mardi 25 février 2020

[TEST] EQQO sur Nintendo Switch

« La vie ressemble à un conte ; ce qui importe, ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur. » de Sénèque.

Aah... Les contes nous ont (presque) tous bercé lors de notre enfance. Je me souviens encore des histoires racontées par mes parents avant de m’endormir. Ou encore des spectacles en école de primaire... Petit à petit, comme pour beaucoup, je me suis détaché de ce genre d’histoires. Il me fallait des choses plus adultes, plus profondes, mais force est de constater que de retourner un peu dans ses doux souvenirs d’enfance ça a du bon. EQQO est un jeu d’aventure narratif, extrêmement proche de ce que pourrait être un conte moderne. Il est développé par Parallel Studio et édité par Nakana.io. Il est disponible sur Nintendo Switch depuis le 7 février 2020 !


Il faut savoir que je ne veux en aucun cas vous spoiler l’aventure que vous allez pouvoir vivre avec EQQO. Du coup je vais rester très vague au sujet de l’histoire, et je vais simplement me baser sur le résumé que l’on peut trouver du jeu sur internet. Ce que je souhaite surtout partager avec vous durant ce test, outre l’aspect technique, c’est ce que m’a fait ressentir ce conte au plus profond de moi.

Le jeu nous raconte l’histoire d’Eqqo, un petit garçon aveugle. Sa mère étant très proche de son enfant, lui a conté toutes les légendes et histoires de son peuple, dont la légende d’un dieu serpent. Comme toutes les mères proches de leurs enfants, elle va avoir tendance à le couver plus que de raison. Un jour, alors qu’Eqqo parti jouait, il se retrouva prisonnier. C’est ainsi que son aventure commencera. Un voyage initiatique au cœur de la nature et d’un temple ancien.


Tout le gameplay reposera sur l’implication de la mère, au sein même de l’aventure que va vivre son fils. Et ce grâce au bruit, que l’on peut faire, pour indiquer au garçon ou se déplacer, voir même déplacer nous même des objets. Dans l’idée, nous sommes dans le rôle d’un dieu, au vu de notre vision extérieure de l’histoire. Le but étant d’aider Eqqo, à avancer, par le biais de petites énigmes à résoudre. Rien de bien sorcier ne vous en faites pas !

Là où je trouve le jeu vraiment extraordinaire, c’est dans la façon qu’il a de raconter l’histoire. Une narratrice, qui se trouve être la mère, raconte l’histoire de son fils et même, ses propres pensées face aux divers dangers que vit son enfant. C’est ainsi que l’aspect est réalisé, grâce à cette narratrice omnisciente. J’ai véritablement été touché par cet aspect, j’ai eu l’impression de vivre une expérience vraiment hors du commun, grâce à cette narration pour le moins particulière pour une œuvre vidéoludique. De plus, le jeu de l’actrice prêtant sa voix à la mère d’Eqqo, est très bon ! On se sent véritablement impliqué dans l’histoire, ce qui nous pousse à vouloir aller plus loin encore.


Bien évidemment, vous commencez à me connaître, il n’y a pas que cet aspect que je trouve très bon. L’histoire en elle même, avec l’émancipation du fils, la compréhension de la mère, et surtout la relation qu’entretiennent les deux personnages, sont un tout qui m’a profondément touché. Je pense d’ailleurs que c’est ce qui fait toute la force de ce jeu.

Tout ce que je peux dire de plus, c’est de vous conseiller de vivre cette aventure. Le tout accompagné d’un bon casque audio, afin que l’immersion n’en soit que meilleure. Et profitez de ces quelques heures en compagnie d’Eqqo et de sa mère, le tout racontant une histoire vraiment belle et lourde de sens. Vous pourrez sans doute y trouver beaucoup de messages, et je suis certain que plus d’un vous toucheront, comme ils m’ont touché.


Par ailleurs un DLC est disponible, alors cela peut paraître assez étonnant, mais ce dernier au prix d’un euro vous permet d’avoir un arbre sous lequel Eqqo pourra se reposer dans le jeu. Mais ce n’est pas tout ! Nakana.io transférera ses revenus nets générés par votre achat à WeForest, une association à but non lucratif qui plante des arbres pour lutter contre le réchauffement climatique.

Autant vous le dire tout de suite, c’est avec ce genre de message que je ne peux qu'être comblé, savoir qu’un tel jeu existe.

Test de Mystic Falco

Ce qu’on a aimé :
  • Une expérience vidéoludique vraiment magnifique
  • Un conte extrêmement bien écrit
  • Une actrice au top, qui fait remonter les souvenirs d’enfance, lorsque l’on écoutait des contes pour enfants
  • Un DLC vraiment utile

Ce qu’on a moins aimé :
  • S’il faut vraiment pinailler, peut-être un peu court, avec une résolution de l’histoire très vite expédiée


Prix : 6.00€
Genre : Aventure
Taille eShop : 699,00 MB
Développeur / Éditeur : Parallel Studio / Nakana.io

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire