mardi 17 novembre 2020

[GeeKritique] Avis : Murciélago Tome 7

Dire que j’évoquais un cliffangher assez barge pour la fin du le tome 6 de Murciélago, j’étais clairement pas prêt à voir ce que nous réserve ce 7ème tome ! Les choses sérieuses commencent et autant vous le dire, on commence enfin à voir le plein potentiel que peut être l’histoire de Murciélago ! 


Résumé de l’éditeur
Une organisation criminelle ressuscite de ses cendres pour semer le trouble dans tout le pays... Tôkichirô Higaki, le chef de l’ancien groupe extrémiste d’après-guerre les « Lions indomptables » parvient à s’échapper de prison grâce à l’aide d’une mystérieuse personne, pour créer une nouvelle faction du nom des « Cisailleurs de Cerisiers ». Il s’empresse de menacer la police de propager un poison mortel au cœur de la ville, massacre trois députés et blesse de nombreux policiers... Afin de découvrir son refuge, Kuroko fait appel à Ran Sabiura, une ancienne championne de combat de rue, et rassemble le plus d’informations possible, ce qui n’empêche toutefois pas Hikagi de mettre en place ses plans meurtriers... 

C’est bien donc ici que les choses sérieuses commencent, et surtout cela permet de voir où voulait en venir l’auteur avec les factions qui se créent un peu partout. Que ce soit du côté de la police, de Kuroko ou encore des organisations des « vilains ». Chacun a ses forces et ses faiblesses, mais une chose est sûre, Kuroko semble toujours avoir un coup d’avance, et là encore c’est le cas !

Nous faisons donc connaissance avec Ran, dans le bar dans lequel elle semble s’être retirée. Malgré tout, on comprend très rapidement qu’elle souhaite retourner dans la rue, et notamment se voir offrir un petit combat avec notre psychopathe préférée... 

Enfin, nous arrivons dans un arc à plusieurs tomes, j’espère qu’il ne finira pas aussi vite que cela a pu arriver dans le passé... Car pour le coup, entre les actes des « méchants » et ce que l’on nous tease depuis quelques tomes maintenant, j’espère que les « Cisailleurs de Cerisiers » seront à la hauteur de ce qui nous est présenté ici. Car oui, on sent la puissance et la monstruosité des méchants de cet arc narratif. C’est sans doute ce qui manquait jusqu’à lors dans Murciélago, de véritables enjeux ! Au point où, dans les autres tomes, on nous habituait à voir des scènes ecchi, dont aucune ne figure dans l’histoire principale. 

Malgré tout, un chapitre bonus est présent et autant vous le dire... Le mangaka s’est lâché (rires) ! C’est un point assez important que je souhaitais soulever quand même, car là où ça pouvait nuire au récit, le fait de mettre ce genre de scène seulement en chapitre bonus, permet une fluidité bien plus agréable lors de la lecture du tome. Cela permet surtout d’éviter de casser l’importance des scènes qui nous sont montrées. 

Ce tome 7 est véritablement intéressant, aussi bien dans sa construction, que dans la maturité que gagne l’histoire. Des enjeux importants commencent à voir le jour, et enfin, l’ecchi est mis de côté, pour mettre en avant les personnes et le récit. Pourvu que ça dure ! 

GeeKritique de Mystic Falco

Murciélago Tome 7
de YOSHIMURAKANA 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire