lundi 2 novembre 2020

[GeeKritique] Avis : Shinotori - Les ailes de la mort Tome 1

La situation que nous vivons actuellement, nous autres français mais aussi tout être humain à l’échelle mondiale, s’avère assez difficile à vivre pour certains. Cette épidémie frappe vraiment le monde entier, certes à des degrés différents mais elle est bien là. J’évoque cette situation car le scénario du manga dont je vais vous parler ici fait lui aussi face à une étrange épidémie. Il faut soulever que cette épidémie n’a rien à voir avec ce que le monde actuel est en train de vivre car elle met en avant des « oiseaux monstrueux » qui ne font qu’une bouchée de l’être humain. Notez bien que le manga Shinotori – Les ailes de la mort, de Dr.Im et édité par Kazé, n’est pas à mettre entre toutes les mains notamment de par la présence de scènes choquantes, sanglantes qui pourraient heurter votre sensibilité. 
 

Résumé de l’éditeur :
Lorsque l’avion dans lequel Kurô, un criminel en transit, est détourné par des hommes masqués, tout bascule… Après avoir neutralisé le policier chargé de son transfert, les terroristes s’enferment dans le cockpit avec une fillette. Malgré ses menottes, Kurô se précipite pour porter secours à l’otage. Mais lorsqu’il entre dans le poste de pilotage, une scène d’horreur l’attend… Une monstrueuse créature ailée vient de massacrer et de mutiler tous ceux qui s’y trouvaient. Seule l’enfant est encore en vie. La liberté est à portée de main, mais pour survivre, Kurô devra payer le prix fort !
 
On commence par faire la connaissance de Kurô Akeboshi, un prisonnier qui doit être transférer à Tokyo, avant de s’attarder brièvement sur une jeune fille appelée Toki. L’avion dans lequel tous deux se trouvent est donc détourné par des terroristes qui mettent la main sur la jeune fille. S’en suit un phénomène assez étrange, des oiseaux viennent perturber le vol… De son côté, Kurô souhaite venir en aide à Toki mais étant menotté cela lui est difficile d’agir en conséquence. Toutefois, il se lance et une fois arrivé dans le cockpit, là où le groupe d’hommes masqués s’étaient enfermé, Kurô découvre alors un massacre sans nom ! Seule la jeune fille a survécu. Elle semble terrorisée et demande à Kurô de s’enfuir car une créature des plus horrifiantes est ici présente…
 
L’avion perdant de l’altitude, Kurô et Toki doivent trouver un moyen de s’échapper et c’est alors une situation inattendue à laquelle on assiste en découvrant que c’est la jeune fille qui les sauve de ce mauvais pas. Et la manière dont elle agit est plutôt surprenante.
 

SHINOTORI © 2018 by Dr. Im/SHUEISHA Inc.
Lire un extrait en suivant ce lien.

L’histoire suit son cours et on ne tarde pas à découvrir une scène des plus violentes ! C’est un véritable massacre auquel on assiste où de monstrueux oiseaux empalent des êtres humains. Le carnage est ici à son comble, certains lecteurs seront sûrement choqués de découvrir une telle scène et il faut préciser que ce n’est pas la seule ici présente. Et bien que la violence soit extrêmement poussée, on peut soulever que le côté artistique est très soigné. Alors ça peut paraître étrange de dire cela, mais je veux dire par là que ce n’est pas brouillon, le « gore » est vraiment bien dessiné. C’est tout à fait le genre de manga que j’aime découvrir, j’ai eu le même ressenti avec Jagaaan qui est aussi une œuvre violente d’un genre malsain même. Mais je le répète une fois de plus, ce manga n’est pas à mettre entre toute les mains. Certaines scènes s’avèrent même malsaines. Mieux vaut être prévenu deux fois qu’une.
 
Ce 1er tome de Shinotori nous plonge très vite, pour ne pas dire de suite, dans un bain de sang, affichant avec violence une scène choquante dans le cockpit de l’avion. Et l’action n’est pas prête de s’arrêter ! La tension est palpable, page après page, avant de poser un léger temps-mort où Toki et Kurô feront la connaissance d’autres personnes dans un refuge. Mais notre cher Kurô va vite se retrouver dans l’embarras face à Asanoda, un médecin qui souhaite les examiner, être sûrs qu’ils ne présentent aucune blessure afin de pouvoir les transférer dans une autre classe du bâtiment principal et ainsi les protéger des « nuisibles ailés ». C’est plus ou moins au milieu de ce tome qu’on découvre ce terme, employé par le docteur Asanoda. C’est alors, que le moment est venu pour eux de passer une nuit au calme… Mais non car un nuisible parvient à entrer dans l’enceinte du refuge ! Mais comment est-ce possible ? Et bien sachez que force d’avancer dans l’histoire de ce 1er tome, on va découvrir une vérité des plus affreuses !
 

Je dois bien avouer que ce nouveau manga est très spécial, incommodant certes mais très percutant. Percutant aussi bien dans les dessins de Dr.Im que je trouve vraiment très soigné, qu’au travers du scénario qui prend ici vie. Une vie que les êtres humains perdent facilement face à ces volatiles féroces. Et en parlant d’oiseaux, il faut dire que le bestiaire présent déjà dans ce 1er tome est assez costaud ! On découvre diverses races de ces créatures toutes plus flippantes les unes que les autres. Vraiment je tiens à souligner le travail de qualité sur ces différents monstres. D’ailleurs une fois le tome terminé vous pourrez découvrir quelques mots au sujet de chacun d’eux. Et si vous souhaitez découvrir d'autres informations sur l'univers, l'auteur, les personnages et autres, vous pouvez vous rendre sur le mini-site dédié au manga en cliquant sur ce lien.
 
Je tien donc à remercie Anita et les éditions Kazé pour cette découverte de taille ! Une découverte violente, malaisante à tout point d’vue mais nul doute que ce thriller horrifique saura marquer les esprits ! Me concernant, il me tarde de pouvoir lire la suite car j’ai apprécié ce 1er tome, qui envoie du lourd et qui sera disponible officiellement le 4 novembre 2020.
 
GeeKritique de Samy Joe

Shinotori – Les ailes de la mort T.1
de Dr.Im

Aucun commentaire:

Publier un commentaire