mercredi 4 décembre 2019

[TEST] Slay the Spire Nintendo Switch

Il y a quelques temps en arrière, nous avions testé pour vous Monster Slayers (lire le test), un rogue- like basé sur les cartes que vous aviez à jouer tout au long de votre aventure... Et aujourd'hui, Slay the Spire se base sur ce même principe. Édité par Humble Bundle et sorti en début d'année sur steam, il nous arrive aujourd'hui sur Nintendo Switch dans une version aux petits oignons pour tous les amateurs de jeux de cartes et de morts prématurées.


Dans Slay the Spire, votre but ultime est de gravir une ou plusieurs tours et d'y pourfendre le boss qui la domine. Pour ce faire rien de plus simple... Choisissez votre aventurier, enfin, au départ vous n'aurez droit qu'au Soldat de fer qui sera parfait pour débuter l'aventure, puis au fil des victoires, ou des défaites vous débloquerez 2 autres combattants ayants chacun leur propre style. Le but étant de commencer l'aventure avec un simple deck d'une dizaine de cartes, généralement basiques avec de la défense ou de l'attaque. Puis au fil des combats, de pouvoir étoffer votre jeu pour devenir de plus en plus puissant. Sachant que les combats se déroulent avec un système ingénieux de bonus/malus bien travaillés, que vous saurez toujours à l'avance quand votre adversaire vous attaquera et combien de points de dégâts vous risquez de subir. À vous de bien lire vos cartes, du coup soit pour poser des boucliers qui absorberont les attaques, soit d'essayer de diminuer celles-ci si par malheur vous n'avez rien pour vous protéger en maudissant votre adversaire, soit tout simplement en essayant de le tuer en le bourrinant au possible.

Évidemment, chaque carte ayant des points de mana utilisables, il vous faudra toujours bien penser à poser votre stratégie et de connaître votre deck pour espérer avoir une carte puissante assez rapidement. Le nombre de cartes étant tout bonnement énorme, vous n'aurez que l'embarra du choix quant à savoir quel type vous allez pouvoir utiliser. Entre la magie, celles qui vous boostent et attaquent, ou défendent, celles qui vous donnent un malus mais calcinent vos ennemis... Sachant que toutes les cartes que vous ne jouez pas sont défaussées et vous ne les retrouverez que lorsque votre deck aura été entièrement pioché. Heureusement pour vous aider dans votre ascension, il y aura plusieurs facteurs qui viendront vous prêter main forte. Tout d'abord la carte du « donjon » en elle-même. Vous pouvez toujours choisir entre plusieurs chemins au début de votre aventure. Chaque icône représentant quelque chose :

  • Un monstre : un combattant (ou plusieurs évidement)
  • Un monstre plus gros : un combattant élite
  • Un feu de camp : repos pour reprendre de la vie, ou upgrader une de vos cartes à jouer
  • Un « ? » : un trésor, un combat, un malus...
  • Une bourse : un marchant pour faire des emplettes


Du coup, il sera intéressant de bien choisir son parcours, en évitant peut être 3 élites d'affilée, ou d'essayer d'avoir le plus de surprises possibles. Sachant qu'à chaque nouveau départ, tout changera.

Ensuite vous pourrez récupérer des reliques qui vous octroieront des bonus jusqu'au bout de votre aventure ou de votre mort prématurée, par exemple tirer une carte supplémentaire à chaque tour, vous donner plus de force pendant les combats, vous redonner un peu de vie à la fin des combats... Elles sont innombrables et parfois seront vraiment d'un très grand secours. Ainsi au fur et à mesure des combats, vous gagnerez de nouvelles cartes et vous pourrez peaufiner votre deck pour essayer d'être le plus performant possible.

Chaque personnage aura donc son propre style :
  • Le Soldat de fer sera plus un combattant qui privilégiera l'attaque et la défense brute. Certes il aura quelques sorts à sa disposition, mais il sera très facile à appréhender surtout pour les débutants. C'est d'ailleurs le premier personnage disponible dans le jeu.
  • La Silencieuse, sorte de chaman, qui maîtrise le poison et les dagues sera un personnage plus roublard dans son approche. À vous de privilégier les cartes gratuites qui seront un vrai nid à shuriken, ou de maximiser l'empoisonnement pour voir les PV de vos ennemis fondre comme neige au soleil à chaque tour.
  • Le Défectueux qui, lui, est un ancien robot qui manipulera des orbes qui vous donneront des dégâts quasiment gratuits à chaque tour. Mais il ne sera pas si simple de le maîtriser.

Sachez que chacun d'entre deux aura une relique de base qui s'activera au début de chaque combat.


Graphiquement du coup le jeu est dans un style assez simpliste, mais avec une vraie direction artistique, très propre. Les artworks sont sublimes et tout est parfaitement lisible. On sent quand même un travail artistique poussé, tout en restant dans quelque chose d'assez clair et basique. On prend plaisir à lire ses cartes et à les reconnaître au premier coup d’œil une fois qu'on les a dans son deck. Les musiques sont vraiment bonnes et ambiancent parfaitement les différents combats, toujours dans le rythme selon que l'on soit dans contre un boss ou simplement à se poser la question d'ouvrir un trésor au risque d'y laisser quelques plumes. La maniabilité quant à elle ne souffre d'aucun défaut. Bien qu'il puisse y avoir quelques ratés au début de l'aventure, car le bouton pour valider ses choix est Y, chose qui peut parfois amener à quelques erreurs de débutant. Les cartes se jouent facilement et tout est fait pour nous simplifier la vie. Pas de menus lourdingues et gros plus pour les joueurs nomades car cette version Switch est totalement jouable au tactile, ce qui est un plus énorme pour l'immersion.

Et si l’aventure principale ne vous suffit pas, vous pourrez vous amuser dans des défis quotidiens pour essayer de battre les records d'autres joueurs dans le monde dans des donjons créés spécialement chaque jour, ou alors vous pourrez carrément choisir de faire l'aventure qui vous plaira avec toutes les modifications possibles et imaginables que vous octroie le jeu. De quoi encore bien augmenter une durée de vie déjà colossale !


Vous l'aurez compris, Slay the Spire est un jeu qui m'a vraiment plu. Agréable à prendre en main, pas trop punitif, en tout cas au début (ça reste un rogue-like où la mort n'est jamais bien loin) avec des possibilités de decks énormes, qui vous feront réfléchir tel un joueur d’échec. Ajoutons, ses 3 variantes de personnages le titre risque de vous tenir en haleine de nombreuses heures pour peu que vous soyez friands de ce type de RPG. Graphiquement, certes peu ambitieux, mais avec une D.A. véritablement travaillée on se surprendra à toujours vouloir relancer une partie pour aller pourfendre le boss qui nous aura humilié quelques minutes avant.

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Les 3 personnages totalement différents et géniaux
  • Le nombre de cartes hallucinant
  • Graphiquement il a quelque chose
  • Le tactile c'est facile
  • Les reliques
  • La durée de vie monumentale
  • Les défis quotidiens
  • Totalement en français

Ce qu’on a moins aimé :
  • Parfois un peu simple techniquement
  • Le bouton Y au début du jeu (faut bien chipoter)
  • On aurait aimé d'autres personnages à jouer (peut-être dans une future mise à jour ?)


Prix : 14,99€
Genre : Aventure, RPG, Stratégie
Taille eShop : 652,21 MB
Développeur / Éditeur : Humble Bundle

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire