lundi 28 mars 2016

[GeeKritique] Ma critique de Q [Kou] Tome 1

Ki-oon a récemment acquis une nouvelle série seinen dans son catalogue qui prend vie dans un univers post-apocalyptique. Q, prononcé Kou, est un manga écrit et dessiné par Tatsuya Shihira mélangeant humour à un scénario profondément catastrophique. Q est un manga terminé en 4 tomes, il conviendra donc à ceux qui aiment découvrir de courtes séries mais aussi à tous lecteurs qui apprécient le genre. Et justement ce genre-là c’est le mien, je ne pouvais que me ruer dessus et vous propose donc mon ressenti quant à la lecture de ce premier tome de Q disponible chez Ki-oon.


Le monde est dévasté… Et dire que ce n’est pas l’œuvre d’une guerre nucléaire mais de Solaris, une sphère géante apparue dans le ciel. Toute personne qui la regarde provoque alors un lâché d’œufs géants sur terre abritant d’horribles monstres : les Demis. Une fois, éclos, ces derniers dévorent donc tout individu sans aucune pitié. De ce fait, pour ne pas aggraver davantage ce désastre, les humains sont enclins à ne plus lever les yeux au ciel.

Sous ses faux airs de voyous, Rem Serizawa, ancien membre de l’unité spéciale U7, vient en aide à un petit groupe d’orphelins qu’il a pris sous son aile. Rem est une sorte d’informateur qui va rencontrer une journaliste, une certaine Iriya Muramatsu, à qui il file ses bons tuyaux. Mais de fil en aiguille et au vue de la situation elle insiste pour qu’il intègre de nouveau l’armée afin de lui fournir de meilleures informations. Mais pour Rem, il est hors de question d’y remettre les pieds. Sur le chemin du retour, Rem croise la route d’un Demi et par la même occasion celle de Q qu’il va sauver de justesse des dents de ce monstre. Jusqu’au moment où la situation s’inverse. Q va donc sauver Rem, empêchant le monstre de ne faire qu’une bouchée de lui. C’est alors que Rem assiste à une scène qu’il imaginait impossible voyant Q éliminer le monstre sans sourciller. Elle le dévore avec plaisir ! Après lui avoir sauvé la vie, Q va épauler Rem afin de trouver une solution pour venir à bout de Solaris tout en profitant d’une nourriture qu’elle a découverte grâce à lui et qu’elle aime par-dessus tout : les donuts !

Q[KU] © 2014 by Tatsuya Shihira / SHUEISHA Inc.

Ce premier tome est une très bonne surprise, aussi bien d’un point de vu graphique que scénaristique. Je suis complètement bluffé par le travail de Tatsuya Shihira qui mêle subtilement l’environnement post-apocalyptique avec notamment une dégradation des décors très poussée au niveau du détail. S’ajoutent à cela une certaine profondeur du scénario qui propose toutefois une bonne touche d’humour. Alors, on pourrait penser que cela ne se marrie pas de manière optimale et pourtant le pari est réussi ! J’ai beaucoup apprécié la noirceur dégagée par les Demis, le chara-design est ici monstrueusement manié avec subtilité et précision. Les monstres sont affreusement bien détaillés et nos héros le sont tout autant. Certains d’entre eux imposent d’ailleurs leur charisme. Mais en comparaison, la taille des Demis permet un souci du détail très profond. Et en parlant de détail, je fais un petit aparté ici car Ki-oon sait aussi y faire proposant une couverture sobre aux premiers abords mais qui cache à la lumière du jour une jaquette holographique. Un bon point comme souvent chez l’éditeur où je fais référence à Last Hero Inuyashiki que je vous conseille, soit dit en passant, de découvrir.

Les Demis sont horribles (dans le bon sens du terme), du coup voir Q avec son air presque « innocent » face à eux est vraiment impressionnant. Mais le plus impressionnant lors de ces face-à-face réside dans le fait que Q ne fait qu’une bouchée de son ennemi, elle les dévore littéralement ! Q est personnage dont le design me plaît beaucoup, tout comme celui de Rem à l’allure très stylée. Q a son petit côté mystérieux et Rem va se rendre compte qu’il faut la cacher à tout prix de U7 et d’un colonel bien barré. Mais ce n’est pas sans compter sur Iriya, à l’affût de toute bonne information qui voudra dégoter des renseignements au sujet de Q. Une scène m’a d’ailleurs bien fait rire quand justement Iriya va ouvertement proposer son corps à Rem en échange d’informations sur Q. Un peu de fan-service ne fait pas de mal dans ce monde de brut et puis c’est un moyen comme un autre d’arriver à ses fins.

En plus d’une grande qualité dans son contenu, ce manga édité chez Ki-oon est du même acabit. Une jaquette holographique, du papier de bonne facture… Tout un intérêt qui est ici approuvé pour cette série et son auteur. L’éditeur acquiert une fois de plus une série qui nous surprend, qui nous captive même et ce jusqu’à la dernière miette.



Comme évoqué, Tatsuya Shihira maîtrise le dessin et nous offre au travers de ce premier tome un rythme très soutenu. On apprécie le déroulement de l’action bien ficelé, passant de l’humour à la catastrophe avec de belles explosions. Avec certitude, vous apprécierez les doubles pages dessinées par Tatsuya Shihira qui envoie du lourd, croyez-moi. On sent la qualité arborée dans cette série et ce dès ce premier tome et même dès les premières pages. Les bases sont posées dès le début, on évolue assez vite dans l’histoire et c’est un sacré plaisir ! L’histoire est très prenante et ne laisse aucune place à la monotonie. On vient même à s’attacher à la personnalité de tel ou tel personnage. J’espère que le tome 2, prévu le 12 mai 2016, conservera tout le panache de ce premier.
« Je suis resté captivé d’un bout à l’autre, ne faisant qu’une bouchée de ce premier tome de Q ! Un scénario monstrueusement bien mené et un chara-design bien maîtrisé font de ce premier tome de Q un manga original et percutant à la fois ! »
GeeKritique de Samy Joe


Titre : Q vol. 1
Auteur : Tatsuya SHIHIRA

Parution : 25-02-2016
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 194
Prix de vente : 7,90 euros
Tomes parus en VO : 3 (série en cours)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire