mercredi 26 février 2020

[GeeKritique] Avis : The Quintessential Quintuplets Tome 1 et Tome 2

Récente nouveauté chez Pika Édition, nous voici aujourd’hui à parler de The Quintessential Quintuplets, manga de Negi Haruba dont les 2 premiers tomes sont d’ores et déjà disponibles. Cette série a beaucoup fait parler d’elle au Japon, et il semblerait que sa sortie chez nous soit fortement appréciée. Je découvre donc pour ma part le manga qui n’est pas mon genre habituel mais qui a su m’offrir quelques bons moments de rigolades me faisant penser à d’autres séries du même genre…


Résumé de l’éditeur (Tome 1) :
Fûtarô, un lycéen brillant mais fauché, décroche un petit boulot de rêve : professeur particulier pour une famille fortunée. Or, le garçon déchante lorsqu’il réalise que ce n’est pas un élève qu’il va devoir gérer, mais des quintuplées aussi belles que cancres à souhait… Entre Ichika la désordonnée, Nino la protectrice, Miku la réservée, Yotsuba la joviale et Itsuki la susceptible, Fûtarô va devoir prendre son courage à deux mains pour relever le défi que représentent les sœurs Nakano !

Le manga démarre sur une scène qui "serait" la fin du manga, où l’on voit Fûtaro (le protagoniste principal) en compagnie d’une femme, tous deux célébrant leur mariage. Forcément, on se demande qui est l’heureuse élue et nous le saurons bien assez tôt, enfin en temps voulu dirons-nous…

On ne va pas y aller par 4 chemins, nous avons entre les mains un manga de type harem (un gars au centre de plusieurs jeunes filles), avec une pointe de shonen. Comme je le disais donc, je n’ai pu m’empêcher de penser à Love Hina (que j’ai vu en animé) ou encore à We Never Learn dont le début de l’histoire est fortement similaire à celle que l’on retrouve dans The Quintessential Quintuplets. Un jeune garçon en manque de moyens financiers va accepter un travail en donnant des leçons particulières à une jeune fille contre un sacré paquet d’argent. Mais voilà, cette somme cache en effet un loup, Fûtaro va en réalité devoir donner des leçons à 5 filles qui n’en ont strictement rien à cirer des études !


Fûtaro rencontre alors une première personne, puis une autre et une autre… Ne comprenant pas ce qui lui arrive car il pense avoir affaire à la même personne mais NON. Il va donc comprendre un peu plus tard ce qu’il se passe, ce qui va donc nous offrir un grand nombre de situations bien barrées. En effet, chaque jeune fille a son propre tempérament et celui de certaines d’entre elles est bien trempé. On retrouve Itsuki, la plus jeune et la plus sérieuse, Yotsuba qui est très sportive, Miku, très timide et passionnée d’Histoire, Nakano qui est la plus méfiante et douée en cuisine et pour finir Ichika, l’aînée de toutes. Je ne compte pas détailler davantage leurs tempéraments mais sachez que de l’une à l’autre on passe à l’extrême. Une est mignonne, gentille et l’autre excessivement relou. Cette dernière m’a plusieurs fois tapé sur le système, à bien vouloir lui coller des tartes par moments.

Tout est ici mis en œuvre pour nous offrir d’agréables moments où on viendra à se poser aussi diverses questions et cela va de soi qu’on est de suite curieux de savoir avec quelle fille Fûtaro va se marier. Ces 2 premiers tomes sont très drôles, et j’étais surpris de voir à quel point ils sont accessibles même aux jeunes ado. En effet, ce manga harem sort un peu du lot, on ne retrouve pas de forte connotation niveau sexe, tout reste très soft et le dessin est de bonne facture.

La série démarre bien, on ne tourne pas autour du pot même si on a des airs de déjà-vu ailleurs. On s’attachera assez vite aux 5 sœurs (4 me concernant) et de ce fait on accroche vite et bien au scénario. Pour ce qui est des dessins, c’est très propre et on ne peut qu’apprécier. Pour finir, je tiens à remercier Clarisse et les éditions Pika pour la réception de ces 2 tomes qui a aussi su captiver ma jeune fille de 14 ans.

GeeKritique de Samy Joe


   
The Quintessential Quintuplets Tome 1 et Tome 2
de Negi Haruba

Aucun commentaire:

Publier un commentaire