lundi 6 janvier 2020

[TEST] Vampyr sur Nintendo Switch

Bien le bonjour chers amis lecteurs me voici, moi Laylorane, de retour après une longue période d’absence. Problème de santé mais pas d’inquiétude me voici de retour. Dernièrement, je vous ai partagé le test de Call of Cthulhu (que vous pouvez lire ici), aussi édité par Focus Home Interactive et aujourd'hui je vous propose de rester en leur compagnie et dans le même de jeu, un titre à l'ambiance glauque et horrifique ! Oui car je vais vous parler ici de la version Switch d’un jeu que j’avais jadis fait sur PC. Parlons donc de meurtres et de suceurs de sang avec Vampyr !


I - Cette histoire commence dans un bain de sang…
Nous sommes en 1918 à la fin de la grande guerre, Londres est envahie d’une affreuse épidémie de grippe espagnole qui fait de nombreuses victimes. Nous incarnons le docteur Jonathan Reid qui s’éveille au beau milieu d’un des fossés commun de la ville.

« Que c’est-il passé ? Il a de très vagues souvenirs. Il rentrait chez lui, un homme avait l’air de le suivre dans l’ombre. J’ai soif, tellement soif… Quelle est cette odeur délicieuse que je sens si proche. Quelqu’un semble m’appeler. Une femme ? Elle me reconnaît, me prend dans ses bras. La soif se fait de plus en plus forte et elle sent tellement bon. Perdant tout contrôle je mords et bois de tout mon soûl. En reprenant mes esprit je prote contre moi le corps inerte de ma sœur qui était à ma recherche. C’est à ce moment-là que j’ai juré de retrouver le salopard qui a osé me contaminé et je jure d’y trouver un remède. »

Voilà donc le triste destin de notre bon docteur… Comme vous l’aurez compris le but de ce dernier est de retrouver l’homme qui l’a contaminé. Car, oui, pour lui le vampirisme n’est d’autre qu’une simple maladie et toute maladie a son remède. Et pour se faire pardonner d’avoir tué sa sœur, il compte se battre pour trouver ce remède et pourquoi pas sauver un maximum de monde.


II - RPG en  monde semi-ouvert lent et intense !
Je vais commencer par vous parler du menu car il est quand même assez vaste. Vampyr possède quasiment les mêmes codes qu’un jeu de rôle. Pour commencer, le grand classique : la carte. Elle vous indiquera les différents districts de Londres, ainsi que les enquêtes locales en cours, votre quête principale, les événements en cours, les refuges et les marchands. Ensuite, vous aurez le recensement des citoyens par districts. Cette page vous donnera des infos sur toutes les personnes ou créatures rencontrées. Vous y aurez la situation sanitaire de la zone, leurs états de santé (qualité de leurs sangs et s’ils prennent des médicaments ou autres substances). Nous aurons ensuite un onglet investigations locales toujours par districts. Aussi, il y a votre fiche personnage qui vous rappellera votre niveau, vos points d'endurance, de santé et de sang, vos pouvoirs actifs et les armes que vous possédez dans chaque main.

On continue sur le classique avec l’inventaire. Dans ce jeu nous possédons 4 inventaires : main gauche, main droite, deux mains et armes de feux. Second petit onglet nous avons les pièces d’améliorations possibles avec les échantillons et ingrédients. Ensuite nous avons les inventaires de sérums et traitements. Nous continuons sur l’inventaire de camelote et pièces détachées trouvées par-ci par-là et pour terminer nous avons l’inventaire d’objets de quêtes. Pour en terminer une bonne fois pour toute avec ce menu, nous avons un onglet classification des recherches où vous pourrez retrouver tous les documents que vous récoltez.


Bon suite à cette longue description de votre menu attaquons un peu plus le gameplay. Comme tout bon RPG nous avons des phases d’enquêtes, d’infiltrations et de combats qui se présenteront à vous. Lors des phases d’enquêtes je vous conseille fortement de fouiller entièrement et de poser toutes les questions aux personnes que vous croisez dans toutes les zones dans lesquelles vous vagabondez, car vous risquez de peut-être passer à côté d’informations pour vos diverses enquêtes. Vous pouvez foncer et ne parlez à personnes mais cela va rallonger vos phases d’investigations et vous demandera même de retourner sur vos pas pour les points que vous auriez ratés.

Côté combats sur le début vous vous battez à armes égales contre les humains mais par la suite lorsque que vous débloquez vos différents pouvoirs ce sera plus rapide et encore plus fluide. Si vous vous retrouvez au pied du mur avec votre vie qui vous échappe rien de plus simple servez-vous un verre de sang à la gorge de vos ennemis en plein combat. Cela vous permettra de récupérer de l’expérience, des informations ainsi que des points de santé. Pratique non ? Sachez que lorsque que vous tuez une personne innocente vous aurez de plus en plus de personnes qui vous rechercheront pour mettre fin à votre existence. Tout sang que vous allez boire vous donnera des informations sur les liens familiaux et la santé des personnages. Attention lors des combats, gérez bien votre endurance et votre sang. La jauge de sang vous permet d’utiliser vos pouvoirs si elle se retrouve vide et que vous n’avez plus d’endurance, alors la fuite sera votre meilleurs option. Côté ennemis vous en avez de diverses sortes. L’humain de la secte anti-vampire qui vous traquera tout au long du jeu, des vampires qui seront soit des alliés soit des ennemis qu’il vous faudra détruire, et pour terminer des goules. Pour finir, faites toujours bien attention de trouver des refuges afin d’échapper au lever du soleil.


III - Ambiance sombre et sanglante le tout accentué par l’ambiance sonore !
Il faut savoir que je possède déjà Vampyr sur PC qui est juste magnifique. Eh bien sachez que la version Switch est vraiment superbement portée au vu de sa puissance. Le jeu reste vraiment beau et prend une allure bande-dessinée à la Blue Berry mais extrêmement sombre avec une prédominance aux couleurs rouge. Personnellement je n’ai pas vue de réelles différences entre le mode dock et le mode nomade. Côté musique, elle se fait très discrète, elle est surtout là pour poser l’ambiance. Ce jeu nous offre également un excellent doublage et une traduction des sous-titres assez proches de ce qui est dit vocalement. 

IV - Pour conclure... 
Ce jeu est fait vraiment fait pour tous les types de joueurs, que vous ayez de la patience ou non, vous pouvez vraiment prendre du plaisir dans ce jeu. En ce qui me concerne, je suis plus du type impatiente d’habitude mais dans ce type de jeu je deviens un véritable chien truffier. J’explore de fond en comble et je parle avec toutes personnes que je pense être utile à ma quête. Bon, seul point noir pour moi ce sont les temps de chargements qui sont toujours aussi longs et peut-être les combats qui à la longue peuvent devenir trop répétitifs. Alors chers amis lecteurs, oui je vous le recommande et si vous avez besoin d’en voir ou en savoir plus lancez-vous dans l’aventure ! Sur ce il est temps pour moi de vous dire à la prochaine pour un nouveau test. Et surtout bonne année à tous !

Test de Laylorane


Genre : Action-RPG, Narration
Taille eShop : 7579,00 MB
Développeur / Éditeur : DONTNOD / Focus Home Interactive

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire