lundi 3 février 2020

[GeeKritique] Avis : Hell's Paradise Tome 6

Il fait parti de mes lectures favorites depuis la sortie du 1er tome, je parle en effet du manga Hell’s Paradise qui parvient à me surprendre de tome en tome ! Le plaisir de la découverte est toujours aussi présent, d’autant que dernièrement le scénario est monté en intensité, ce qui provoque en moi un certain engouement. Ce manga de Yûji Kaku fut dès le départ une très bonne surprise et en parlant de surprises, ce sixième tome n’en manque pas !


Résumé de l’éditeur :
Au prix de lourdes pertes, le groupe de Sagiri est parvenu à vaincre l’un des Tensen, le puissant Mûdan, et progresse au cœur de Hôrai. Pendant ce temps, Gabimaru, qui a perdu une partie de sa mémoire en faisant usage du tao, se retrouve face aux frères Asa. S'engage alors un duel entre un Gabimaru affaibli et le terrifiant Chôbê, devenu surhumain en s’éveillant au tao. Mais le shinobi est prêt à tous les sacrifices…

On entre dans l’vif du sujet avec un dynamisme qui fait plaisir à voir et outre de légers moments plus calmes, ce tome offre un rythme très soutenu quasiment tout du long. On commence avec Gabimaru, toujours amnésique rappelons-le, qui s’en donne à cœur joie face à Chôbê ! Et en tant que spectateur je dois bien avouer que c’est toujours un pur kiffe d’assister à de tels affrontements. J’aime beaucoup le design que nous offre Yûji Kaku, ses coups de crayons sont très vifs, certains font davantage ressortir une grande noirceur. Je la trouve très bien maîtrisée, tout comme les moments de violence… Pour tout vous dire, le côté graphique qui émane de cette série, et surtout de ce tome, est juste époustouflante ! Et son scénario n’est pas en reste…

Autant Gabimaru que Chôbê, tous deux nous en mettent plein la vue, dépassant leurs limites, et on apprécie de les voir évoluer depuis leur arrivée sur l’île. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir pris du galon, divers autres protagonistes ont bien appris depuis, surtout en ce qui concerne le Tao. Autre point très appréciable ici au sujet de l’île notamment, où on va bénéficier de moult révélations ! Préparez-vous donc à en apprendre un peu plus sur le créateur de cette île ou des diverses créatures qui y vivent. Les informations sont ici fortement appréciables et l’auteur nous gratifie même de nouvelles interrogations, en plus de répondre à quelques questions qu’on pouvait se poser jusqu’alors.

JIGOKURAKU © 2018 by Yuji Kaku/SHUEISHA Inc.

Fortement à l’honneur ici, Gabimaru va aussi se rendre compte qu’il doit peaufiner son entraînement afin de pouvoir se dépasser, surtout niveau Tao. Et cela lui est fortement conseillé de montrer en puissance s’il souhaite rivaliser en bon et due forme avec ceux du Tensen ! Autre chose le concernant, et plus précisément sa mémoire qui va lui revenir peu à peu, ce qui nous offrira d’ailleurs un moment très agréable, loin de toute violence, affichant un certain bonheur quand Gabimaru se remémore sa femme. Je n’en dirai pas plus mais ce passage apporte un peu de chaleur dans cette île de brutes…

Déjà que le 5ème tome m’avait fortement marqué, je dois bien avouer que ce 6ème opus monte encore d’un cran ! Les moments sont forts en action, niveau intensité c’est du tout bon, puis on profite de moult surprises tout en profitant d’un instant de bonheur. Attention, petit aparté ici avec une fin de tome qui dévoile un certain acte d’ordre sexuel, qui ne tombe pas dans l’abus mais qui saura mettre notre réflexion en vrac. Car oui, durant cette scène prendra place une discussion où de nouvelles questions viendront prendre place en nous.

Je remercie donc Anita et les éditions Kazé pour l'envoi de ce tome jouissif et ce à bien des niveaux ! 

GeeKritique de Samy Joe

Hell’s Paradise Tome 6
de Yûji Kaku

Aucun commentaire:

Publier un commentaire