mardi 5 novembre 2019

[TEST] Sublevel Zero Redux sur Nintendo Switch

L'univers est en train de disparaître... Parqués au fin fond de la galaxie il ne reste qu'une poignée de survivants et vous êtes l'un d'eux. Votre mission essayer de retrouver le chemin oublié pour rentrer chez vous. Coatsink Software vous invite avec Sublevel Zero Redux, rogue-like unique, à survivre dans un monde où tout dépendra de vos choix, à travers des labyrinthes à  720 degrés où des machines attendront patiemment votre venue.


Pour ce nouveau genre de rogue-like, comprenez type de jeu où la mort est permanente, où les niveaux sont crées de manière procédurale et où ce que vous avez acquis vous sera retransmis entre chaque nouvelle partie. Vous êtes donc à bord d'un vaisseau qui va devoir traverser différents labyrinthes pour trouver sa voie.

Tout se déroule sur les 6 directions possibles, vous pouvez vraiment bouger votre vaisseau comme bon vous semble dans tous les sens, quitte à avoir la tête en bas plus d'une fois. Mais cela reste assez facilement assimilable. La conduite est d'ailleurs fluide et très plaisante. Évidemment, vous balader ne sera pas sans risque et les armes que vous gagnerez au fil de vos pérégrinations vous aideront grandement. La seule chose, c'est qu'il va falloir faire des choix, car votre inventaire n'est pas extensible à l'infini et vos munitions non plus. Vous pourrez équiper 2 armes à tirs rapides, de type laser ou mitrailleuse et 2 armes plus destructrices comme des missiles. Votre vaisseau lui même pourra être renforcé par une armure.

Tout ceci avec caractéristiques uniques qui vous permettront de varier en fonction de votre façon de jouer. Petit plus très agréable, c'est que vous allez pouvoir crafter des objets en fonction des pièces récupérées et des crédits durement gagnés sur ennemis ou coffres trouvés sur votre chemin. C'est toujours un plaisir de voir que l'on peut avoir une armure décente ou des armes plus dévastatrices grâce à cette petite astuce.


Les niveaux sont cloisonnés et toute nouvelle partie changera la disposition et la composition des structures ressemblant à une map d'un metroidvania. Basé sur un style graphique pixelomoderne, à savoir en 3D moderne avec des textures correctes mélangées à des effets pixelisés du plus bel effet et des musiques elles plus typées 8-bits, la direction artistique est finalement très agréable à parcourir, même si parfois on aurait aimé un peu plus de variété dans les décors.

Ce shooter « spatial » mélangera les phases d'approches et les combats bien frénétiques surtout si vous décidez de choisir la plus dure des 3 difficultés proposées. Et chaque fin de niveau on vous demandera de détruire la boule « boss » du stage pour vous permettre de vous téléporter sur la nouvelle zone. Si vous mourrez, vous recommencez à zéro, mais vous garderez tout ce que vous avez déjà débloqué pour pouvoir éventuellement les utiliser à nouveau. D'autant qu'à chaque fin de stage, un bonus parmi 3 vous sera proposé pour avoir un peu plus de possibilités dans les prochains combats qui deviendront de plus en plus compliqués.


Cette version, vous permettra de bénéficier de la gyroscopie soit pour le contrôle du vaisseau, soit pour la visée, ou même pour les deux si vous vous en sentez capables. Chacun pourra modifier à sa guise les contrôles et profiter au mieux de l'aventure, car si les gâchettes ZR et ZL sont utilisées pour les différents tirs, chaque bouton a une fonctionnalité : L et R pour monter ou descendre, Y et B pour mettre votre vaisseau sur la tranche, la « croix directionnelle » pour changer d'armes ou vous soigner et A pour ouvrir les coffres. De quoi bien faire travailler vos méninges les premières minutes de jeu.

D'ailleurs celle-ci contenant l'extension « redux » qui complète allègrement l'aventure, elle vous permettra d'avoir des heures de jeu supplémentaires ainsi que nouvelles zones et armes.


Du coup Sublevel Zero Redux est un rogue-like plutôt agréable à parcourir. Si au début on risque d'être un peu perdu dans les différentes possibilités proposées et un menu pas toujours évident à appréhender, au final on se surprend à vouloir toujours plus défier ces dédales futuristes pour découvrir ce qu'il se cache au plus profond de l'univers. Certes le jeu aurait pu proposer quelques petites choses en plus, ou des niveaux plus variés, mais ce qu'il fait, il le fait bien et avec fluidité que ce soit en dock ou en portable. Dès lors ce shooter qui rappellera aux anciens les premières heures de la PS One, avec Descent par exemple, pourra satisfaire bon nombre d'entre vous et ce pendant de longues heures de jeu.

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Un beau mix 3D/pixel
  • Prise en main plus simple qu'il n'y paraît
  • Un petit côté metroidvania
  • Une durée de vie conséquente
  • Les sensations manette en main
  • Le craft
  • Les zones procédurales
  • Le tout en français, c'est toujours agréable !

Ce qu’on a moins aimé :
  • Peu de variété dans les niveaux
  • Un menu pas très friendly
  • Un inventaire très vite limité


Prix : 14.99€
Genre : Jeu de tir, Action, Arcade
Taille eShop : 766,51 MB
Développeur/Éditeur : Coatsink Software

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images et captures vidéos publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire