lundi 26 octobre 2020

[GeeKritique] Avis : Dreamland - L'artbook

Bien que je ne connaisse pas le manga, l’envie d’en savoir davantage sur l’univers de Dreamland m’a titillé le jour où les éditions Pika ont annoncé la sortie d’un artbook consacré à cette série de Reno Lemaire. C’était en janvier 2006, le 25 précisément, que le tout 1er tome du manga a vu le jour en France aux éditions Pika, et après 19 tomes et plus de 500 000 exemplaires vendus, son auteur nous offre une surprise de taille (et de poids). Du coup, quoi de mieux que de découvrir tout ce qui fait cet univers au travers d’un tel ouvrage, un artbook somptueux soit dit en passant !
 

Eh oui, je le trouve somptueux, car nous avons entre les mains bien plus qu’un traditionnel artbook, regroupant uniquement moult visuels. Certes les visuels régalent notre rétine mais on écope de toutes autres informations diverses et variées. Au plus cet artbook se dévoile, au plus on y découvre toutes sortes de richesses, je veux dire par là qu’en plus de 700 illustrations couleurs inédites ou retravaillées, on a droit à des fiches personnages et autres lieux importants, ou encore des planches originales, des croquis… Et j’en passe ! On retrouve même des QR Codes à scanner qui renvoient vers des vidéos comme par exemple pour découvrir les diverses étapes de réalisation d’un dessin.
 
Ceux qui pensent que l’artbook n’est qu’un simple recueil, détrompez-vous. Cet ouvrage a minutieusement été élaboré, il suit d’ailleurs une certaines chronologie, à savoir qu’il retrace les événements tome après tome (du T.1 au T.19). Comment j’le sais sans avoir lu le manga ? Bah c’est spécifié au niveau des fiches personnages. Du coup, on suit agréablement bien l’évolution des tomes qui sont ici séparés en 5 saisons. Je ne sais donc vous dire si cela correspond à des arcs différents de l’histoire mais passons…
 

Je suis plutôt stupéfié par la qualité de cet artbook, aussi bien pour ce qui est du contenu que de la qualité de colorisation faite sur du papier brillant. Aussi, je dois avouer que l’univers semble très vaste, intriguant et qu’il émane de certains personnages un charisme fou ! Je ne m’attendais pas forcément à une telle qualité graphique, bien que la couverture parle d’elle-même. Je ne vous cacherai donc pas que l’envie d’en apprendre plus sur le manga s’est fait ressentir. J’ai eu le même ressenti au moment où j’ai découvert l’animé Radiant, je veux dire par là que visionner les épisodes m’a procuré une certaine envie de découvrir l’œuvre d’origine, le manga.
 
C’est donc avec un grand plaisir qu’on parcourt les 384 pages de cet ouvrage qui fait son poids. Sérieusement, je ne m’attendais pas à ce qu’il pèse autant. Faut dire pour sa défense que cet artbook renferme tellement de richesses qu’il ne pouvait en être autrement. Et ne manquons pas d’ajouter que Reno Lemaire a dissimulé quelques petits bonus par-ci par-là et autres surprises à l’intérieur. J’ai même appris que cet artbook a été réalisé par Reno Lemaire en personne, édité par Pika certes mais c’est l’auteur lui-même qui nous a concocté cet ouvrage. De ce fait, on ressent bien tout le sérieux de l’auteur et c’est un réel plaisir de passer du temps à découvrir tout ce qu’il recèle de cet univers qu’est Dreamland. Même la couverture nous réserve une sombre surpris, sombre dans le sens où elle n'est pas d'un beau blanc mais d'un noir bien prononcé.
 

Je tiens vraiment à remercier les éditions Pika pour m’avoir fait parvenir un tel objet de qualité qui de base est vendu à 35€.Certains peuvent trouver cela un peu excessif, ne disposant pas forcément des moyens pécuniaires pour se le procurer, chose que l’on peut comprendre mais au vue de son contenu je dirais que le prix est justifié. L’artbook Dreamland ne manque pas de détails, bien au contraire et c’est ce qui en fait un très bon objet, que l’on soit lecteur du manga ou non. Me concernant, même si je ne lis pas un manga, j’aime me procurer certains artbook tant leur contenu est exclusif ou tout simplement agréable à regarder.
 
GeeKritique de Samy Joe

Dreamland - L'artbook
de Reno Lemaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire