vendredi 13 novembre 2020

[TEST] Nexomon: Extinction sur Nintendo Switch

Mesdames, Messieurs, bienvenue dans ce dernier test pour le site JeGeekJePlay. Et quoi de mieux pour terminer mon aventure qu’un test sur le Pokémon-like le plus récent sorti sur Switch, à savoir Nexomon: Extinction. L’éditeur Pqube et le développeur Vewo Interactive Inc. nous propose la suite de leur premier jeu sorti à l’origine sur mobile. Est-il aussi enfantin et simple que la série concurrente ? Eh bien… 


Une histoire sur fond de fin d’humanité. 
L’histoire commence par une sympathique cinématique d’introduction narrant le fond de l’histoire où notre personnage va évoluer. Par ailleurs, ce personnage est totalement personnalisable, homme ou femme et certains éléments cosmétiques. Bref, revenons à la narration. Un certain nexomon du nom de Omnicron cherchait à rallier tous ses confrères nexomons contre l’humanité. Heureusement, des héros sont parvenus à vaincre le titan Omnicron. De nos jours, les nexomons et les humains vivent en harmonie, mais bien évidemment, le retour d'Omnicron se prépare dans l’ombre… 

Bien plus « adulte » que la série de Game Freak, le titre est également bien plus difficile. Les nexomons sont difficile à vaincre et à capturer. Malgré tout, de nombreuses similitudes sont présentes, et cela surtout dans le gamplay 


Lançons des pokéb… des nexotraps ! 
Tout comme Pokémon, Nexomon: Extinction institue un système de faiblesse et de supériorité au niveau des types. Cependant, il y en a moins. Afin d’établir son équipe de 6, partons à la chasse dans les hautes herbes. La plupart des zones sont propices à certains types de nexomons et ça se voit très facilement : zone de glace, de lave, cimetière. Pas besoin de savoir ce que vous trouverez dans ces zones citées d’exemples. 

Un combat contre un dresseur ou un nexomon sauvage se déroule de la même façon à la différence près que nous ne devons pas vaincre le nexomon sauvage pour le capturer, seulement l’affaiblir. Si vous êtes habitués aux jeux de la licence Pokémon, dites adieu aux PP pour attaquer. Notre petit monstre possède une barre d’énergie qui est commune pour toutes les attaques possibles. Certaines attaques utilisant plus d’énergie que d’autre, à vous donc de bien gérer. Mais pas de panique, en cas d’énergie vide, votre nexomon va se reposer pour en récupérer un peu en combat. Toutefois, pendant ce temps vous serez vulnérable. Lors de la phase de capture, un QTE va apparaître pour augmenter les chances de capture lorsque vous lancez votre nexotrap. 


Un contenu conséquent et plaisant. 
Pas d’arène mais beaucoup plus d’histoire. Et ça, comparé au concurrent, c’est très plaisant ! C’est clairement un point fort. Les « maîtres » sont remplacés par des ennemis à abattre. Bon, pour ça, durant la première version du jeu il fallait farmer à mort, mais les développeurs ont entendus leur fans. Dorénavant, le jeu se met au niveau du joueur. Alors, c’est dommage mais j’avoue qu’au début je prenais énormément de fessés. Après, avec 381 nexomons capturables, vous avez de quoi faire ! 

Vous aviez déjà peur de choisir entre 3 types lors du début de partie ? Eh bien, Nexomon: Extinction en propose 10 ! Alors bon courage… En ce qui me concerne, j’ai bien pris 1 heure avant de choisir. Sinon, les autres points forts de ce titre : la musique est très plaisante à écouter, la direction artistique est assez agréable à regarder même si nous devinons que le titre de base était sur mobile. Mais sur Switch ça passe agréablement. Dernière chose que j’apprécie : le nombre de fois où le jeu casse le quatrième mur. 

Bon finissons par les points noirs. Déjà, la maniabilité… Elle n’est pas très précise et j’ai souvent pris des murs alors que je n’allais pas dans la direction de ce mur. Ensuite, le design des créatures. Parfois je me disais : "tiens c’est un type sol ça" ! Eh bien non, un type air. Pourquoi ? Le design qui ne colle pas, et c’est dommage. Dernière chose : il n'y a pas de voix française, juste un doublage anglais ou japonais. Par contre, tous les textes sont, eux, en français. 


En conclusion, Nexomon: Extinction est une bonne alternative à la série Pokémon si vous voulez plus de challenge ou si vous voulez vivre une histoire plus fournis. Un bon humour, 381 nexomons à collectionner, un gameplay différent et un peu plus stratégique. Quoi de mieux pour ceux qui veulent un peu de changement. Bon, il faut prendre en compte que les points noirs qui peuvent ternir l’expérience, malgré cela je ne peux que vous le conseiller !

C’est ainsi que se conclut mon dernier test pour ce site. Je tiens à remercier Samy pour cette fabuleuse expérience. Malheureusement je ne peux plus me consacrer à cette activité. Je suis certain que l’équipe continuera à vous fournir des articles tel que JeGeekJePlay est remplit : de bon articles et avis sincères. 

Test de Pikabsynthe

Ce qu'on a aimé : 
  • Un scénario plus mature 
  • Un humour bien dosé 
  • Durée de vie correcte 
  • Un bestiaire complet 

Ce qu'on a moins aimé : 
  • Une maniabilité imparfaite 
  • Un chara design pas folichon ou qui ne concorde pas avec le type du nexomon 


Prix : 19.99€
Genre : Aventure, RPG
Taille eShop : 3 217 MB
Développeur / Éditeur : Vewo Interactive Inc. / PQube

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre avis personnel.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire