lundi 23 novembre 2020

[TEST] Tropico 6 - Nintendo Switch Edition sur Nintendo Switch

Une fois n’est pas coutume, je sors de ma zone de confort en matière de style de jeu pour découvrir aujourd’hui Tropico 6 – Nintendo Switch Edition ! Je ne vous cache pas que je n’ai pas pour habitude de jouer à ce genre de jeu mais comme vous devez le savoir je suis toujours partant pour de grandes découvertes. Et il semblerait que ce titre ait de quoi nous faire voyager. Mais reste à savoir si nous sommes là en réelle possession d’une "grande" découverte. Car oui, je n’ai personnellement jamais joué à un opus de la licence, je ne sais donc pas vraiment à quoi m'en tenir. Sur ce, on s'prépare un p’tit cigarillo, un bon Mojito et c’est parti pour l'avent... la construction de sa république !


Avant de démarrer votre partie, il faut passer par le menu « Personnalisation », c’est là qu’on crée notre personnage en choisissant notamment sa tenue et la couleur assortie, si on tient un cigare en bouche ou une pipe, un chapeau ou non, et j’en passe… On décide aussi comment placer sa « demeure » et de quelles couleurs seront fait les murs et autres moulures, types de fenêtres... On s’attarde aussi sur le placement de votre demeure, son jardin ou autre cerisier et j’en passe... La liste est bien plus longue. Une fois tout cela effectué, on se lance dans une nouvelle partie. Place donc aux missions dans lesquelles on peut opter pour la difficulté Facile, Normal ou Difficile avant de se lancer définitivement dans cette nouvelle aventure. 

Au cas où certains joueurs ne le sauraient pas, Tropico 6 est un city-builder, en d’autres termes c’est un jeu de stratégie dans lequel on gère sa ville et ses habitants, tout en lançant diverses constructions parmi un très large choix. Mais ce n’est pas tout, ici, il faudra aussi miser sur le domaine politique et historique. On peut donc en déduire que ce genre de jeu nécessite du temps et pas qu’un peu. Déjà en ce qui me concerne, j’ai mis un bon moment avant de comprendre comment naviguer à bon escient dans les menus et pouvoir ainsi les utiliser au mieux. D’ailleurs on peut soulever qu’il existe un mode « Didacticiel » si vous souhaitez mieux appréhender les rudiments du gamepaly. Chose que j’aurais dû faire au départ mais j’ai voulu me jeter directement dans les missions. Toutefois, je suis ensuite revenu sur mes pas. Donc, si vous y jouez pour la première fois, il serait peut-être judicieux de commencer par-là. 


Vous pouvez tout aussi bien profiter d’un mode « Bac à sable », ce qui vous permettra aussi de comprendre comment le jeu se joue en usant de certains avantages. En effet, ce mode vous donne la possibilité d’accéder aux différentes cartes du jeu : soit vous choisissez parmi toutes les cartes (32 au total), soit celles du Bac à sable ou alors les cartes de la Campagne. Notez que peu importe votre choix, il est possible de personnaliser divers paramètres de jeu comme l’époque, la population de départ, l’argent le départ, la fréquence des catastrophes, la difficulté politique et plus encore… De cette manière, vous aurez un meilleur avant-goût de ce qu’il vous attend dans le mode Campagne. Moi, novice sur cette licence, j’ai eu du mal à en comprendre comment procéder pour construire et pallier à telle ou telle demande… Je préfère être honnête et vous confier que j’ai un peu galéré au début. Surtout que les sous-titres sont vraiment de petite taille, même dans les menus ce n’est pas plus grand. On sent clairement que le jeu est davantage optimisé pour être joué sur PC. Par contre, on a sur Switch un petit avantage, malgré la petite taille des sous-titres, qui est de pouvoir apprécier certaines fonctions du jeu via le tactile. Et je dois bien avouer que cela offre une certaine praticité.

On compte une bonne quinzaine missions dans le mode Campagne, ce qui est plutôt pas mal je dirais. Tout comme le fait de ne pas être « bloqué » que sur une seule île. Ce Tropico 6 dispose de très grands archipels. J’ai cru comprendre que ce n’était pas forcément le cas dans des opus précédents et que ce 6ème volet compte sur ce nouvel atout, à savoir la gestion de plusieurs îles ! De ce fait, il faudra prévoir le nécessaire afin de s’y rendre pour y récolter des ressources diverses et variées. À vous la construction de ponts et autres tunnels par exemple. Mais qui dit navigation vers une autre île, dit aussi qu’il faut prévoir le nécessaire (bus ou autres moyens de transports) pour que les habitants puissent donc s’y rendre et travailler. C’est toute une organisation et c’est loin d’être terminé ! Notons que l'on peut zoomer et dézoomer afin de pouvoir avoir un meilleur visuel sur une future construction. Dès lors, les surfaces affichent une certaine couleur, le vert étant compatible avec la construction envisagée.


Force de découvrir le jeu, j’ai constaté qu’il fallait prêter attention à la population et ce de bien des manières. Il faut favoriser certaines relations, mettre un terme à d’autres (oui, on peut tuer ou organiser un accident et je m'y attendais pas vraiment), gruger sur les votes d’une élection, soudoyer le peuple et j’en passe… Me concernant, j’étais un peu surpris au début de cette manière de faire, mais il faut dire qu’El Presidente n’est pas n’importe qui et qu’il a le bras long. Surtout quand on voit qu'on peut envoyer son peuple voler des édifices telle que la Tour Eiffel. On retrouve aussi tout un aspect politique assez accrocheur et il faut dire que j’ai moi-même plutôt bien apprécié le système de jeu. Un système qui demande rappelons-le pas mal d’investissement personnel. Tropico 6 n’est pas le genre de jeu qui se joue à la va-vite, bien au contraire il faut s’y mettre à tête reposée et lui accorder du temps. Surtout qu'il faut prévoir le nécessaire pour "connecter" ses îles entre elles.

Pour lors, on s’est pas mal attardé sur le jeu et son fonctionnement mais qu’en est-il de cette mouture Nintendo Switch ? Alors, déjà je n’ai pas de point de comparaison avec une autre version et je n’ai pas cherché non plus à comparer cette version Switch à l’une de ses concurrentes et encore moins à un PC via des vidéos de gameplay. Ensuite, je pense qu’on n’a pas besoin de cela pour se rendre compte que notre cher Nintendo Switch n’accueille pas une version des plus optimisée de Tropico 6. La console accuse mal le coup, je pense que le jeu est bien trop gourmand pour sa petite panse. On constate bien que le jeu subit des baisses de framerate et autres saccades, ou encore que certaines textures ne sont pas très folichonnes. À cela on peut aussi ajouter les temps de chargement trop longs, la présence d’aliasing, ou le fait aussi que le ventilateur de la console se met davantage en route quand on joue en mode portable. D’un point d’vue, on peut déjà dire que le coup est plutôt dur à accuser… 


Mais malgré ces « nombreux » défauts, cette mouture Switch a tout de même de quoi nous faire apprécier le titre. Je le disais un peu plus haut, mais l’usage du tactile est ici plutôt bien reçu. À cela ajoutons aussi que le jeu est intégralement doublé en français, donc si vous disposez d’un bon casque audio, vous serez satisfait concernant cette partie. Et il en va de même pour les diverses sonorités du jeu. On trouve aussi un certain intérêt à l’accès rapide du menu qui se présente sous la forme d'un disque avec les divers choix de construction et autres possibilités. Il ne reste plus qu’à diriger le stick vers l’action souhaitée. Je ne sais pas si ce « disque des menus » est aussi présent sur les versions concurrentes. En ce qui me concerne, j’ai davantage favorisé mes sessions de jeu en mode portable, appréciant davantage le titre sous cette forme surtout pour la prise en main. 

On n’va donc pas se mentir, ce Tropico 6 sur Switch doit accuser un downgrade assez conséquent ! Néanmoins, je trouve que le titre reste plaisant à jouer, surtout en mode portable. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance qui émane du jeu et il faut dire aussi que le contenu est très correct même si on aurait apprécié que les DLC soient inclus dans cette édition qui sort tardivement comparée aux autres. Ils sont en effet payants et disponible sur l’eShop. 

Sur ce, il me reste encore quelques missions à réaliser, j’vous dis donc... ¡Hasta luego mis amigos! 

Test de Samy Joe 

Ce qu’on a aimé : 
  • L’ambiance globale du jeu 
  • Un contenu bien garni 
  • Le fait de gérer un archipel de plusieurs îles 
  • Le mode bac à sable, histoire de mieux comprendre les rudiments du gameplay 
  • La bonne qualité du doublage audio en FR… 

Ce qu’on a moins aimé : 
  • … mais sous-titres trop petits 
  • Les temps de chargement trop longs 
  • Visuellement parlant c’est pas folichon 
  • Le ventilo qui fait pas mal de bruit en mode portable 
  • Les DLC non inclus 
  • Les divers soucis techniques (aliasing, baisses de framerate, saccades…) 
  • Si on ne connaît pas la licence, le jeu n’est pas évident à prendre en main 



Prix : 39.99€
Genre : Simulation, Stratégie
Taille eShop : 4 618 MB
Développeur / Éditeur : Limbic Entertainment  / KalypsoMediaGroup 

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire