jeudi 8 avril 2021

[GeeKritique] Avis : City Hunter Rebirth Tome 6 et Tome 7

Les tomes 6 et 7 de City Hunter Rebirth sont sortis respectivement le 3 septembre 2020 et le 4 février 2021 aux éditions Ki-oon. J’ai choisi de faire une critique commune des 2 volumes car ils développent l’intégralité de l'histoire où la vraie sœur de Kaori retrouve sa trace et souhaite renouer des liens avec elle. Bien sûr, comme précédemment, de nouveaux éléments vont être intégrés pour enrichir le très bon scénario de base et ça fonctionne très bien. Cette histoire remaniée est la plus réussie du manga jusqu’à maintenant.


Résumé de l’éditeur (Tome 6) :
Au cours d’un duel au sommet qui l’oppose à J.J., Ryo découvre la vérité sur son adversaire… En effet, si le jeune homme souhaite tant se mesurer à City Hunter, c'est dan l'espoir de mettre enfin un terme à une vie de souffrance. Mais le nettoyeur ne l’entend pas de cette oreille et décide de l’épargner…

Peu de temps après, une cliente à l’allure élégante qui ressemble étrangement à Kaori fait son apparition, tandis que la situation se complique pour J.J. : deux redoutables assassins sont désormais à ses trousses et ne reculeront devant rien pour atteindre leur cible.

Comme je l’exprimais en introduction, nous avons une belle performance scénaristique de Sokura Nishiki qui réussi à entremêler deux histoires de manières cohérentes. En effet, nous avons d’une part l’histoire de Tsukasa Hojo et d’autre part, l’histoire que l'auteur souhaite raconter sur le personnage de Jack James. Habilement, le matériel de base va être enrichi et le tout sans incohérences Il n’y a pas que le passé de Kaori qui est abordé mais aussi celui de Jack James. La mythologie City Hunter s’élargie un peu plus.

La première chose que j’ai apprécie dans cette histoire, c’est le sérieux de Ryo. Il y a peu de place à ses extravagances habituelles, ce qui semble être une prise de position de l’auteur. Ces choix par rapport à Kaori vont être remis en cause et on va se rendre compte que lui même n’est pas sûr de prendre les bonnes décisions. Dans ces deux volumes de City Hunter Rebirth, on a le droit a de belles scènes d’actions, toujours bien découpées et dynamiques. Je ne sais pas si c’est voulu mais il y a un bel hommage à Terminator à travers un des deux frères Snake. Au début, j’ai trouvé qu’on était à la limite du réalisme à certains moment de l’action. Bien sûr, je parle ici du réalisme de l’univers de City Hunter. Mais finalement, avec les explications qu’apporte l’histoire, le tout est plutôt logique et on ne tombe pas dans le ridicule.


Un autre point positif de cette histoire sont les flash-backs des frères Snake. En effet, les antagonistes ont aussi le droit à un développement personnel et on comprend bien le lien qui les unis. J'ai vraiment apprécié que l’auteur prenne le temps de creuser ces personnages. Ce n’est pas simplement des adversaires lambda qui ne servent pas le récit. Ici, les flash-backs les lient à Ryo à travers une expérience commune et leur relation sert la situation ente Kaori et sa sœur.

Après cette histoire réussie, l’auteur continue de piocher dans les meilleures histoires de l’œuvre afin d’explorer le passé des personnages. Ici, on revient sur le passé de Ryo aux États-Unis avec l'arrivé de son ancienne partenaire, Bloody Marie… Que va-t-on apprendre sur notre nettoyeur préféré ? La suite dans le tome 8 de City Hunter Rebirth.

Un grand merci à Victoire et aux éditions Ki-oon pour l'envoi de ces 2 tomes.

GeeKritique par LeCake

City Hunter Rebirth Tome 6 et Tome 7
de Tsukasa HOJO / Sokura NISHIKI 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire