lundi 9 novembre 2020

[GeeKritique] Avis : Le Renard et le Petit Tanuki Tome 1

En mars 2016, oui ça remonte à longtemps, je partageais avec vous mon avis sur le 1er tome de Père & Fils (que vous pouvez lire en cliquant ici), un manga de Mi Tagawa dont l’histoire avait su me toucher, tant ce 1er tome était riche en émotions. Aujourd’hui, je m’adresse de nouveau à vous après avoir découvert le 1er tome de Le Renard et le Petit Tanuki, nouveau manga de Mi Tagawa édité chez Ki-oon dans la collection Kizuna.


Résumé de l’éditeur :
Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d'une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition ! Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil. 

Manpachi a été rejeté par sa famille car il possède des pouvoirs immenses, qu’il a encore du mal à contrôler. Allergique à toute autorité, Senzo refuse de s’embarrasser d’un disciple, aussi mignon soit-il… Sauf qu’au moindre signe de rébellion, il est parcouru d’une douleur insoutenable ! Le voilà bien obligé d’accepter le marché…

De la même manière qu’il y a un peu plus de 4 ans, je suis très touché par cette fable animalière dont le scénario n’est pas sans me rappeler « Père & Fils ». Dans Le Renard et le Petit Tanuki on va donc faire la connaissance de Senzo (le renard) qui va se voir écoper d’une grande mission s’il ne souhaite pas vivre dans la douleur et l’humiliation, celle d’élever Manpachi, un petit tanuki afin que ce dernier devienne un parfait serviteur des Dieux. On ne tarde donc pas à voir que Senzo n’est pas si méchant que ça dans l’fond, prenant donc sous son aile le petit tanuki. 

On va alors découvrir moult situations différentes, certains seront plutôt attachantes, et d’autres moins. Des moments d'émotions seront aussi de la partie, notamment quand on découvrira pourquoi Senzo agit de la sorte niveau méchanceté. Car mine de rien, ce méchant renard a du cœur, on le ressent d’ailleurs lors d'une sieste, pour ne pas trop en dire. C’est une scène assez attendrissante je dirais. 


On évoque les animaux, mais le manga dispose aussi de personnages humains, et on apprécie de voir que tous ont leur propre personnalité, humains comme animaux. Ce 1er tome démarre plutôt bien, l'action y est ici assez dynamique, l’histoire est plaisante, touchante et qui plus est les dessins de Mi Tagawa sont ici très bien travaillés. J’apprécie beaucoup ce rendu visuel, que l’on pourrait même qualifier de somptueux ! On ressent bien les émotions dégagées par chacun et les expressions faciales sont très persuasives. 

Un grand merci à Victoire est aux éditions Ki-oon pour la découverte de ce 1er tome, un tome qui saura agréablement vous toucher.

GeeKritique de Samy Joe

Le Renard et le Petit Tanuki Tome 1
de Mi Tagawa

Aucun commentaire:

Publier un commentaire