vendredi 5 mars 2021

[GeeKritique] Avis : Outsiders Tome 1

J’ai vu la saga Twilight. J’ai entamé la série Vampire Diaries mais ne l’ai pas terminée. Et dernièrement j’ai lu un shojo qui traite du même univers, celui des vampires contre les loups-Garous. Sorti le 18 février dernier aux éditions Ki-oon, Outsiders est un manga d’Akira Kanou qui nous plonge donc dans ce même univers tout en y apportant sa touche personnelle, en plus de quelques surprises. Ce que je vous propose, c’est donc de vous parler brièvement de mon ressenti après la lecture de de 1er tome d’Outsiders, un shojo fantasy disponible aux éditions Ki-oon.


Résumé de l’éditeur :
Ema est une lycéenne pleine d’énergie et de ressources. Quand sa grande sœur ne donne plus de nouvelles, elle se lance sur sa piste au beau milieu de la nuit… pour la retrouver évanouie dans les bras d’un vampire en plein combat contre un loup-garou ! Repérée, elle est assommée et emportée par le suceur de sang. Mais son kidnappeur n’est autre que Tamaki, un collaborateur de sa sœur ! Plus étonnant encore, celui qu’il affrontait est à la fois son employé et son protégé, Taiga… 
Les deux créatures surnaturelles cohabitent dans la clandestinité, alors même que leur nature les destine à se détruire mutuellement. Comment peuvent-elles bien vivre ensemble ? Depuis des siècles, le vampire se sert de son pouvoir d’amnésie pour cacher leur identité et se fondre dans la société humaine. Étrangement, sa technique ne fonctionne pas sur la jeune fille… Elle accepte de garder leur secret, mais est bien décidée à les tenir à l’œil !

Cette création originale d’Akira Kanou et des éditions Ki-oon porte bien son nom, surtout en ce qui concerne son synopsis. Pour ma part, je ne suis de base pas féru des shojo mais on peut bien avouer que ce 1er tome d’Outsiders est assez accrocheur. Et je ne parle pas que du côté intrigue, mais aussi d’un point de vue graphique. L’histoire qui nous est ici proposée met donc en lumière une cohabitation entre vampires et loups-garous depuis bien des siècles. Mais on nous expose dès le départ que seuls les 2 successeurs des clans respectif restent en vie suite à un affrontement des plus mortels entre ces 2 clans.

Et voilà que l’histoire qui nous intéresse aujourd’hui va débuter 19 ans plus tard… 

On fait rapidement la connaissance d’Ema qui est du genre à vouloir venir en aide à autrui et surtout sa sœur qui se retrouve ici dans la panade. La voilà arrivée près d’un immeuble où elle assistera à un face à face des plus violents ! Elle y aperçoit un vampire qui affronte un loup-garou et force d’avancer dans la lecture nous autres apprenons que leur combat dure depuis bien des années et qu’il n’a jamais pris fin. Il doit bien y avoir une raison à cela. Ce qui nous amène à penser que ces 2 survivants de chaque clan ne se haïssent peut-être pas tant que ça. D’ailleurs, en prêtant bien attention aux pages bonus, on y apprend qu’Akira Kanou compare leur relation à celle de Tom & Jerry.

© Akira Kanou / Ki-oon

Comme je le précisais donc, je trouve assez originale la manière dont le scénario démarre, mais je ne vous cache pas non plus qu’on se dirige ensuite vers une mise en scène un peu cliché par moments. D’un côté, on retrouve Tamaki, le vampire plutôt beau gosse, bien sapé et sûr de lui et d’un autre côté Taiga, un loup-garou qui mise sur sa force bestiale. Et au beau milieu de tout ça, on retrouve Ema, la lycéenne lambda de prime abord mais dont le tempérament et le caractère viendront à évoluer. Malgré donc ces clichés, nous avons là un trio qui tourne plutôt bien et dont les membres vont devoir travailler main dans la main. Il s’avère que les 2 survivants de chaque clan ne soient pas les seuls encore en vie…

Je n’irai pas plus loin pour ce qui est de l’intrigue mais je compte vous parler par contre du rendu graphique offert par Akira Kanou. Outre un scénario assez bien ficelé et plutôt mature, on écope donc de dessins vraiment bien travaillés. En ce qui me concerne, j’accroche énormément aux coups de crayons, au chara design des personnages et de la mise en avant de certaines scènes. La découpe de vignettes aussi est agréable et ne manque pas de dynamisme par moments. L’univers ici mis en avant est par endroits assez sombre tout en affichant quelques scènes violentes, mais sans excès.


On peut donc conclure en disant que ce 1er tome d’Outsiders est assez accrocheur dans l’ensemble et malgré certains clichés de base, le reste de l’intrigue s’annonce intéressant. Les bases de l’histoire semblent être posées, mais je dirais qu’il nous en faudrait un peu plus pour confirmer un intérêt total au manga. Quoi qu’il en soit, j’aurais tendance à penser que la suite des événements puisse s’annoncer intrigante quand on voit l’évolution d’Ema en cours de tome. Affaire à suivre…

Je tenais à remercie Victoire et les éditions Ki-oon pour cette découverte shojo qui sort de mon confort de lecture habituelle. Mais je peux vous annoncer que cette découverte s’est avérée de bonne facture.

GeeKritique de Samy Joe

Outsiders Tome 1
de Akira Kanou

Aucun commentaire:

Publier un commentaire