mercredi 5 février 2020

[GeeKritique] Avis : Jujutsu Kaisen Tome 1 et Tome 2

Il y a quelques jours j’ai eu la chance immense de recevoir une magnifique box presse contenant entre autres, les 2 premiers tomes de Jujutsu Kaisen, un manga de Gege Akutami déclaré comme étant la nouvelle bombe du Shonen Jump ! Outre ces 2 tomes, cette box offre divers goodies très appréciable mais je ne compte pas m’attarder sur le contenu de ce kit presse préférant vous donner mon avis sur les 2 premiers tomes de cette nouvelle série éditée par Ki-oon. Sur ce, place aux démons… et aux exorcistes !


Résumé de l’éditeur :
Chaque année au Japon, on recense plus de 10 000 morts inexpliquées et portés disparus.Dans la majorité des cas, ce sont les sentiments négatifs des êtres humains qui sont en cause. Souffrance, regrets, humiliation : leur accumulation dans un même endroit provoque des malédictions souvent fatales… 
C’est ce que va découvrir à ses dépens Yuji Itadori, lycéen et membre du club de spiritisme. Il ne croit pas aux fantômes, mais contribue tout de même aux différentes missions du groupe…jusqu’à ce que l’une d’elles tourne mal. La relique qu’ils dénichent, le doigt sectionné d’une créature millénaire, attire les monstres ! Le jeune homme n’hésite pas une seconde : il avale la relique pour conjurer le mauvais sort ! 
Le voilà possédé par Ryomen Sukuna, le célèbre démon à deux visages. Contre toute attente, Yuji réussit à reprendre le contrôle de son corps. C’est du jamais vu ! Malgré tout, il est condamné à mort par l’organisation des exorcistes… Une sentence qui ne pourra être repoussée qu’à une seule condition : trouver et ingérer tous les doigts de Sukuna afin d’éliminer la menace une fois pour toutes. Et pour ça, l’adolescent va devoir s’initier à l’art occulte et mystérieux de l’exorcisme !

Avant tout, sachez que Jujutsu Kaisen est un manga de type dark fantasy et je ne vous cache pas que je ne suis pas pas féru de ce genre. Cependant, j’aime le genre shonen et je suis toujours pour une belle découverte, comme c’est le cas ici. Car oui, Jujutsu Kaisen en a dans l’ventre ! Ce manga dispose de sacrés atouts pour tenir son lecteur captivé ne serait-ce qu’au travers d’un design très accrocheur et des personnages charismatiques. Il faut bien avouer que l’auteur ne manque pas de travailler ses protagonistes tout en offrant un univers assez sombre qui ne demande qu’à dévoiler son plein potentiel. Et je dois dire que me concernant, je porte une attention particulière à ce genre de détails, surtout quand je me lance dans un genre qui sort de mes habitudes.

On va donc dans un 1er temps faire la rencontre de Yuji Itadori, un jeune lycéen qui fait parti d’un club de spiritisme. Et c’est au travers d’un événement des plus étranges que les choses vont prendre une tournure assez particulière. Quand on y pense, avaler un doigt pour conjurer le sort ça sort du commun. C’est même un peu dégoûtant mais c’est aussi ce qui donne de suite le ton de ce manga, le jeune garçon se retrouvant alors possédé par un démon à 2 visages, Ryomen Sukuna ! Une chose en amenant une autre, Yuji se retrouve condamné à mort par l’organisation des exorcistes. Eh oui, cette série comptera sur la présence d’exorcistes qui affronteront les démons, vous voilà prévenus.

Comme évoqué donc, notre héros est condamné à mort mais il aura la possibilité de voir sa sentence repoussée s’il parvient à dénicher (et à manger) tous les doigts de Sukuna, ce qui aura pour conséquence d’éradiquer la menace pour de bon.


Nous allons alors assister à une lutte contre le mal très sombre mais terriblement intense ! Le rythme est ici très soutenu et ce aussi bien dans le 1er que le 2nd tome. D’ailleurs cette sortie simultanée des 2 premiers tomes me fait penser à l’époque où une autre bombe du Shonen Jump était à l’honneur chez Ki-oon. Je parle de My Hero Academia qui, depuis, rencontre un succès mérité. Espérons donc que Jujutsu Kaisen puisse suivre ces mêmes traces car tous les ingrédients sont ici présents pour une franche réussite.

Force d’avancer dans la lecture, Yuji entrera à l’école d’exorcisme de Tokyo, où il écopera d’une première mission. Et c’est aux côtés de Nobora et Megumi qu’il devra sauver de jeunes prisonniers pris au piège. Tous trois feront alors face à un « fléau » de classe S (autre point qui me fait penser à MHA) ! Oui, les fléaux incarnent le mal qu’il faut éradiquer. On va alors assister à de belles phases de combats dont la découpe de vignettes rend l’action bien plus vivante. Une fois encore, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec MHA, bref… Notre équipe se retrouve donc face à une grande menace, très puissante et pour se sortir de ce mauvais pas Yuji n’aura pas d’autre choix que de mettre sa vie entre les mains de Ryomen Sukuna…

Ces 2 premiers tomes sont vraiment très réussis, l’intrigue est plutôt cool, on y porte une certaine attention et le rendu visuel est vraiment très accrocheur. Comme évoqué à plusieurs reprises, ma lecture m’a fortement fait penser à My Hero Academia sur divers points. Même la découpe et mise en page des vignettes et autres dessins s’y rapprochent fortement. Et c’est une bonne chose, car cela parvient à casser l’action en cours pour la rendre bien plus percutante ! En ce qui concerne les héros ici présents, je les trouve assez charismatiques, même les fléaux sont stylés. Aussi, bien que les monstres soient assez hideux en soi, ils bénéficient d’un visuel réussi, le travail effectué sur ces derniers est tout aussi précis. Que ce soit au niveau des exorcistes, démons et autres monstres, le design est vraiment de très bonne facture. Nul doute que cette nouvelle série fera mouche aux éditions Ki-oon dès le 6 février prochain, tout étant ici fait pour que le lecteur se retrouve en plein cœur de l’action, que dis-je… des ténèbres.

Et en ce qui me concerne, c’est donc un grand OUI ! Aussi, je remercie Victoire et les éditions Ki-oon pour l’envoi de ces 2 premiers tomes présents dans le fabuleux kit presse que vous pouvez découvrir ci-dessous.

GeeKritique de Samy Joe


Jujutsu Kaisen Tome 1 et Tome 2
De Gege Akutami

Aucun commentaire:

Publier un commentaire