lundi 10 avril 2017

[GeeKritique] Ma critique de Gate - Au-delà de la porte Tome 5

D’un côté, Piña poursuivait son rôle de médiatrice entre les deux mondes, et de l’autre, le lieutenant Itami, accompagné de Rory et Kurokawa, se rendait à la taverne pour passer un peu de bon temps à déguster une bonne bière. Kurokawa faisait part d’une problématique concernant Tuka qui poursuit sans relâche la recherche de son père, qui a sûrement succombé lorsqu’un dragon cracheur de feu avait autrefois attaqué leur village. Après quelques échanges, entre Itami, Rory et Yôji, ils furent stoppés quand une certaine guerrière très mystérieuse débarqua à la taverne. Une prise de bec éclata alors entre cette elfe noire et Rory. De fil en aiguille, Yao Haa Dushi (l’elfe noire) s’exprima indiquant être à la recherche d’hommes en vert afin de venir en d’aide aux membres de sa tribu des Dushi de la forêt noire d’un dragon cracheur de feu. L’histoire se poursuivait, où le Japon faisait du zèle via des démonstrations fulgurantes de son armement avant que Zorzal, fils de l’Empereur Molt, accompagné de 7 cavaliers, débarquait au palais. Le précédent tome nous offrait aussi une bataille à Akusho, quartier de la capitale Impériale connu pour être pauvre et malfamé avant qu’un tremblement de terre ne soit déclaré. Découvrons donc ce que nous offre ce cinquième tome de Gate – Au-delà de la porte, disponible aux éditions Ototo.


Résumé de l’éditeur :
Tremblement de terre terrible sur le territoire spécial. C'est en craignant pour la de son père, l'Empereur, que Pina décide d'aller l'avertir des futures secousses avec Itami. Malheureusement, alors que les premières négociations pour la paix entre le Japon et l'Empire sont sur le point de débuter, les FJA découvrent l'existence de Japonais kidnappés et réduits en esclavage. Leur réaction ne se fait pas attendre...

La terre se met à frémir... C'est un très fort tremblement de terre qui en est la cause et après avoir appris que d'autres secousses allaient suivre, suite à ce tremblement, Pina décidé d'aller en avertir son père, L'Empereur. Mais Pina n'y va pas seule, elle est alors accompagnée d'Itami et de Kôji Sugawara, haut fonctionnaire chargé des affaires étrangères. Le but de cette rencontre et de faire sortir l’Empereur du palais afin d'assurer sa protection mais dès lors que Zorzal, fils de l'Empereur, débarque au palais la situation dégénère prenant une tournure qui ne laisse plus de place aux négociations.

Alors que Zorzal venait lui aussi prévenir son père des secousses à venir, les FJA apprennent que Zorzal a fait sienne Noriko, une jeune japonaise kidnappée au-delà de la porte. La réaction d'Itami est immédiate, son poing vient percuter la joue du fils de l'Empereur. Mais la situation dégénère davantage, Itami menace alors Zorzal en pointant son arme sur lui pendant que Kuribayashi s'occupe de corriger les gardes. Souhaitant que Zorzal réponde à quelques questions auxquelles ce dernier se résigne à répondre, Itami demande alors au sergent-chef Shino Kuribayashi de le faire parler à sa façon, peu importe les manières. Cette dernière s’en donne alors à cœur joie...

© TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

Ça démarre du feu de dieu ! On assiste ici à un face à face hyper dynamique, très mouvementé entre les FJA et l'Empire, alors qu'une entente naissait entre ces deux territoires. Situation qui dérive donc ici par la faute de Zorzal notamment qui semble ne pas savoir à qui il a affaire. La plupart de ce tome se focalise sur Zorzal, dévoilant davantage sa nature d’être. Ce dernier est d'ailleurs a l'honneur sur la couverture de ce cinquième tome et on comprend pourquoi une fois qu’on a mis la main dessus.

Le scénario est ici assez intéressant, on assiste au conflit entre les deux territoires, et j'ai d'ailleurs apprécié de voir Itami coller une droite illico presto à Zorzal. Le caractère d'Itami s'affirme de plus en plus, il montre davantage la confiance qu'il a en lui par de tels actes malgré sa faible présence dans le précédent tome. Bien que l'on puisse sourire par moments, l'intrigue se poursuit et la violence ne manque pas. Certaines scènes sont ici très poussées, comme par exemple le passage où Zorzal se fait mettre à l'amende par Kuribayashi. Il en prend pour son grade, sans mauvais jeux de mots. Un passage qui vaut le coup d'œil !

Au cours de ce cinquième tome, Pina se retrouve dans une mauvaise posture alors qu'elle est l'intermédiaire dans les négociations de paix entre les deux camps mais le gouvernement japonais ne compte pas rester inactif face aux précédents actes. Je n'en dis pas plus et vous laisse l'effet de surprise de ce qu'il en découle sur la seconde partie de ce tome. Dans ce tome apparaît un nouveau personnage, Diablo, frère de Pina et Zorzal. On s’y attarde peu, mais cela sera peut-être différent dans le tome suivant. Sinon, Rory et Tuka sont elles aussi présentes mais elles apparaissent plutôt en fin de tome. Quant à Noriko, elle a aussi le droit à une partie de l’intrigue dans ce tome.

© TAKUMI YANAI・SATORU SAO・AlphaPolis

Un rebondissement important se fait ressentir, un que je n'ai d'ailleurs pas vu venir et qui risque de se développer davantage dans les prochains tomes. J'espère en apprendre un peu plus prochainement car le personnage qui partage son plan et ses objectifs pour la suite n'est pas celui à qui on aurait pensé, loin de là. Une autre surprise de taille nous attend et il me tarde de savoir ce qui va bien pouvoir en découler.

Comme d’accoutumé, l’édition est sans faille, Ototo nous offre un manga de bonne facture aux papiers et à l’encrage de qualité.

« Les auteurs nous offrent un cinquième tome au scénario riche en surprises dont une notamment que le lecteur n'aura pas le temps de voir venir. La relation entre les deux côtés au-delà de la porte se complique, les négociations de paix se fragilisent et les FJA ne manquent pas de montrer leur puissance de feu. »
GeeKritique de Samy Joe


Gate – Au-delà de la porte Tome 5
Auteurs : Yanai Takumi (scénario) et Sao Satoru (dessins)

Collection : Seinen
Prix : 7.99€
Date de sortie du T.5 : 17 février 2017

Visionner le trailer.
Lire la critique du tome 6 (à venir).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire