mercredi 10 mars 2021

[GeeKritique] Pourquoi il faut, selon moi, découvrir Children of Ether (ONA)

C’est en fouillant un peu à droite à gauche qu’on découvre parfois des choses intéressantes à regarder et je suis cette fois tombé sur un ONA (ou web anime, terme désignant un anime directement diffusé en streaming sur internet) du nom de Children of Ether. Cet ONA est produit par Crunchyroll en collaboration avec Yapiko Animation, un studio franco-japonais. Children of Ether est réalisé par un américain, LeSean Thomas, qui est connu notamment pour son travail sur Cannon Busters, et a été mis en ligne en juillet 2017. Alors oui ça remonte à un moment déjà, mais ces 15 minutes valent la peine d’être vues même si une fois ces dernières écoulées on reste sur sa faim…


Résumé de Crunchyroll :
Après la mort de son père, une jeune femme, Rhonda, est poursuivie par un mystérieux agresseur. Dans une ville en perdition peuplée de pillards et de toutes sortes de gangs, elle trouve de l'aide auprès d'une bande de jeunes orphelins. Mais Rhonda possède en elle une puissance, l'Ether, dont elle ne mesure pas encore l'étendue. Elle cherche ainsi à comprendre ce pouvoir et croise, au cours de son périple, de nombreuses personnes parfois amies, parfois ennemies... 

Déjà, pourquoi on reste sur sa faim ? Eh bien je vais vous répondre mais pas tout de suite. Pour lors, j’aimerais vous partager de quoi il en retourne dans Children of Ether. Bon déjà, 15 minutes ça passe vite, on ne perd donc pas de temps et on démarre sur une scène d’ouverture qui met en lumière Rhonda, l’héroïne, qui fait face à un ennemi. Pour une raison inconnue, ce denier est à ses trousses… Tous deux s’affrontent, Rhonda se retrouve en mauvaise posture et là un pouvoir surgit sans qu’elle semble comprendre pourquoi. Blessée, elle est recueillie puis remise sur pieds par deux enfants de la rue avant de refaire route vers une prochaine destination…

© by Yapico /

Son périple ne sera pas de tout repos, outre des alliés, tels les 2 enfants orphelins, elle rencontrera aussi d’autres ennemis, dont des pillards. Dès lors, elle devra se mesurer au leader afin de pouvoir poursuivre sa quête dans la compréhension de ce fameux pouvoir qu’elle a en elle. Pas à pas, un nouvel objectif s’offrira à elle !

J’ai apprécié ces 15 minutes. L’épisode va à l’essentiel, je dirai même que le rythme est bien soutenu mais qu’on aurait apprécié quelques minutes supplémentaires. Non pas que ça manque ici de développement, car le but ici est de mettre en place rapidement de quoi nous intriguer. Et ça marche ! L’action est bien menée, l’animation très propre. La seule chose qui m'a un peu surpris au début c'est l'audio en anglais, mais outre cela, rien d'autre à signaler.

© by Yapico /

Cet ONA a su m'interpeller car il démarre très de suite sur une scène d'action, mais je dirais qu'il s’arrête une fois que les choses intéressantes vont réellement commencer. Et on en vient au fait du pourquoi on reste sur sa faim une fois cet ONA visionné. Sachez qu’on écope alors, une fois une dernière scène intrigante, d’un « To be continued » mais à date d’aujourd’hui il n’y a jamais eu de suite ! Ce qui est fort dommage car il y a matière à développer cet univers au travers d’une saison complète, ce qui permettrait d’obtenir un road trip intéressant, divers combats, dans cet environnement délabré.


Comment Rhonda a-t-elle obtenu ce pouvoir et à quoi peut-il bien être utile ? Qui est ce mystérieux ennemi à la poursuite de Rhonda ? Qu’est-il réellement arrivé à son père ? Certaines questions me taraudent et nous n’en avons pas les réponses… Alors ça peut être une bonne chose, car nous sortons de là intrigué, mais on en veut davantage.

Malgré cela, je vous invite à découvrir cet ONA qu’est Children of Ether qui saura d’une manière ou d’une autre vous interpeller. L'épisode est d'ailleurs visible gratuitement ci-dessus en VOstFR depuis la chaîne YouTube de Crunchyroll FR mais si vous préférez le visionner depuis la plateforme Crunchyroll même je vous invite à cliquer ici.

Sur ce, bonne découverte !

GeeKritique de Samy Joe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire