mardi 1 septembre 2020

[GeeKritique] Avis : Chainsaw Man Tome 3

Ce tome démarre là où nous laissait donc le précédent tome, avec les membres de la 4ème section spéciale face à un démon et non des moindres. En effet, ce dernier retient prisonniers toutes la section au 8ème étage d’un hôtel. Cependant, ce démon offre de laisser la vie sauve aux membres de la section si l’un d’eux tue Denji. Certains sont pour, d’autres contre… Quel sort la 4ème section réserve-t-elle au jeune Denji ? Réponse dans ce 3ème tome de Chainsaw Man, disponible aux éditions Kazé.


Résumé de l’éditeur :
Un mystérieux démon a emprisonné nos héros et exigent d'eux qu'ils tuent Denji pour les libérer ! Acculés, les membres de la 4e section spéciale Anti-Démons se divisent. Mais en dépit des conditions extrêmes, Denji, plus motivé que jamais par le baiser qui récompensera le vainqueur, imagine une stratégie infernale pour s'en sortir ! Dans la bataille épique qui éclate, le pauvre Denji est à la fois l'acteur et le trophée...

L’action ici présente ne se fait pas tout du long, ça démarre fort avec l’affrontement d’un démon particulier qui semble ne pas pouvoir mourir. Alors que ce démon propose un contrat aux autres membres, leur demandant de tuer Denji, c’était sans compter sur la motivation de ce dernier qui veut son baiser de Himeno s’il parvient à les tirer de ce mauvais pas. Ni d’une ni deux, il fera ce qui lui semble le plus judicieux et le spectacle visuel est de mise. Puis, l’histoire se calme un peu avant de repartir de plus belle offrant par la même occasion quelques bons rebondissements.

Encore un tome assez surprenant que nous livre Tatsuki Fujimoto. Alors je conçois qu’on ne puisse être fan de son coup de crayon, il faut dire qu’il n’est pas des plus précis mais quand le mangaka part dans son délire, je trouve qu’il monte d’un cran. Dès lors, il nous livre un tout autre visuel, certes un peu gênant, voire même dégeu mais il n’en demeure moins percutant, et me concernant ça fait effet ! Vous l’avez peut-être déjà lu ou entendu ailleurs que Tatsuki Fujimoto est le « Tarantino » du manga et à en voir certaines scènes présentes dans ce 3ème tome je ne peux que valider. Ça tranche dans la violence avec une bonne dose d’hémoglobine, puis on part dans un délire pas possible lors d’une scène de beuverie, avant d’écoper d’une situation surprenante dans un train. D’ailleurs cette scène je ne l’ai pas vu v’nir. Mais je n’vous en dis pas plus…


Autant jouissif que perturbant et avec une pointe de suspens, ce 3ème tome ne manque pas de cran, nous laissant d’ailleurs sur une fin de tome qui promet du lourd dès le début du tome 4. Un nouvel ennemi se dresse devant la 4ème section et son charisme fait effet ! Vraiment, si vous n’avez toujours pas sauté l’pas, je vous invite à le faire surtout si vous appréciez les œuvres qui ne manquent pas d’originalité et qu’on a du mal à classer tellement son genre lui est propre, un genre qui ne fait pas dans la dentelle.

Sur ce, je remercie les éditions Kazé pour l’envoi de ce tome, un tome des plus tranchants !

GeeKritique de Samy Joe


Chainsaw Man Tome 3
de Tatsuki Fujimoto

Aucun commentaire:

Publier un commentaire