mercredi 24 mars 2021

[GeeKritique] Avis : Hell's Paradise Tome 11

Alors qu’une version animée a été confirmée, il y a quelques semaines déjà, je reviens aujourd’hui avec entre les mains le 11ème tome d’Hell’s Paradise, ce manga de Yûji Kaku que j’apprécie tant et ce pour moult raisons ! Vous en avez peut-être aussi entendu parler, mais le manga va bientôt prendre fin avec le 13ème tome. On approche donc du dénouement final et à l’heure actuelle rien n’est encore joué sur cette terrible île où Gabimaru, entre autres, faisait face aux Tensen avant l’arrivée de nombreux shinobis…


Résumé de l’éditeur :
Les assauts conjugués des condamnés, exécuteurs et shinobi ont fait reculer les Tensen. Acculés, ces derniers tentent un ultime stratagème. Djujin fusionne avec Pangu pour devenir une bête gigantesque capable de contaminer les tao à distance. Cette menace d'empoisonnement pousse Gabimaru à s'allier à ses ennemis pour lancer une attaque synchronisée sur ce monstre surpuissant...

On fait ici route vers une situation assez inattendue. Je dois bien avouer que je n’aurais pas imaginer une telle tournure des événements, surtout quand on a assisté aux affrontements précédents ! Alors que tout semblait perdu face à cette immense créature, l’un des protagonistes encore debout va alors proposer aux membres des 2 clans, qui jadis se faisaient face, d’unir leurs forces afin d’affronter le monstre qui se tient face à eux. Une situation donc assez surprenante mais je pense néanmoins indispensable si tous veulent survivre. Cette priorité prend alors le dessus sur leur précédente bataille.

JIGOKURAKU © 2018 by Yuji Kaku/SHUEISHA Inc.

Et comme d’accoutumé, nous allons en prendre plein la vue ! Non seulement l’action est loin d’être mise de côté mais en plus on profite pour en découvrir davantage sur les survivants encore sur pieds. On les voit en constante évolution pour le plaisir de nos yeux. Mais les affrontements ne font pas tout, ce 11ème tome dispose aussi d’une toute autre force : la profondeur de ses personnages ! Ici, certains d’entre eux seront mis en lumière, dont celui qui apparaît sur la couverture de ce tome. Et ce sera aussi le moment pour Gabimaru de refaire parler de lui. Ce dernier avait un peu été mis de côté dernièrement mais le voilà cette fois-ci revenir en force dans ce tome et pas forcément de la manière dont on pourrait penser. Ce personnage me fascine toujours autant de par sa nature d’être, son comportement, la manière dont il a évolué et ce qu’il envisage pour la suite. Celui qu’on surnomme « le vide » nous dévoile ici une toute autre facette de lui-même…

Ce 11ème tome est très intense, on n’a clairement pas le temps de s’ennuyer. On en prend plein la vue grâce à des combats époustouflants, et on apprécie tout autant la manière dont l’intrigue va se dérouler. La situation est ici très tendue, mais une alliance semble pouvoir être ici la solution adéquate. De là, il en découle un certain ressenti de notre part concernant tel ou tel personnage, de base d’un clan ennemi. On les perçoit autrement et c’est là aussi qu’on se rend compte de l’excellent travail niveau écriture proposé par Yûji Kaku car en plus de scènes de combats inoubliables, il parvient à nous captiver usant de protagonistes aux caractères surprenants et d’un scénario en constante évolution. Alors qu’on pensait par moments voir le bout de telle scène, Yûji Kaku a su démontrer qu’on était loin d’avoir tout vu et qu’il avait encore de quoi nous révéler de bonnes surprises.


L’aventure que nous continuons de suivre ne manque cruellement pas de piquant, l’intérêt perdure et j’en demeure toujours autant passionné par ce récit. C’est toujours un plaisir de découvrir les divers chapitres d’un tome d’Hell’s Paradise, ces mouvements entrepris en plein combats, c’est juste à couper le souffle. Et puis cet honneur dont certains personnages font part à l’égard d’autres… En tout cas, pour lors, ça reste toujours du très grand spectacle et je me demande bien comment tous vont bien pouvoir parvenir à leurs fins. Vont-il réussir à dégommer ce monstre ? Et si tel est le cas, vont-ils reprendre leur combat là où il s’était arrêté ? Voilà quelques petites questions que je me pose et dont j’espère avoir rapidement des réponses.

Sur ce, je remercie fortement Anita et les éditions Kazé pour l’envoi régulier des tomes de cette série que j’apprécie énormément et dont j’attends de pied ferme la version animée !

GeeKritique de Samy Joe

Hell's Paradise Tome 11
de Yûji Kaku

Aucun commentaire:

Publier un commentaire