mardi 3 mars 2020

[GeeKritique] Avis : Made in Abyss Film 3 - L'Aurore de l'Âme des Profondeurs

Le 28 février dernier j’ai eu l’immense plaisir d’être invité par Wakanim à la projection du 3ème film issu de la franchise Made in Abyss qui s'est déroulé au Kinépolis de Lomme et le moins qu’on puisse dire c’est que la soirée fut fort appréciable. En effet, avant la projection de ce 3ème film intitulé L'Aurore de l'Âme des Profondeurs (Fukaki Tamashii no Reimei), nous avons pu profiter d’un « Japan Corner » avec des stands de nourritures ou encore divers autres stands dont celui de Wakanim où on pouvait se procurer des goodies. Puis le moment était venu d’aller prendre place, dans une salle presque pleine, pour la projection de L'Aurore de l'Âme des Profondeurs mais avant de découvrir ce nouveau film, nous avons pu profiter de 4 courts-métrages inédits.


Fans de la série, vous le savez peut-être déjà, mais on va tout de même l’évoquer pour ceux qui seraient là par pure curiosité. Il faut donc savoir que ce 3ème film est la suite directe de la 1ère saison, que vous pouvez retrouver en intégralité chez Wakanim, auprès des 2 précédents films qui sont des résumés de la toute 1ère saison. Malgré ses airs enfantins, notamment au niveau des dessins et des personnages plutôt mignons, l’univers n’en demeure pas moins assez sombre, et il en va de même pour son scénario. Me concernant, j’ai visualisé les 2 films récapitulatifs avant d’aller profiter de ce 3ème film et force d’avancer dans l’intrigue j’ai moi-même été surpris par certaines scènes et autres allusions verbales. Je comprends donc que la série ne soit pas adaptée à tous les âges. D’ailleurs, L'Aurore de l'Âme des Profondeurs est déconseillé au moins de 12 ans.


Sur ce, résumons brièvement les 2 premiers films (équivalent de la saison 1) où en rencontre Rico, jeune orpheline qui veut suivre les traces de sa mère Lisa, rêvant donc d’explorer les fins fonds de l’abysse. Un jour, lors d’un entraînement, Rico va faire la rencontre d’un jeune garçon humanoïde qu'elle appellera Légu. Dès lors, une belle amitié va naître et Légu va alors suivre et protéger Rico tout au long de cette descente durant laquelle les dangers seront nombreux. En effet, Rico souhaite descendre au fond de l’abysse car elle est persuadée que sa mère l’y attend. Mais plus on descend et plus les dangers prennent de l’ampleur. D’ailleurs, Rico finira par être blessée et c’est suite à incident que notre duo fera la rencontre de Nanatchy, un cavernier perdu qui viendra en aide à notre chère blessée…


Après plusieurs jours de convalescence au 4ème niveau, Légu et Rico vont poursuivre leur périple et seront cette fois accompagnés de Nanatchy. Direction le 5ème niveau où débute le 3ème film ! Notre trio fera alors la rencontre d’une jeune fille, Prushka, avant de se retrouver face à Bondold qui leur fera barrière pour descendre au 6ème niveau…

Ce 3ème film nous offre donc une bonne dose d’action avec tout de même quelques passages un peu plus calmes mais nécessaires. Toutefois, le rythme en prend un coup à un ou deux endroits du film dont un flashback que j'ai trouvé un peu long. Quand on y pense, je dirai que le film aurait pu être exploité directement à la manière d’une courte saison, ce qui aurait peut-être mieux permis de s’attarder sur des événements bien particulier. On a aussi la légère impression que par moments cela va un peu trop vite en besogne mais bon dans l’ensemble ce 3ème film est assez immersif. En effet, on entre vite dans le vif du sujet et nous découvrons divers passages où nos émotions seront alors mises à contribution. Le moment venu, la tristesse sera mise en lumière… Je ne vous cache pas que certaines scènes sont très touchantes, voire même d’une tristesse prononcée mais cela est aussi indispensable, je pense, afin que nos héros s’endurcissent. On s'attarde donc sur la scène concernée avec tout ce qui en découle visuellement parlant (pleurs et autres) puis on a l’impression que nos protagonistes passent vite à autre chose. 


Niveau réalisation c’est du tout bon. L'Aurore de l'Âme des Profondeurs est de très bonne qualité et le rendu visuel somptueux, gardant son côté graphique très proche des précédents films. De son côté, la bande-son ne manque pas de ponctuer comme il se doit les différentes actions et autres moments forts du film. Un film que j’ai donc apprécié et dont j’attends dorénavant une suite…

Je tenais encore à remercier Wakanim pour cette invitation et Justine qui s’est montrée très accueillante sur leur stand. Ne manquez donc pas de jeter un œil à Made in Abyss, si vous ne l'avez pas encore fait, en vous dirigeant sur le site de Wakanim via ce lien. Aussi, vous trouverez ci-dessous 3 belles affiches de ce film.

GeeKritique de Samy Joe


 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire