vendredi 28 octobre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Outlaw Players Tome 2

Sakuu apprenait qu’il venait d’intégrer Thera, un jeu vidéo en ligne ultra-révolutionnaire mais le plus important est qu’il y est piégé et qu’en plus il ne peut accéder à l’interface du jeu pour y jouer. Il comprenait donc que s’il venait à être blessé il ne pourrait se soigner. Il demanda alors de l’aide à Velda une voleuse qu’il a rencontrée par hasard avant de se rendre compte qu’il disposait d’une certaine puissance enfouie en lui. Force d’avancer et d’affronter diverses bêtes, il faisait la rencontre d’autre joueurs eux aussi bloqués dans le jeu et ils unissaient leurs forces afin d’explorer les alentours. Parmi ses rencontres, Sakuu tomba sur Okoto qui l’accompagna jusqu’au moment où ils se retrouvèrent nez à nez avec une hydre énorme qui arracha le bras droit d’Okoto. C’est sur cette dernière scène, plutôt violente, que se terminait le premier tome de Outlaw Players. Découvrons la suite leurs péripéties en nous connectant au second tome, disponible aux éditions Ki-oon.


Résumé de l’éditeur :
Après avoir enfin réussi à quitter l'île de Traajak, Sakuu fait la rencontre d'Okoto et d'Aefka, eux aussi victimes du bug qui l'a emprisonné dans Thera. Les deux frères lui en révèlent plus sur les coulisses du jeu et, surtout, lui proposent de se joindre à eux. Accompagnés de Leni, une intelligence artificielle programmée pour aider les "irrégularités" dans leur cas, le trio repart donc sur les routes, direction Prais, la capitale ! 
Hélas le trajet vers Ztem, la première étape de leur périple, est loin de se dérouler comme prévu : en l'absence de Leni, une hydre attaque nos malheureux voyageurs, privant Okoto d'un bras : un combat désespéré s'engage alors...

Déjà que le premier tome m’avait convaincu, avec une intrigue qui posait les premières bases et quelques somptueux combats, le second est d’autant plus intéressant. Ici, ça dépote un max, les combats sont furieux, on sent la nervosité qui en émane. Shonen est vraiment talentueux ! Ce mangaka maîtrise habillement son coup de crayon bien dynamique en combat avec une découpe de vignette sacrément bien gérée, à la façon d’un comics par moments. Nombreux sont les plans d’actions qui tendent plus vers le comics que l’univers manga, et c’est un plaisir total que de découvrir le travail de l’auteur, made in France qui plus est. Alors que l’action fait rage, l’humour est toujours de la partie et le passage d’un état à l’autre se fond dans la masse, le dosage est ici aussi maîtrisé par Shonen.

© Shonen / Ki-oon

Comme je l’évoquais, le premier tome nous offrait les bases du commencement de l’histoire en nous plongeant dans la découverte de Thera et de ses règles, avec certains affrontements en prime. Ce second tome est à mon goût très bon dans son ensemble, avec en plus la mise en avant de nouveaux personnages dont Lyséa qui m’a fait forte impression de par son caractère et sa présence, mais je trouve que le scénario évolue peu. Ici, ça bastonne un peu trop à mon goût et de ce fait l’histoire traîne en longueur. Certes, les combats sont magnifiques à souhaits, on a même droit à un combat épique et quelques petites surprises pas toujours agréables pour les personnages, mais ça manque d’évolution au niveau du fil conducteur. Après, comme Shonen se base beaucoup sur les RPG, on peut aussi se dire que cette longueur est normale dans le sens où Sakuu et Okoto combattent pour évoluer et gagner ainsi en expérience. Du coup, cela va de soi que le scénario de base se rallonge un peu en combats car c’est de la sorte que les personnages évoluent dans les RPG.

Pour rester un peu dans l’univers et les caractéristiques d’un RPG, ici on retrouve aussi la présence de PNJ et l’auteur s’y attarde même avec insistance. Ces joueurs ne sont pas des joueurs fictifs à proprement dit comme dans tous les jeux en ligne du même genre car ils ont la particularité d’être différents. Shonen va au-delà de ce qui est à la base prédéfini dans ce système de jeu en offrant à ces PNJ un vécu qui leur est propre, en somme une entité. C’est un point que j’ai particulièrement aimé ici qui fait que l’auteur se démarque de ce que l’on peut voir habituellement en changeant les règles et autres codes prédéfinis.

© Shonen / Ki-oon

Je trouvais déjà que les personnages principaux avaient de l’allure, mais j’ai ici été saisi par Lyséa. Je trouve sa dégaine vraiment intéressante, son attitude assez badass et sa façon d’être très stylée. J’aime vraiment le chara-design d’Outlaw Players, les postures affichées de certains personnages lors de certaines actions. Shonen apporte vraiment un soin particulier à tout ce qui entoure les protagonistes de son œuvre et on retrouve le même soin apporté aux décors et autres monstres ici présents. Je dirai même que les combats ont plus de prestances dans ce second tome, avec la dose de violence nécessaire. C’est toujours un plaisir visuel que de découvrir Outlaw Players, d’autant plus que dans ce tome on découvre d’où vient le titre de la série.

Des mystères non dévoilés, un scénario qui avance à petits pas, des combats époustouflants, un Login 6.5 très intéressant portant sur un certain personnage, des planches magnifiques à la découpe originale et percutante, une atmosphère intense, c’est ça Outlaw Players, plus particulièrement le second tome ! J’apprécie toujours autant le travail que nous fournit Shonen, d’une qualité digne de tout grand mankaga japonais. D’ailleurs, la qualité de l’édition du côté de chez Ki-oon n’est pas à refaire, cette série dispose d’une qualité digne de l’éditeur et cela s’en ressent même jusqu’à la couverture du tome. J’attends vraiment de lire la suite, surtout que ce second tome nous laisse sur un final des plus accrocheurs. Rendez-vous au prochain Login !

« Malgré un scénario qui évolue à petite échelle, ce second tome d’Outlaw Players offre des combats époustouflants. Avec de nouveaux personnages et un final accrocheur, la suite de cette série risque de nous offrir un scénario captivant. »
GeeKritique de Samy Joe


Titre : Outlaw Players T02
Auteur : Shonen

Parution : 08-09-2016
Format : 13 x 18 cm
Nombre de pages : 180
Prix de vente : 7,90 €

Tomes parus en VO : 2 (série en cours)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire