mercredi 17 février 2021

[GeeKritique] Avis : Sahara, le samouraï aux fleurs (One-shot)

Sahara, le samouraï aux fleurs… Je ne sais pas trop pourquoi mais le jour où nobi nobi! a annoncé ce one-shot, j’ai de suite pensé au samouraï qui sent le tournesol (Samouraï Champloo). Enfin bref… Nous allons donc aujourd’hui découvrir ce one-shot qu’est Sahara, le samouraï aux fleurs, manga de Yüsaku Shibata qui prend vie dans un monde dévasté par une guerre technologique. Ce manga considéré telle une fable écologique met en lumière, entre autres, la place qu’occupent les machines sur Terre… La technologie est donc aussi de mise mais elle semble ne pas être utilisée à bon escient. Sur ce, le désert nous attend ! 


Résumé de l’éditeur
Dans un monde où la Terre s’est recouverte de sable, un samouraï atypique du nom de Sahara erre seul.
Il affronte les nombreux guerriers mécaniques qui rôdent hors des villes avec une étrange épée qui peut prendre la forme de différentes fleurs et plantes.
Un jour, il rencontre Yae, une jeune fille qui cherche à rejoindre la vallée de l’arbre-monde, persuadée que celle-ci a été épargnée par les sables et que le bourgeon de la vie existe encore là-bas. Sahara décide alors de la suivre dans son périple. Parviendront-ils jusqu’à l’Arbre-monde ? 

On est dès les premières pages plutôt bien plongé dans cet univers post-apo, où l’histoire qui nous est contée est assez riche. Ici, la nature n’est plus… Il semble ne plus y avoir de place pour les fleurs… Tout étant dévasté par le métal et toute cette technologie. Il est vraiment très difficile de trouver ne serait-ce que de l’eau ou d’autres plantes. Qui plus est quand on met la main dessus c’est cher, très cher ! 

Le quotidien de notre héros, Sahara, passant ses journées à dégommer du robot, se verra alors chambouler lors de sa rencontre avec une jeune fille du nom de Yae. Tous deux feront alors route vers l’Arbre-monde et s’apprêtent à vivre un voyage sous fond écologique des plus palpitants. 

Pour tout vous dire, je me demandais avant d’entamer ma lecture, comment l’auteur pouvait bien nous tenir en haleine avec un seul tome tant son descriptif était lui assez vaste… Eh bien, je dois bien avouer que je fus agréablement surpris de l’intrigue qui nous est ici proposée. L'histoire est bien rythmée, je n’ai pas décroché un seul instant et ce pour diverses raisons. Déjà au niveau du scénario, on met en scène un peu de tout : des robots, un univers chaotique, un héros plutôt stylé doté d’une épée originale, des événements du monde actuel… Bref, tout est déjà captivant. L’histoire se développe bien, mais je dois avouer que j’aurais aimé au moins 2 tomes supplémentaires. Non pas qu’il manque quoi que ce soit à ce one-shot mais détailler certains événements n’aurait pas été de trop. On aurait pu pousser le développement un peu plus loin, mais bon ce n’est que mon avis. Ce one-shot reste très intéressant en l’état car le rythme de l’histoire est bien soutenu, au travers de scènes bien menées. 


En plus d’un scénario accrocheur, on écope également d’un rendu graphique très appréciable. Les dessins de Yûsaku Shibata sont de qualité, j’aime beaucoup le chara-design, l’univers mis en avant. Certes, le concept mêlant la nature et la technologie n’est pas innovant mais la manière dont cela prend ici vie est bien caractérisée. On ne peut qu’apprécier le trait minutieux par endroits de l’auteur, d’ailleurs sachez que l’édition française embarque 2 illustrations exclusives en couleurs qui ne sont pas présentes dans l’édition japonaise. 

Alors certes un tome c’est court, on peut croire à un manque d’informations ou autres détails après avoir lu le synopsis mais notez qu’il n’en est rien ! Ce one-shot offre une histoire complète, dépourvue du moindre superflu. Oui, on aurait aimé davantage de chapitres, mais les 4 ici présents sont suffisants à cette histoire. Yûsaku Shibata en parle lui-même au travers d’un postface, son histoire était prévu en 4 chapitres pour une publication dans des numéro spéciaux. 

Sur ce, je vous invite fortement à découvrir Sahara, le samouraï au fleurs, et remercie encore Clarisse et les éditions nobi nobi! pour ce voyage divertissant à travers une mer de sable. 

GeeKritique de Samy Joe

Sahara, le samouraï au fleurs (One-shot)
de Yûsaku Shibata

Aucun commentaire:

Publier un commentaire