samedi 23 juillet 2016

[GeeKritique] Ma critique de Sky-High Survival Tome 1

C’est moi ou le survival est à l’honneur cette année chez les éditeurs français ? Non pas que cela me déplaise, bien au contraire, j’en suis moi-même féru. Du coup, lorsque Kana avait annoncé l’acquisition de Sky-High Survival, je ne pouvais que m’en réjouir. Et histoire de ne pas y aller de main morte, l’éditeur a sorti les deux premiers tomes le même jour. Comment résister ? Mais pour le coup, nous allons faire un premier point après la lecture de ce premier tome de Sky-High Survival, disponible aux éditions Kana.


Alors qu’elle était tranquillement à l’école, Yuri se voit sans raison aucune piégée dans un endroit assez particulier, un endroit qu’elle ne connaît pas où s’amoncèlent une multitude de gratte-ciel. Sous ses yeux, un jeune homme s’est fait tuer par un autre homme, assez costaud, vêtu d’une salopette et d’un masque blanc, tenant à la main une hache. D’instinct, Yuri fuit par tous les moyens, à la recherche d’une personne qui pourrait lui venir en aide. Elle fouille les divers couloirs, monte les escaliers pour se diriger vers le toit jusqu’à se rendre compte qu’elle est bien dans un endroit qu’elle ne reconnaît pas. Elle ne voit personne en pleine rue, c’est totalement désert. Tentant de joindre ses parents, ou encore la police, Yuri réussi à parler à Rika qui s’avère être dans la même situation qu’elle et profite pour lui expliquer certaines choses.

Leur discussion coupe court, Yuri est toujours pourchassée par le même homme au masque blanc qui, au préalable, a exécuté le jeune homme. Yuri n’a pas d’autre choix que de prendre part au jeu afin de survivre. Reste à savoir si elle mourait réellement en étant tuée de la main d’un homme masqué…

Je vais aller droit au but, ce premier tome est tout bonnement jouissif ! Comme je l’ai déjà évoqué, j’aime beaucoup le genre survival, la tournure que prennent les événements, les diverses règles qui en découlent et j’en passe. Il est vrai que le genre ne se renouvelle pas forcément niveau originalité mais il n’en demeure pas moins que certaines séries sortent du lot pour d’autres raisons et c’est ici le cas avec Sky-High Survival. L’une des principales raisons réside dans le fait que ce premier tome met en avant non pas un groupe principal de personnes ni un héros à proprement dit mais une héroïne. Ce qui n’est pas fréquemment le cas et j’approuve assez bien pour le coup. Yuri est donc placée au centre de cette histoire pleine de dynamisme mais de violence aussi où elle parvient à trouver sa place.

TENKU SHINPAN © 2015 Takahiro Oba, Tsuina Mira by Kodansha Ltd.

Notre héroïne dévoile une grand part de son caractère et de sa nature d’être en plus de dévoiler ses atouts corporels. Mais Yuri est loin d’être nunuche, au contraire. Force de caractère et malgré qu’elle ait la trouille, elle s’adapte assez bien à la situation pour une jeune fille fraîchement débarquée dans cet endroit qui regorge de tueurs masqués et bien armés ! Un des tueurs est plutôt stylé je trouve : le sniper. J’aime beaucoup sa dégaine, habillé d’un costard cravate. On découvre plusieurs tueurs dans ce premier tome habillement dessiné par Takahiro Oba. D’ailleurs, j’apprécie le style graphique bien garni et avec une certaine mise en avant de la violence. Pas d’abus de sang, c’est proprement dessiné, les frissons s’en font ressentir. Idem pour le scénario imaginé par Tsuina Miura, où Yuri fait, dans ce premier tome, face à de nombreux tueurs masculins. Du coup, je me suis demandé si tous les « chasseurs » sont masculins et les « chassées » féminines. On en saura peut-être plus dans le tome 2, mais sachez que ce tome 1 démarre sur les chapeaux de roues, pas de temps morts, on peut dire que j’ai assisté à une traque effrénée.

J’aime la diversité proposée sur le comportement et le tempérament des premiers tueurs que l’on aperçoit dans ce premier tome. On a un peu de tout : un sniper (que j’ai kiffé, oui je sais je l’ai déjà dit), un mec malsain, un flic pervers, un muet… et j’en passe. Tous sont différents de leur nature d’être mais fins prêts à tuer. Yuri va d’ailleurs faire face à un grand nombre de tueurs avant de comprendre certaines bases afin de mieux faire face à cette situation. Une situation dans laquelle elle n’a écopé d’aucune réelle explication, elle va donc apprendre sur le tas et passer de pont en pont, d’immeuble à immeuble. Mais il n’est pas chose aisé que de faire face aux faits accomplis, Yuri va devoir se débrouiller peu importe les moyens pour faire face à cette évidence : survivre ! J’évoquais plus haut le fait d’apprécier ce premier tome de Sky-High Survival car on se focalise sur une héroïne dans un premier temps car dans tout bon survival qui se respecte on tente de survivre en groupe même si certains ne font pas long feu. Toutefois, Yuri bénéficiera l’aide d’une certaine alliée mais je n’en dis pas plus.



Un suspense haletant, une mise en scène qui a du pep’s, tout est là pour nous plonger au cœur de l’action, une action qui n’échappe pas à la violence et qui nous laisse sur quelques interrogations. Pourquoi ce masque blanc ? Et y a-t-il une raison particulière à la gestuelle de certains tueurs ? On constate que les déplacements de certains tueurs peuvent sembler louches, ils sont là, armé, à se mouvoir bizarrement. La preuve ne serait-ce qu'avec le personnage présent sur la couverture du tome 1. Le chara-design est assez simple mais efficace, l’ambiance globale assez violente, ponctuée d’une bonne intensité et l’environnement bien pensé vient ponctuer le tout.

« Yuri mène ici une course assez intense, pour un scénario tout aussi effréné. Renforcé par une bonne dose de violence, ce premier tome nous offre une très bonne mise en bouche ! »
GeeKritique de Samy Joe


Sky-High Survival Tome 1
SCENARIO : TSUINA MIURA
DESSIN : TAKAHIRO OBA

Prix : 5.95€ (commander chez Kana)
Nombre de pages : 192
Lire les premières pages du tome 1

Lire la critique du tome 2, tome 3 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire