jeudi 9 mars 2017

[Manga/Anime] Kazé repart avec 2 Daruma au Japan Expo Awards 2017

Communiqué de presse - Paris, le 9 mars 2017 — Le palmarès des Japan Expo Awards 2017 était dévoilé lundi lors d’une cérémonie de remise des prix qui se déroulait à Paris au Pan Piper, lundi 6 mars. Parmi les nombreux titres VIZ Media Europe nommés dans pratiquement toutes les catégories, deux titres parus durant l’année 2016 ont retenu l’attention des jurys et été récompensés.


Daruma de la meilleure fabrication : 
coffret prestige du long-métrage d’animation Le Garçon et la Bête. 

Cette édition a été réfléchie et conçue pour s’intégrer parfaitement avec le coffret collector Mamoru Hosoda Animation Works contenant trois films du réalisateur. La face avant présente une frise des silhouettes des principaux personnages pour chacun des trois récits, ainsi que celle de Kumatetsu, l’un des protagonistes du Garçon et la Bête. Celle de l’édition récompensée lui fait donc écho puisqu’elle met en valeur Ren, également l’un des personnages principaux de l’œuvre, de la même manière. Le coffret contient, en plus du film, de nombreux bonus tels que, entre autres, le roman écrit par Mamoru Hosoda, un livret collector, une nouvelle inédite et deux heures de vidéo. À noter également que les deux visuels utilisés pour la version DVD et la version Blu-ray sont présents sur chaque côté, le descriptif technique étant placé sur la face opposée à chaque fois. Les propriétaires d’une des deux versions ont donc toute la liberté de choisir d’exposer chez eux le coffret de la manière qu’ils préfèrent : en frise pour compléter le premier coffret ou avec l’un des deux magnifiques visuels promotionnels.

Ren, 9 ans, s’enfuit de chez lui. Il vient de perdre sa mère, ne connaît pas son père et refuse l’accueil de ses nouveaux tuteurs. Alors qu’il erre seul dans l’anonymat de Tokyo, il tombe nez à truffe avec Kumatetsu, une créature venue de Jutengai, le royaume des bêtes. Kumatetsu cherche un disciple pour lui succéder et perçoit en Ren un potentiel inexploité. Leurs forts caractères respectifs ne rendent pas la tâche aisée, mais peu à peu se tissent des liens plus forts que ceux du sang...


Daruma du meilleur shôjo : 
la série Takane & Hana, créée par Yuki Shiwasu

Ce prix est décerné grâce au vote du public qui s’est exprimé en ligne pour choisir ses œuvres favorites. Sortie en juin 2016, cette nouvelle série a très vite rencontré un public enthousiaste, sensible au caractère de Hana, une héroïne qui refuse de se laisser mener par le bout du nez par son entourage. Si elle accepte initialement de remplacer sa sœur le temps d’un rendez-vous arrangé pour éviter que leur famille n’ait de problèmes, elle reste lucide sur sa situation. Pleinement consciente de la mascarade qu’elle et Takane, un riche héritier qui n’a pas plus qu’elle eu son mot à dire, jouent, elle tient à conserver (et à montrer) son indépendance à son prétendu prétendant qui, régulièrement, ne peut s’empêcher une condescendance certaine envers Hana et sa famille. La série takane & Hana revisite avec insolence et fraîcheur les contes de fées où le Prince tombe amoureux d’une fille de paysans plongés dans la misère.

Hana, lycéenne de 16 ans, est contrainte de prendre la place de sa sœur lors d’une rencontre arrangée ! Présentée à l’héritier du grand groupe Takaba, le tr!s séduisant Takane Saibara, la jeune fille déchante vite face à son arrogance. N’y tenant plus, elle lui jette ses quatre vérités à la figure, croyant se débarrasser ainsi de lui. Pourtant, dès le lendemain, takane lui propose un nouveau rendez-vous... à croire qu’il en redemande !

Les daruma sont des figurines à vœu originaires de la ville de Takasaki. Créées par un moine à l’attention de ses fidèles au cours du XVIIIe siècle, elles permettent de croire en ses rêves et encouragent à atteindre ses objectifs. Fait de papier mâché, le daruma est plus lourd à la base, ce qui lui permet de toujours se remettre debout lorsque qu’on le bouscule. Il est ainsi un symbole de persévérance, de chance et de protection. (source : site Japan Expo)

Source : Kazé

Aucun commentaire:

Publier un commentaire