lundi 3 août 2020

[TEST] void tRrLM(); //Void Terrarium sur Nintendo Switch

Je n’sais pas vous mais en ce qui me concerne je ne suis, de base, pas féru du genre Dungeon crawler mais j’ai tout de même récemment mis les mains sur l’un de ces jeux. La faute à qui ? Eh bien disons que Koch Media y est pour beaucoup, ayant partagé diverses bandes-annonces qui donnaient envie d’en savoir davantage. Me voilà donc ce jour à partager avec vous une partie de mon expérience de jeu sur void tRrLM(); //Void Terrarium, un titre assez exigeant développé par Nippon Ichi Software que j’ai eu la chance de recevoir sur Nintendo Switch dans une belle version physique et limitée.


Je dois avouer qu’outre les vidéos de gameplay dévoilées, le scénario m’intriguait beaucoup et je sentais bien au niveau de l’histoire qu’elle risquait de me toucher. Et ça n’a pas loupé…

Le monde comme on le connaît n’existe plus… Désormais, le monde est contaminé par des spores toxiques… Nous faisons la connaissance de Robbie, un petit robot qui prendra vie grâce à une petite souris. Notre robot va alors tomber nez à nez avec une jeune fille qui s’avère être proche de la mort. Notre objectif sera de la maintenir en vie et pour cela on va lui construire une sorte d’abris à l’intérieur d’un terrarium de la forme d’un bocal. Mais pourquoi dans un endroit si restreint ? Eh bien disons que si Toriko (la jeune fille) venait à sortir de son terrarium, elle n’y survivrait pas. Toriko a la santé fragile et l’air en dehors est tellement pollué. De ce fait, Robbie devra fouiller divers endroits à la recherche de toutes sortes de ressources. Mais voilà, le voyage ne sera pas de tout repos pour notre héros qui devra confronter moult ennemis en tous genres…

Outre Toriko, Robbie fera la connaissance de factoryIA qui viendra en aide à Robbie. Il faut tout de même savoir que factoryAI est responsable de cette situation catastrophique et cette IA s’est retrouvée elle aussi pris au piège. Disons que pour soulager sa conscience elle fera le nécessaire pour orienter au mieux Robbie, suite à cette catastrophe causée. Outre factoryIA, Robbie disposera d’un accessoire très utile pour le guider : le Pet Nanny. On ne pourra que faire le rapprochement avec le Tamagotchi, car c’est grâce aux différentes émotions affichées dessus que l’on saura si Toriko se sent bien ou mal, si elle a besoin de manger, si son terrarium doit être nettoyé… Vous allez donc devoir veiller sur Toriko, lui apporte divers soins, diverses ressources nutritionnelles mais attention car certaines de ces dernières ont un degré de contamination. D’autres ressources encore permettront de rendre plus agréable le terrarium pour que Toriko s’y sente bien. J’ai trouvé pas mal le concept d’aménagement du terrarium, les possibilités sont assez nombreuses et variées. Vous pouvez ainsi lui créer un habitat des plus agréables.


Il faudra donc faire son maximum pour éviter que Toriko ne tombe malade, la soigner le cas échéant et faire en sorte de la maintenir en vie ! Mais étonnamment, on lui donnera de la nourriture contaminée pour ensuite mieux la soigner. Ce qui peut paraître étrange… Et c’est là qu’entre en scène les phases d’exploration de donjons.

On va l’évoquer de suite, les donjons sont générés de manière aléatoire, ce qui fait donc que vous ne ferez jamais le même donjon si vous mourrez en cours d’exploration. Dans ces donjons, vous récoltez donc les ressources qu’on évoquait plus haut, nourritures, batterie et autres objets. Tout cela aura son utilité, que ce soit pour Toriko, le terrarium mais pour vous aussi, car oui durant votre périple vous croiserez diverses créatures qui vous attaqueront. Vous aurez alors besoin de récupérer des PV (barre rose) mais aussi de l’énergie (barre jaune) et sachez que si votre barre d’énergie vient à se vider il vous sera impossible d’aller plus loin et donc… vous mourrez. Votre barre d’énergie représente l’état de votre batterie et comme pour tout appareil, si une batterie est vide on ne peut l’utiliser. Sachez aussi que la carte du donjon visité s’affiche au fur et à mesure de votre avancée, elle n’est donc pas visible entièrement dès votre arrivée, ce qui fait que vous ne savez pas trop où vous vous dirigez et c’est là que vous atterrissez dans une « maison » de monstres. Et là, bon courage pour en sortir vivant…


Durant vos phases d’explorations, vous devrez donc monter d’étage en étage et faire face à moult dangers en affrontant au tour par tour toutes sortes d’ennemis. Certains sont d’ailleurs bien plus coriaces surtout aux étages supérieurs ! Faites bien attention car même si vous rebroussez chemin, ils viendront à vous. Prévoyez donc bien votre fouille en récoltant de quoi vous ravitailler en PV et gérez bien aussi les coups spéciaux que vous récolterez force d’avancer et de monter de niveau. Vous pourrez donc en plus d’attaques spéciales, choisir pour augmenter vos PV, votre défense, améliorer votre guérison… Bref, il y a de quoi faire. Il est aussi important de préciser qu’il faille bien se préparer avant toute expédition, de ce fait n’oubliez pas de bien vous équiper afin de pouvoir braver les dangers les plus coriaces. Car même si Robbie peut régénérer ses PV force de marcher, il n’en demeure pas moins qu’il perdra en énergie. C’est là que je disais plus haut qu’il faut garder un œil sur cette barre afin de la remplir elle aussi via l’item correspondant que vous ramasserez à divers étages, au même titre que les autres items.

Et là le bât blesse… Il faut noter que si vous venez à être tué durant votre exploration, et que vous avez récolté plusieurs items, eh bien ces derniers seront perdus et il en va de même pour votre montée de niveau ! Donc si vous n’arrivez pas à la fin du donjon, vous pouvez dire au revoir à tout ce que vous avez gagné en level, items et autres choix d’attaques ou de défense. Vous ne pourrez garder que la nourriture et les divers plans récoltés pour la construction d’objets nécessaires au terrarium de Toriko.


Visuellement parlant, le titre est assez agréable. J’aime beaucoup ce côté sombre (genre post-apocalyptique) et tendre à la fois rendant l’histoire touchante malgré une certaine répétitivité du côté musicale. Pour ce qui est du rendu visuel dans les donjons, il est assez simpliste, mais pour ce qu’on a à y faire c’est suffisant. Le principal étant ailleurs. De son côté, la prise en main est elle aussi des plus simple, on s'y fait vite.

Je vais ici conclure cet article en vous indiquant que je n’ai malheureusement pas encore terminé cette aventure, pour une raison simple qui est sa difficulté ! Il faut avouer que le challenge est assez retord et l’exploration me donne du fil à retordre. Ce qui ne veut pas dire que je ne finirai pas le jeu, au contraire car je souhaite savoir comment cette histoire va se terminer. J’ai déjà assisté à certaines phases loin d’être joyeuses et redoute un final larmoyant. Il est vrai que j’ai pour habitude de vous parler d’un jeu une fois que j’en suis venu à bout, mais étant bloqué et je ne sais pas pour combien de temps, je préfère vous fournir ce 1er avis. Notez autre chose aussi : le jeu n’est pas traduit en français, mais les termes anglais ici utilisés ne sont pas très compliqués à comprendre.

Sur ce, j’espère vous avoir tout de même donné envie de découvrir ce titre particulier certes, mais addictif et touchant d'un point de vue scénaristique.

Test de Samy Joe

Ce qu’on a aimé :
  • L’univers post-apocalyptique bien retranscrit
  • La direction artistique très soignée
  • Les diverses phases de customisation du terrarium
  • La relation entretenue avec Toriko, ce qui donne un côté attachant aux personnages
  • Son côté stratégie
  • Son côté addictif…

Ce qu’on a moins aimé :
  • … malgré sa difficulté, rendant le jeu par moments un peu frustrant
  • Le rendu visuel dans les donjons trop simpliste (mais c'est pas trop grave)
  • Répétitif d’un point de vue sonore
  • Sous-titré en anglais (même si pas bien compliqué)


Genre : RPG, Dungeon crawler
Taille eShop : 785 MB
Développeur / Éditeur : Nippon Ichi Software / NIS America

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues du site Nintendo France et la note attribuée reflète note avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire