aventure ! Son monde ouvert (ou presque) nous offre toutes les explorations possibles lors de vos enquêtes. Le background de notre détective se dévoile au fur et à mesure que l’on avance et est vraiment intéressant. Bon il y a une baisse côté graphisme dû au portage mais tout le jeu est une réussite pour ma part. Chers lecteurs fans de Lovecraft, ne cherchez plus et foncez sur ce jeu ! Il vaut vraiment le détour pour ceux qui, comme moi, adorent les jeux d’enquêtes et d’aventure. Et l’univers est vraiment bien pensé et rend le jeu encore plus prenant. C’est un oui à 100 % pour moi !

Sur ceux je vous dis au revoir et à la prochaine chers amis.

Test de Laylorane

J’ai aimé :

  • L’histoire
  • L’ambiance
  • Le background des personnages

J’ai moins aimé :

  • L’effet un peu trop sombre
  • Le jeu qui vous lâche totalement dans la nature


Prix : 49.99€
Genre : Aventure, RPG, Action
Taille eShop : 8 8896 MB
Développeur / Éditeur : Frogwares

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire