vendredi 9 juin 2017

[TEST] Cooking Mama: Sweet Shop sur 3DS

Être en cuisine et au fourneau vous aimez ça, mais vous souhaitez changer de registre et laisser tomber les plats consistants pour vous pencher sur de bonnes sucreries. Le moment est venu de faire le gourmand en préparant toutes sortes de gâteaux et autres bonbons en compagnie de Mama dans ce nouvelle opus intitulé Cooking Mama: Sweet Shop. Faisons donc le point sur ce jeu désormais disponible sur 3DS, plateforme idéale pour ce genre de jeu mettant bien à profit l’utilisation de l’écran tactile.


Dans ce volet, on laisse marmites et autre casseroles au placard et on sort nos plus beaux ustensiles afin de préparer toutes sortes de confiseries et autres délicieux gâteaux avant de pouvoir satisfaire notre clientèle. Ici, comme pour les autres opus d’ailleurs, vous êtes maître de votre stylet, l’accessoire le plus utile pour une bonne maîtrise de votre travail. Le principe du jeu est assez simple, vous devez réaliser certaines recettes au travers de plusieurs mini-jeux tout en gardant votre calme. On coupe, on épluche, on verse… Faites preuve d’attention et concentrez-vous, il ne faut pas se laisser distraire sinon vous rateriez votre recette. Votre devise est primordiale : satisfaire votre client.

Dans Cooking Mama: Sweet Shop vous avez la possibilité de créer plus de 60 recettes différentes en participant à plus de 160 mini-jeux depuis l’écran tactile. Mais cet opus ne s’arrête pas qu’à l’utilisation du tactile, vous aurez aussi l‘opportunité d’utiliser le microphone de la 3DS afin de souffler, ce qui permettra de refroidir votre recette. Aussi, le gyroscope est de mise et vous servira notamment à verser de l’eau par exemple. Toutes ces fonctionnalités sont donc des plus utiles et offrent une meilleure immersion de jeu, comme la musique et les autres sonorités qui viennent agrémenter ces précédents éléments. D’un point de vu graphique, Cooking Mama: Sweet Shop est assez coloré avec une réalisation plaisante, agréable à l’œil.

On peut noter que ce volet s’adresse particulièrement à un jeune public où le joueur se sent investi dans ce qu’il entreprend. Me concernant (papa gamer), je me suis pris au jeu certes, mais l’intérêt de ce type de jeu est de palier à l’épanouissement d’un jeune joueur, ici un apprenti pâtissier. Pour preuve, mes enfants y ont pris goût et trouvent le jeu assez drôle et addictif. Par contre, un gamer pourra s'y plaire, mais sur de petites sessions, histoire de casser la routine. Les plus gros joueurs pourront peut-être y trouver un certain challenge en voulant viser une note parfaite, et encore mais rien de plus. Récolter des médailles et voir votre recette trouver place sur le présentoir de la boutique, c'est ce qui plaira aux plus jeunes. Force de vendre vos douceurs et de satisfaire vos clients, vous pouvez même écoper d’une boutique en voyageant dans le monde au travers d’une mappemonde dans le mode Défi mondial.


Vous pensez avoir bien travaillé, qu’à cela ne tienne, vous pouvez alors exposer vos recettes et autres réalisations sucrées dans votre magasin. Espérons que vos clients les trouvent à leurs goûts. Mais si vous souhaitez toujours tenter de faire mieux, sachez qu’il vous est possible de créer d’autres recettes et confiseries, qui donneront vie à de nouvelles recettes et de ce fait vous pourrez agrandir votre boutique. Il faut donc vendre afin de pouvoir récolter une certaine somme d’argent qui permettra de palier à l’achat d’habits pour Mama, d’ustensiles ou encore de personnaliser votre pâtisserie.

Bien que certains clients émettent des demandes particulières, il n’en demeure pas moins que leurs exigences restent minimes. L’avantage de Cooking Mama: Sweet Shop est aussi de pouvoir défier ses amis au travers de concours. Plusieurs amis peuvent donc s’affronter, 4 au maximum, via le partage de jeu. Chaque joueur doit disposer d’une 3DS (ou 2DS) mais un seul jeu suffit pour jouer en multi. Voilà de quoi partager ses talents à moindres coûts tout en profitant de la jovialité de ses camarades de jeu. Toutefois, la rivalité reste de mise, il ne faut pas oublier que vous devez réaliser la meilleure prestation. Pas de pitié pour ses adversaires, ne les laissez donc pas vous distraire.

On ne peut qu’être fier du travail accompli sur nos diverses créations, du coup pourquoi ne pas immortaliser cet instant ? Eh bien c'est possible et pour cela vous pourrez user du mode Photo afin de conserver vos belles créations. Laisser donc votre talent de pâtissier prendre le dessus et ne manquer pas de photographier vos plus belles réussites que vous pourrez contempler à tout moment depuis la rubrique dédiée. À noter que l’on peut stocker un bon nombre de photos, plusieurs photos pouvant être stockées sur un total de 7 pages.



Nul doute, ce Cooking Mama: Sweet Shop est un opus réussi, très amusant et bourré de calories ! Le divertissement est de mise, la formule efficace et les mini-jeux variés. De nombreuses recettes peuvent être créées en toute simplicité, pas de réelle difficulté en vue, le tout se jouant avec convivialité. La présence du mode multijoueurs vient égayer le plaisir de jeu, d’autant qu’une seule cartouche suffit pour plusieurs joueurs. Ce nouvel opus s’adresse principalement aux plus jeunes qui sauront y jouer plusieurs heures d’affilés, là où un adulte se penchera sur de bien plus courtes sessions.

Sur ce, je vous souhaite un bon appétit !

Test de Samy Joe


Ce qu'on a aimé :
  • De nombreuses recettes
  • Bonne quantité de mini-jeux
  • Intégralement en français
  • Plutôt addictif (pour le jeune public)
  • Photographier ses créations
  • L'ustensile de cuisine nécessaire : votre stylet

Ce qu'on a moins aimé :
  • Sans réel challenge (pour les papas gamer ou autre adultes)

Prix : 29.99€
Taille : 1 390 blocs
Genre : Simulation culinaire, mini-jeux
Éditeur : Rising Star Game

Testé en version physique gracieusement fournie par le distributeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire