samedi 23 décembre 2017

[TEST] Farming Simulator Nintendo Switch Edition sur Nintendo Switch

Envie de grands espaces, l’air des champs vous manque, vous avez en vous l’âme d’un agriculteur, eh bien Focus Home Interactive et Giants Software réalisent votre rêve en proposant Farming Simulator Nintendo Switch Edition sur Nintendo Switch, sorti il y a peu en dématérialisé mais aussi en version boîte. Aujourd’hui, on se demande ce que le jeu a dans le ventre et s’il est aussi complet que les versions 18 sur consoles concurrentes ?


Farming Simulator Nintendo Switch Edition vous propose de vous mettre dans la peau d’un agriculteur et d’en découvrir le quotidien. Vous gérez donc une exploitation agricole et en contrôler les différents éléments qui la constituent. Pour cela, dès le début, un budget vous est attribué variant en fonction du niveau de difficulté choisi. Ce budget vous permettra donc d’acheter des véhicules ou autres machines permettant de créer votre propre exploitation. À cela vous devrez également acheter des champs et autres animaux. Mais ne paniquer pas, même si vous êtes novice comme moi. Tout vous est expliqué par un didacticiel en début de carrière qui vous détaille bien les bases et vous permet de commercer tranquillement à gérer votre exploitation. Ce didacticiel est également disponible au menu de base et vous donne accès à toutes les astuces pour débuter votre exploitation correctement.

Pour bien débuter toute exploitation, vous aurez la possibilité d’embaucher des ouvriers pour faire le travail à votre place et donc de gérer les récoltes. Vous disposez dès le début de quelques champs où vous devrez préparer vos champs pour la récolte. Une fois les choix effectués vous, ou un ouvrier, vous mettrez au volant de votre tracteur prêt à cultiver. Vous pourrez ensuite aller revendre vos récoltes ou encore les stocker. La mise en place de vos activités vous demandera beaucoup de patience car vous devrez préparer votre champ, semer puis attendre que cela pousse pour pouvoir ensuite récupérer votre récolte.


Comme je vous l’indiquais le niveau de difficulté influence sur le début de votre aventure car si vous choisissez le mode facile vous aurez déjà votre exploitation disponible avec quelques champs et véhicules alors que si vous choisissez le mode le plus difficile vous devrez faire un emprunt pour pouvoir acheter votre exploitation.

Après quelques heures passées vous vous rendrez compte du potentiel de Farming Simulator Nintendo Switch Edition et vous serez amené à acheter d’autres champs pour étendre votre exploitation, les récoltes devront être vendues mais attention cela ne se fera pas à n’importe quel prix. À vous de prendre garde au cours des marchandises et du type de récolte que vous souhaitez vendre. Vous pourrez aussi stocker votre récolte si les différents revendeurs ne vous conviennent pas ou si le prix est trop bas. Une fois encore attention car le but principal de Farming Simulator Nintendo Switch Edition est bien de faire prospérer votre exploitation. Grâce à cela vous serez en mesure d’acheter de nouveaux tracteurs ou encore de nouvelles machines pour exploiter au mieux votre exploitation.

N’oublions pas que comme toute exploitation, les champs, le matériel ne sont pas les seuls éléments, vous aurez donc la possibilité d’acheter des animaux et d’en faire l’élevage. Pour en faire l’élevage, vous devrez d’abord acheter une remorque pour transporter les animaux et ensuite seulement vous pourrez les ramener dans votre exploitation.


En terme de jouabilité, j’ai agréablement été surpris vu la complexité des touches sur PC ou autres consoles. Associer au mieux les touches peut s’avérer assez complexe et malgré tout les combinaisons de touches sont nombreuses mais très simple d’accès. Tout est très bien expliqué et on ne se retrouve jamais perdu dans les touches. Les véhicules se dirigent sans problème et on prend plaisir à rouler sur les routes pour exécuter les diverses activités.

Au niveau des graphismes, le jeu est clairement destiné au mode nomade même si connecté à un écran le rendu reste identique. Les deux espaces disponibles pour votre exploitation sont assez différents, l’un est plus montagneux tandis que l’autre offre un terrain plus plat. Malgré tout le rendu est sympathique. Le rendu sur les véhicules et machines est très bien retranscrit, moins de détails sont présents que sur PC ou consoles next gen forcément mais le rendu reste très agréable. Vous pourrez profiter des environnements en parcourant la carte à l’aide des trains de marchandises.

Tout cela ne se fait pas sans perte, et ce passage de consoles/PC à la Switch se voit amputé du mode multijoueur qui permettait de profiter d’autres genres de récoltes mais le mode solo vous permettra de vous adonner au joie de l’agriculture pendant de bonnes heures.



Pour une première incursion sur la Switch, Farming Simulator Nintendo Switch Edition réussit son test de passage en assurant le minimum mais avec un rendu approuvé. Les novices pourront découvrir le monde agricole sans trop de difficulté. Vous pourrez emporter partout votre Farming Simulator pour de longues sessions afin de développer votre exploitation. Les plus assidus verront certainement des manques cruels ou des options peut-être moins avancées que sur PC mais Farming Simulator Nintendo Switch Edition reste une belle alternative en mode nomade.

Test de Kakashi


Ce que j'ai aimé :
  • Farming Simulator sur console portable
  • assez complet
  • durée de vie conséquente
  • didacticiel complet

Ce que j'ai moins aimé :
  • pas de mode multijoueur
  • graphiquement moins beau que sur autres consoles

Prix : 44.99€
Genre : Simulation
Taille : 2 906.09 MN
Développeur/Éditeur : Giants Software/Focus Home Interactive

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire