mercredi 18 juillet 2018

[GeeKritique] Pourquoi, selon moi, il faut regarder l'animé Megalo Box

Fin juin, je partageais avec vous un article concernant Devil’s Line, un animé diffusé en simulcast sur la plateforme ADN, qui a récemment pris fin, comme d’autres d’ailleurs. C’est le cas par exemple de Megalo Box dont j’ai récemment terminé le visionnage. De ce fait, j’ai aujourd’hui décidé de vous en parler plus en détails tellement la série m’a plu et si de votre côté vous ne l’avez toujours pas découverte, je vous conseille vivement d’y remédier. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons !


Résumé de la série par ADN :
Junk Dog, ou JD, jeune homme nonchalant et passionné par sa moto, prend part, pour survivre, à des matches truqués de Megalo Box, cette boxe où chaque coup est décuplé par la puissance des machines. Toutefois, l’annonce de Megalonia, le championnat du monde de Megalo Box, et sa rencontre avec Yuri, le grand champion de la discipline, vont bouleverser sa vie. Désormais, remonté à bloc, JD va tout faire pour montrer qu’il excelle dans ce sport. Sang, métal et sueur se rencontrent dans une ascension vers la gloire !

Au cas où vous l’ignoriez, la série Megalo Box a été créée pour commémorer le 50e anniversaire d’une série d’antan, celle d’Ashita no Joe ! Mais c’est un tout autre héros qui sera à l’honneur, on le surnomme Junk Dog. Ce jeune boxeur « des rues » n’a pas de papier et vit dans ce qu’on appelle « la zone réglementée ». De ce fait, il ne peut en aucun cas participer à de réels matchs de boxe, des matchs classés, chose qui s’avère assez embêtante car il souhaite par-dessus tout participer au Megalonia, ce championnat du monde de Megalo Box où les boxeurs usent d’exosquelette. Cet équipement de pointe n’est pas donné à tous et permet aux boxeurs de boxer comme des fous furieux.

Le championnat aura lieu dans 3 mois et Junk Dog aura alors l’occasion de prouver ce dont il est capable. C’est suite à sa rencontre avec Yuri, le champion actuel, et la présidente de Shirato Corp que Junk Dog va alors obtenir son titre de citoyenneté. Les choses sérieuses vont alors pouvoir commencer pour cet ancien « chien errant »…

© Asao Takamori, Tetsuya Chiba/Kodansha/MEGALOBOX project

Au casting de cette série, nous retrouvons le réalisateur You Moriyama, qui a travaillé sur Death Note ou encore Guilty Crown, aux côtés des scénaristes Kensaku Kojima et Katsuhiko Manabe (Hokuto no Ken), tout ça issu des studios TMS Entertainment. Croyez-moi, c’est du tout bon pour que vous puissiez apprécier la série à sa juste valeur. 

On entre très vite dans le vif du sujet, la série ne comptant que 13 épisodes on n’a donc pas de temps à perdre. On découvre la relation existante entre Junk Dog, qui se fera ensuite appelé « Gearless Joe », et Nanbu (son coach et partenaire de pari) et des diverses « magouilles » dans lequel ce dernier trempe. Force d’avancer dans les épisodes, on suit l’évolution de Junk Dog, son entraînement avec des hauts et des bas sans manquer de le voir se lier d’amitié avec d’autres personnages. Je parle ici notamment de gamins à qui il viendra en aide et ces derniers lui rendront la pareille à leur manière. D’autres personnages entreront en scène, mais cette fois il s’agira d’adversaires et c’est sur le ring qu’ils régleront leur compte !

© Asao Takamori, Tetsuya Chiba/Kodansha/MEGALOBOX project

Megalo Box nous offre de très bons moments et ce à chaque épisode. Déjà, on retrouve une bande son très réussie, orientée jazzy entre autres. C’est l’un de mes plus grands plaisirs dans cette série car elle colle parfaitement à l’univers ici présent et ponctue très bien les scènes encourues. Ensuite, le côté graphique de la série est très propre, très bien dessiné et la manière dont tout cela est colorée me plaît beaucoup. Le visuel est des plus agréables, avec son effet vieillit rappelant ainsi la série d'antan Asita no Joe. Vous pourrez le constater avec moult images publiées en fin d'article.

En ce qui concerne le scénario, l’ascension de Joe se fait assez rapidement, on écope d’une sacrée bonne dose d’action mais l’amitié trouvera une certaine place tout comme la trahison. L’intrigue est simple de base, Joe devant gravir les échelons pour arriver en finale face au champion mais on verra que ce chemin n’est pas tracé d’avance et que des rebondissements dans le scénario viendront légèrement chambouler tout ça. De quoi ne pas s'ennuyer une seconde !



J’ai beaucoup apprécié cet animé où le héros fait preuve d’une grande ambition et on le ressent lors des divers combats qu’il entreprend. D’ailleurs l’animation est vraiment top, les affrontements et certains coups portés sont assez spectaculaires, voire même violents par moments. Et il en va de même pour d’autres scènes dont une par exemple qui concerne Nanbu et un acte qu’il va entreprendre de lui-même. La série est classifiée par la plateforme ADN en 12+, ce qui est justifiée notamment en ce qui concerne les précédentes scènes que j’évoquais.

Je terminerai par soulever le fait que de nombreuses scènes de boxe m'ont fait penser aux films Rocky. On retrouve par moments le même genre de coups portés à son adversaire comme celui de fin entre Yuri et Joe qui me rappelle la scène de fin de Rocky III qui est aussi la scène de début dans Rocky IV, mais aussi d'autres mouvements de jambes et autres scènes. Bref, c'était un petit aparté mais en tant que fan de Rocky je voulais éclaircir ce petit point. Les fans de boxe devrait en prendre plein les yeux et les novices aussi.

Alors oui, selon moi il faut découvrir Megalo Box !

GeeKritique de Samy Joe

Megalo Box - 13 épisodes - VOstFR - HD 1080p - 12+
Se rendre sur ADN pour découvrir la série : Série Megalo Box

Je vous laisse quelques images issues des divers épisodes.
(© Asao Takamori, Tetsuya Chiba/Kodansha/MEGALOBOX project)















































Qui selon vous a remporté ce duel ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire