vendredi 11 septembre 2020

[GeeKritique] Avis : Stranger Things - Zombie Boys

Depuis maintenant quelques années, Netflix est rentré dans beaucoup de nos chaumières et n’a de cesse que de nous proposer des nouvelles séries et des nouveaux films régulièrement. Parmi les séries qui ont fait sensation lors de leurs sorties, il y en a une qui a marqué pas mal de spectateurs, Stranger Things.

Cette histoire qui se passe dans les années 80, reprenant tous les gimmicks des films de ces années-là, avec une bande de jeunes vivant dans une petite ville des États-Unis, prêts à vivre une aventure qui les dépasse complètement. Parsemé de science-fiction, d’horreur et un poil de comédie, la série a su faire parler d’elle et a un connu un succès retentissant dès sa première saison. Depuis lors, plusieurs comics et romans ont agrémenté l’histoire. Pour cette Geekritique, il va être question de l’une de ces histoires, avec « Stranger Things - Zombie Boys » écrit par Greg Pak, dessiné par Valeria Favoccia, colorisé par Dan Jackson et édité chez nous par Mana Books que je remercie grandement pour leur confiance, car c’est grâce à eux et Games of Com que je peux vous proposer cet article !


Résumé de l’éditeur :
1983. Le printemps s’est installé dans la (presque) paisible ville d’Hawkins. Mike, Lucas, Dustin et Will essayent tant bien que mal de se remettre de leur rencontre traumatisante avec le Démogorgon. Le monde à l’Envers continue de les hanter et des tensions naissent entre les quatre garçons : leur groupe est au bord de l’éclatement. C’est à ce moment que Joey Kim, un nouvel élève, vient frapper à la porte du club d’audiovisuel, un caméscope à la main et des idées plein la tête. Cet apprenti Spielberg veut en effet réaliser un film de zombies basé sur les dessins de Will et leur propose de jouer dedans. Ce projet sera sans doute l’opportunité pour les jeunes acteurs de resserrer leurs liens et de surmonter les horreurs qu’ils ont vécues.

Une première chose est à noter, il s’agit de la temporalité de ce comics qui se déroule entre la première et la deuxième saison. C’est assez intéressant d’avoir écrit cette histoire entre ces deux saisons. Cela permet d’approfondir un peu plus les personnages, sans que cela ait forcément un impact sur la série en elle-même. Par ailleurs, les personnages et leur façon d’être sont méticuleusement respectés ici. On reconnaît bien nos 4 gamins de la série, avec leurs qualités comme leurs défauts.

L’histoire en elle-même est assez rafraîchissante. Elle n’apporte rien de bien fou à l’univers, mais a le mérite de respecter le matériau d’origine. Lors que j’ai vu des zombies sur la couverture j’ai eu une véritable frayeur d’être en face d’un comics qui fait du fan service, et qui allait propulser les enfants dans une dimension parallèle à la série, avec de véritables zombies. Fort heureusement il n’en est rien, au contraire, les zombies sont totalement logiques à l’ambiance générale qui se dégage de Stranger Things.

Copyright : Stranger Things™& © 2020 Netflix. All rights reserved.

Je dois avouer que pour une première approche dans les univers comics de Stranger Things, j’ai été assez séduit par les illustrations qui sont vraiment bien réalisées. D’ailleurs, je me suis arrêté à plusieurs reprises sur certaines planches tant celle-ci magnifie des scènes, pourtant basiques, en scène « Bad-ass ».

Si vous aimez Stranger Things et que les 3 saisons à l’heure à laquelle j’écris ces quelques lignes ne vous suffisent pas, je vous conseille volontiers de vous diriger vers l’univers étendu, tout du moins, vers ce Zombie Boys. L’écriture y est agréable et n’est pas trop enfantine. Les dessins ont des moments de gloire assez retentissants, et le tout est cohérent avec l’univers.

GeeKritique de Mystic Falco

Stranger Things Zombie Boys
Auteurs : Greg Pak, Valeria Favoccia, Dan Jackson

Aucun commentaire:

Publier un commentaire